Éditeur : Joker Deluxe
Année : 1998
Pages
 : 224 pages en français et 200 dessins
Format : 22 X 30 cm
Prix : 69€

Je reprends ce CR sur Magie Virtuelle de Daniel RHOD là où ma plume l’avait laissé il y a environ 3 ans, après l’avoir laissé /oublié au fond d’un tiroir.

Après être tombé dessus par hasard, je me suis décidé à le terminer.
J’y ai juste changé un ou deux mots et puis le voilà.
Bon c’est vrai j’y ai changé deux ou trois phrases.
Booooon d’accooooord… en fait j’ai tout refait !
Eh oui, c’est comme cela que je me rends compte que durant ces 3 petites années, mes connaissances et ma vision de la magie ont quand même évolué.

Magie Virtuelle de Daniel RHOD
Magie Virtuelle de Daniel RHOD

Voici donc mon CR sur le livre de Daniel RHOD Magie Virtuelle (j’espère que vous avez un peu de temps devant vous).

Venez par ici les amis, je vais vous faire un p’tit CR de livre.
– Ouaiiii super, et c’est de qui ? »
– De Daniel RHOD !
– Ralalaaaaaa, Noooon !!  Le type qui ne sourit jamais et qui a l’air aussi drôle qu’une pierre tombale… ben on va bien se faire chier alors, bon ben salut hein !!

Si c’est ce genre de phrase qui vous vient à l’esprit (à tort) dès la simple évocation du nom de « Daniel RHOD » et si malgré la lecture du CR de Brunomagie dans la rubrique CR de VM sur la conférence de 2 jours qu’avait tenu Daniel RHOD et à laquelle Bruno a assisté avec bonheur (Quoi ? Comment ça ? Vous ne l’avez pas encore lu !!), si après cela vous n’avez toujours pas changé d’avis alors… vous pouvez passer votre chemin.

Pour les autres, ceux qui n’ont que faire de ces blablatages et autres rumeurs de couloir, bienvenue à vous !!!

Daniel RHOD est un magicien discret et secret (mais quoi de plus normal pour un magicien ?) et cela n’enlève bien évidement rien à son talent.

Il se revendique lui-même comme magicien « Underground » et ne passe pas son temps à parler de lui sous les projecteurs.
Beaucoup de techniques et/ou principes magiques lui sont propres, et il faut vraiment travailler dur pour en avoir certains bien « en main » (En gros et pour être tout à fait clair ce livre ne convient donc pas à un débutant !)

Et bien nous voici donc réunis pour parler de Magie Virtuelle, ouvrage de plus de 220 pages en papier glacé, paru chez feu « Joker Deluxe ».

D’un format 22 x 30 cm avec couverture rigide et comprenant quelques 200 dessins, le livre n’est pas récent, il fut édité au siècle dernier… eh oui môôôssieuuu… enfin bon, en 1998 quoi !

3e VM Day

Il est assez lourd alors si comme moi vous avez l’habitude de vous balader avec vos livres en main pour ne pas en perdre une miette quand vous vous déplacez, un petit conseil en passant, ne le laissez pas tomber sur les orteils.
Voila c’était juste un petit conseil pratique que mes orteils m’ont soufflé.

Alors allons-y !

Le contenu

L’ouvrage est divisé en 5 parties dont la plus importante traite de cartomagie.

On y trouve également une petite partie théorie/pratique, une partie Close-up qui traite de Numismagie, une autre partie Mentalisme et enfin l’Annexe qui revient sur certaines techniques, explications, références, bibliographie, une routine à décrypter et une (trop) courte interview de Daniel RHOD.

Le livre reprend des routines et techniques qui sont déjà parues dans « Imagik » ou « Arcane », d’autres sont des améliorations d’effets parus dans « Plus Secrets Secrets » du même auteur et d’autres sont originales.

Première Partie : Théorie et pratique.

Conférence de mentalisme

Cette partie donne moult conseils sur le référent logique lors d’une passe, sur le mouvement vrai qui sert de base,  l’effet idyllique etc…
Bref une partie conseil très intéressante sur laquelle je ne m’attarderai pas.

Deuxième partie : Cartomagie.

Voici donc le gros du livre, environ 120 pages de cartomagie.
Techniques, principes, routines, tout y est !

A ce sujet il y a une chose que j’aime beaucoup chez Daniel RHOD et c’est assez rare dans le milieu magique Français pour être signalé, c’est qu’il ne donne pas un nom à consonance Anglophone à ses créations, routines ou techniques mais un nom Français môssieur !

On se retrouve donc avec des noms aussi poétiques qu’amusants comme par exemple la « Trans-coupe rétro » ou la « Passe gyroscopique misdirectionnelle », tout un programme !

Les Techniques Cartomagique :

Niveau technique, le livre fait la part belle à l’une des spécialités de RHOD, « Les Cartes à l’œil ».
Rien de moins qu’une douzaines de techniques différentes avec multiples variantes et conseils.
Cartes à l’œil pendant une coupe, un ruban, un étalement, une pose ou reprise de jeux, un mélange français, américain etc. etc.
Le tout sur table ou en main, autant dire qu’il y en a pour toutes et tous.

Je ne peux m’empêcher de citer quelques noms de ces techniques : La Clip Œil, La Trans Œil, La Courb’œil, La Gliss’œil, La Mixt’œil, La Multi Mixt’œil, La Coup’œil, …

Les « Trans-Coupes »

Voyons maintenant ce que Daniel RHOD appelle les « Trans-Coupes » : pour simplifier, elles ont la même utilité que les doubles-coupes et les remplacent avantageusement.

Elles se font en général sous couvert de Swing-cut (Oups désolé Daniel) je voulais dire de coupes pivot, et sont donc indécelables, contrairement aux doubles-coupes qui présentent un certain illogisme pour un spectateur un peu attentif à ce que vous faites.

Elles vous permettront donc de faire passer des cartes dessus/dessous et vice versa, de placer une carte clé sur une sélection pourtant placée au milieu du jeu lors de coupes pivot ou encore d’amener un nombre de cartes précis sur la carte du spectateur au même titre qu’un mélange pelage.

Daniel RHOD

Le comptage-Bi :

Voici un  comptage qui vous permet de montrer 4 dos (par exemple) dans un paquet de 4 cartes alors que 2 d’entre elles sont face en haut, ou alors d’échanger un bloc de 2 contre 2.

Il y a encore une fois moult variantes dont le « Comptage bi multiplié » et le « Comptage bi-intervisuel » qui peut remplacer l’Opec de MARLO.

Le « Comptage bi-intervisuel »  peut s’étendre à plus de 6 cartes et remplacer le comptage Hamman qui s’effectue en Biddle, les « comptages bi » s’effectuent en position Elmsley.

Clip Projection :

C’est une projection de carte choisie et perdue dans le jeu. (Rien à voir avec une Track ni avec un Top-Shot… ni avec un Middle-Shot d’ailleurs).
La carte s’éjecte du milieu du jeu par l’avant de celui-ci.

La technique peut être réalisée lors d’une cascade, d’où la carte s’éjecte pendant le ruissellement des cartes.

Cette technique demande de l’entrainement mais l’effet rendu est excellent.
En modifiant l’angle et la puissance on peut faire se retourner la carte en vol afin qu’elle retombe face en haut sur la table.

Le change intervisuel 2 : (la 1ère version se trouve dans « Plus Secrets Secrets »)

J’aime bien cette technique.
Elle permet de demander à un spectateur de toucher 4 cartes (par exemple) pendant que vous les faites défiler faces en bas, chaque carte touchée est décalée vers l’avant du jeu, afin de rester bien visible (ce sont réellement les cartes touchées qui sont décalées) vous refermez l’étalement avec les cartes choisies dépassant de la petite tranche extérieure du jeu, les prenez alors bien visiblement, sans contestation possible et en fait, vu du spectateur, c’est « visuellement » ce que vous faites,  puis vous les posez sur table et… Boum !!! Ce sont les 4 as (par exemple).
Bien-sûr il n’y a pas d’empalmage ni de Mug sur table.

Le change bloc intervisuel

Cette technique permet d’échanger un petit bloc de cartes contre un autre, en gardant la carte supérieure en couverture lors d’une égalisation.

D’autres techniques similaires existent, celle-ci a pour elle que le spectateur peut garder les yeux sur le petit paquet, le change est complètement couvert et le paquet reste en vue en permanence.

Le SDC intervisuel

Et un bon petit SDC couvert et tout comme les SDC en général, travail, travail !

L’étalement RHOD sur table

La 1ère mouture de cette technique date de 1976 et est parue dans les « notes de conf » de Daniel RHOD.

Cette version améliorée permet de faire un étalement sur table de 5 pour 4.
Cette technique fut montrée à Arturo De ASCANIO ainsi qu’à Edward MARLO.

Ce dernier en publia des variantes dans le « Best of Friends 2 » d’Harry LORAYNE en 1985.
Marlo appela ses techniques « After RHOD » et « After RHOD Continued ».

Le contrôle TNT

Un contrôle à la cascade d’une ou plusieurs cartes… bon ben… rien de vraiment nouveau ici, classique.

Le post-contrôle

Contrôle classique également mais à retardement, il s’effectue lorsque les spectateurs ne s’y attendent plus.

Le Forçage Auto Programme

Plusieurs variantes méthodes et variantes pour le forçage d’une carte ou d’une valeur de carte.
Beaucoup de bonnes idées.

La Mini Gondole

L’arme secrète de Daniel RHOD !
Celle-ci permet de localiser une ou plusieurs cartes instantanément, que les jeux soit empruntés ou non.

Les explications sont complètes et s’étalent sur plusieurs pages avec de nombreuses variantes et même quelques exercices pour s’y entraîner.

Différentes façons de la réaliser (et de l’effacer) de façon totalement impromptue sont disséquées, sur table, au cours d’un mélange, pendant une cascade etc.

Daniel RHOD va encore plus loin dans l’étude de cette technique avec le principe du « Design in » et du « Design out ».
C’est invisible, rapide et les cartes peuvent être prises en main par les spectateurs sans risques !

Voilà un survol des techniques, il y a vraiment de très bonnes idées et autant de chemins à explorer.

Les routines

Survolons à présent les routines.

Century projection

Voici une routine en lien direct avec la technique « Clip Projection » citée plus haut.

Effet : (vu du spectateur bien entendu, comme tout ce que je décris dans ce CR d’ailleurs).
Le magicien demande à un spectateur de nommer n’importe quelle carte de son choix (totalement libre), il choisit le « Roi de cœur »…
Le magicien fait cascader les cartes dans ses mains et celle qui vient d’être nommée jaillit du jeu sous ses yeux ébahis !

Pas facile, avec un timing serré de rigueur mais l’effet est étonnant !

Total Recall 3

Effet : Le spectateur mélange le jeu (qui peut être emprunté) et choisit 3 cartes sans les regarder, il les pose faces en bas sur la table.
Vous vous retournez et lui demandez d’en choisir une, de la regarder puis de la reposer toujours face en bas.
Afin de brouiller les pistes il doit inverser les deux autres cartes entre elles (qui sont, je le rappelle, toujours faces en bas également).
Vous refaites face, les cartes sont à nouveau perdues dans le jeu vous demandez que le spectateur se concentre sur sa carte et vous pouvez annoncer lentement la carte qu’il a en tête.

Malgré l’idée d’une chance sur trois il n’en est rien.
La technique est sûre et marche à tous les coups.
Le choix des cartes est libre et le magicien tourne le dos lors du choix, il ne touche le jeu qu’à la fin pour le mélange.

Total Recall 5

Effet : Encore un peu plus loin !
Vous mélangez le jeu (qui peut être emprunté) et le coupez en trois paquets faces en bas, plus ou moins égaux.
Vous tournez le dos et à partir de maintenant, vous ne toucherez plus au jeu.
Vous invitez un premier spectateur à choisir librement un des trois paquets et à regarder la carte qui se trouve dessous.
Puis un deuxième spectateur est prié de faire de même avec un deuxième paquet, il regarde la carte qui se trouve sous celui qu’il a choisi, et repose son paquet sur celui du premier spectateur.
Enfin un troisième spectateur prend le paquet restant, regarde la carte du dessous et le repose sur les deux autres.
Une fois cela fait vous pouvez refaire face.
Vous allez jouer au jeu « Mensonge/Vérité » en posant des questions à un des spectateurs et celui-ci devra répondre toujours par « NON » et vous devrez déceler le faux du vrai.

Exemple:
– Votre carte est une carte rouge ?
– Non !
– Alors c’est une carte noire ?
– Non !
– C’est bien une carte rouge, n’est-ce pas ?
– Heuuu ben oui.
– C’est un cœur ?
– Non !
– C’est un carreau ?
– Non !
– Oui, c’est un cœur, c’est exact ?
– Oui
– C’est un as…
– Non !
– Un deux…
– Non !
– Un trois…
– Non !
– Vous avez choisi le deux de cœur, est-ce bien la carte que vous avez en tête ?
– Arrrrrrgggggg  Ouiiiiiii !!!

Vous poursuivez avec les 2 autres spectateurs mais pour que l’effet ne traîne pas en longueur, vous pouvez demander aux 2 spectateurs restant de répondre EN MÊME TEMPS « non » à chaque question.
Ou pour que ce soit plus poilant et apporter un peu de variété, un des spectateurs peut dire toujours « non » pendant qu’en même temps, l’autre dit toujours « oui ».
Malgré cela vous pourrez annoncer à chacun la carte qu’il a en tête.

Les techniques employées pour cet effet doivent être vraiment maîtrisées à fond car comme vous vous en doutez, l’approximation n’a pas sa place ici !

À Vue de Nez

Effet : Le spectateur mélange le jeu et vous l’étalez face en bas.
Le spectateur choisit une carte, la repose dans le milieu du jeu dans lequel elle est perdue, vous étalez le jeu face en haut et dites que pour retrouver sa carte, un de ses 5 sens va le trahir: l’odorat !
En suivant la ligne imaginaire d’odorat qui part de son nez vous arrivez à une carte… la sienne bien-sûr.

Petite routine simple et sympathique, ça ne mange pas de pain.

Le Doigt Psi

Routine un peu similaire à celle-ci-dessus, sauf dans la révélation puisque c’est le doigt du spectateur qui s’arrête sur une carte et c’est la sienne.

Dans le style je préfère la version d’Harry LORAYNE où le spectateur sort une carte de l’étalement face en bas, sans que personne n’en voie la face (même pas lui) il en signe le dos puis le jeu est mélangé, étalé face en haut et le spectateur parcourt le jeu avec son stylo, il s’arrête, le magicien prend alors la carte vers laquelle la pointe du stylo est dirigée à cet instant, la retourne face en bas et c’est bien celle du spectateur avec la signature au dos.

Memo Express

Effet : Le spectateur mélange le jeu et vous lui dites que vous êtes capable de mémoriser une bonne partie du jeu en quelques secondes.
Vous reprenez le jeu, en regardez les faces rapidement, puis vous demandez au spectateur de vous donner un chiffre entre 1 et 20.
Quel que soit son choix vous lui dites exactement quelle carte se trouve à cette position.
Il peut bien sûr vérifier lui-même.

Le jeu est normal et réellement mélangé avant que vous l’ayez en mains.
Le principe est ingénieux et, bien sûr, il y a un peu de technique.

Spleen

Un petit mais bel effet de transformation sur fond de poème de Daniel RHOD que je ne peux décrire ici.

Carte Test

Bon ben ce n’est pas vraiment une routine, disons que c’est un petit effet qui sert plus à  démontrer l’utilisation des comptages bi, une base de travail quoi !
Vous montrez deux as rouges et deux as noirs, les noirs étant réellement posés dessus, sur les rouges, le paquet étant face en bas, vous inversez les quatre cartes visiblement, une par une, et demandez où sont maintenant les as noirs.
Ceux qui ont bien suivi vous diront « dessous » et vous montrez clairement qu’ils sont toujours dessus.

Tour de Force

Effet : Un spectateur mélange le jeu (qui peut être emprunté) pendant que vous avez le dos tourné, puis l’étale sur la table, choisit une carte, la remet où il veut dans le ruban, referme lui-même le jeu, le re-mélange, le coupe etc.
Vous refaites face et reprenez le jeu, en sortez une carte en demandant au spectateur quelle était la sienne, mais hélas, vous vous  êtes trompé et ce n’est malheureusement pas la sienne que vous avez en main.
Afin de limiter cet échec vous proposez de recommencer et vous étalez à nouveau le jeu face en bas, vous tournez le dos en priez le spectateur de choisir une carte à nouveau.
Il en sélectionne une dans le ruban et… c’est la même carte que celle qu’il a choisie la première fois !

Cette routine fut inspirée par une technique de MARLO, les techniques ne sont pas difficiles et le résultat final repose sur un niveau psychologique.

Daniel RHOD dit d’ailleurs à ceux qui auraient des doutes sur la fiabilité de cet effet, qu’il fût présenté , notamment lors d’une réunion de l’A.F.A.P, devant plus de 50 personnes et qu’il a mystifié bon nombre de magicien.
Il faut quand même oser la présenter et être vraiment sûr de soit.

Daniel RHOD

Estimation Idyllique

Effet : Vous faites mélanger un jeu (qui peut être emprunté) le spectateur coupe où il veut, prend la carte de coupe (soit celle qui est sur le paquet inf. ou celle sous le paquet sup. au choix) vous étalez les cartes en ruban faces, en bas, il replace sa carte où il veut et referme l’étalement.
Vous lui demandez de couper le jeu à plusieurs reprises.
Votre carte est à présent en 17ème position, veuillez continuer de couper je vous prie, il continue, vous coupez à votre tour puis , vous lui demandez de couper de plus en plus vite pour que vous ne puissiez plus suivre sa carte, elle est en 26ème… non en 37ème maintenant et là elle est en…. vous lui demandez d’arrêter et lui annoncez que sa carte est en 31ème position (par exemple).
Il vérifie lui-même et bien entendu c’est exact.

Bel effet, le principe est simple est ingénieux, le jeu est normal.
Je crois que c’est Al Koran (corrigez moi si je me trompe) qui avait mystifié pas mal de magiciens avec son excellent « Tour du paresseux ».
La routine de Daniel RHOD est sur le même thème mais le modus operandi est complètement différent, de plus, la routine de RHOD est impromptue.

Le 7 Ésotérique IdIdyllique

Effet : Le spectateur mélange le jeu (qui peut être emprunté) il choisit une carte qui s’avère être un 7, le magicien lui propose d’en vérifier le pouvoir magique en lui expliquant les propriétés antiques du chiffre 7.
Le spectateur mélange donc le 7 à un petit groupe de cartes et malgré ses mélanges, coupes et donnes, il s’arrête (ou retourne) toujours sur le 7.

Belle routine ou il faut, quand même, avoir un bon sens de l’improvisation et de la présentation.

Coupe sur les As Idyllique

Effet : Le spectateur mélange le jeu et le magicien l’étale face en haut afin de montrer que les as sont bien à l’intérieur, perdus à différents endroits.
Malgré cela il coupe successivement sur chacun des 3 as et sort le 4ème de sa poche.
Seuls 4 as sont utilisés et le jeu est normal.
Encore une fois un bel effet qui fait de l’effet !!!

Carré libre

Effet : L’effet est quasiment le même que celui-ci-dessus dans son déroulement, (dans les techniques aussi)
La différence étant qu’ici c’est le spectateur qui choisit librement un carré de son choix, que vous produisez du jeu après que le spectateur l’ait mélangé.

Reprogrammation

Effet : Un spectateur mélange le jeu, vous lui faites choisir une carte qu’il remet dans le jeu et re-mélange lui-même.
Après cette « déprogrammation » du jeu, par les mélanges du spectateur, vous expliquez que pour retrouver sa carte il vous faut procéder à la « Reprogrammation » du jeu.
Vous faites quelques coupes et, sans jamais avoir regardé la face des cartes, vous dites qu’une fois la reprogrammation terminée, la carte qui sera sur le dessus du jeu vous donnera la couleur de la carte choisie.
Vous retournez la carte sup. et c’est un 9 de cœur (par exemple).
Le spectateur confirme que sa carte est du cœur.
Vous lui redonnez le jeu afin qu’il le mélange/déprogramme.
Et vous le récupérez pour la reprogrammation comme auparavant.
Vous annoncez maintenant que la carte sup. du jeu indiquera la valeur de la carte, vous la retournez et c’est un 3…votre carte est un 3 de cœur…..EXACT !! Mais ce n’est pas fini, vous additionnez les 2 cartes indicatrices (9+3) et comptez donc 12 cartes sur tables.
Vous retournez la 12ème et bingo….3 de cœur.
RIDEAU !

C’est un effet vraiment killer, les mélanges sont réels et sont réalisés par le spectateur lui même, de plus vous ne regardez jamais la face des cartes durant toute la routine et le jeu est normal.
Après cela si personne ne vous offre un verre, c’est vraiment qu’il n’y a pas de justice !!

Cybernet

Effet : L’effet est du même ordre que celui-ci-dessus sauf qu’au final, après les multiples mélanges/déprogrammation du spectateur, le jeu est étalé et est classé de l’as au roi par couleur !!!
Cet effet demande presque les mêmes techniques que ci-dessus sauf qu’ici, il faudra un peu « plus » que cela pour le mener à bien.

Al, le roi des tricheurs

Effet : Belle routine de tricherie avec multi-coupes sur as, production de carré, une reconnaissance de carte face en bas en milieu de jeu rien qu’à la finesse du toucher,  révélation d’une carte au nombre choisie par le spectateur, ainsi que de plusieurs cartes choisies au hasard dans le jeu, et tout cela malgré les mélanges incessants du spectateur lui-même !
Encore une fois ici il faudra un tout petit peu plus que de la technique pure.

Troisième partie : Close up (Numismagie)

Dans cette courte partie quelques techniques de pièces, des changes, transferts etc. et quelques routines.

Une belle production au lancer, le reste des effets est relativement classique même s’il faut avoir un niveau correct pour la fluidité des passes.

On y trouve un change de pièce en main, une passe transfert d’une main à l’autre, une belle transformation de pièce argent en cuivre puis en pièce chinoise les mains étant montrées vides à la fin, ainsi que 2 effets de fusions de pièces.
Le premier étant très simple et l’autre portant la dénomination « pour experts » est effectivement plus difficile d’accès.

Une jolie routine nommée « l’homme à la cervelle d’or » est mise « en scène » d’après une nouvelle d’Alphonse DAUDET.
Rien n’est hors de portée si le bagage est déjà correct.

Je ne m’attarderai pas sur cette partie qui est de très bonne facture car il n’est pas évident de décrire une technique de pièce sans en dévoiler trop, ce qui n’est pas le but ici.
Je vous renvoie donc au sommaire en bas de page pour en voir les noms en détail.

Quatrième partie Mentalisme :

Cette partie est bien entendue, et de très loin, la plus difficile du livre.
Si vous n’avez aucune notion de mentalisme (et même si vous en avez quelques unes) cette partie vous semblera impossible à réaliser.
Ceci étant dit, voyons les effets.

NUMEROMETRIE 1 :

Effet : Le mentaliste demande à un spectateur de faire défiler des chiffres de 1 à 10, mentalement, une fois à 10 il est prié de recommencer du début tout en suivant des yeux le dos d’une carte qu’il (le mentaliste) tient.
Au stop du mentaliste le spectateur révèle le chiffre auquel il pense à cet instant par exemple « le chiffre 4 », le mentaliste retourne alors la carte qu’il a en main et c’est un 4 !

Cet effet est proposé avec une variante plus abordable car moins risquée.

NUMEROMETRIE 2 pour experts :

L’effet est similaire au précédent mais va un peu plus loin et est forcément plus compliqué.
Il est répété 3 fois de suite avec 3 spectateurs différents et bien sûr 3 chiffres, les cartes correspondent à chaque fois.
Un petit zeste de cartomagie et un gros de mentalisme.

NUMEROMETRIE VIRTUELLE :

Effet : Tout le monde doit chausser des lunettes 3D, puis un spectateur trace un chiffre de son choix dans l’espace avec son doigt et celui-ci apparaît en 3 dimensions flottant doucement vers lui.

Effet avec accessoires qui doit être rôdé à la perfection.

L’OBJET PREGNANT :

C’est une divination d’objet pensé par un spectateur assez classique dans la forme.
Après que celui-ci en ait regardé plusieurs rapidement, le mentaliste déplie un petit papier où est inscrit le nom de l’objet choisi.
Bon et bien c’est du mentalisme hein.

INDUCTION  et EMPATHIE :

Ces 2 routines reposent sur le même principe.
Deux cartes sont posées faces en bas et les spectateurs devinent eux même l’identité des cartes.
Si pour vous le « cold reading » est une marque de bière, alors passez votre chemin.

CENTURY MENTAL :

Divination de carte pensée librement, valeur et couleur, bon ben ce n’est pas facile là hein.

En gros ce chapitre s’adresse vraiment à des pros et il n’y a pas de place pour de « l’à peu près ».

Cinquième partie : ANNEXES :

Alors pour finir, un petit cours sur le Pinky Count de Gallucio, quelques conseils et trucs supplémentaires pour réaliser au mieux la routine « Horoscopie » parue dans « Plus Secrets Secrets » et qui est une divination du signe du zodiaque, suivi d’une routine nommée « Clairvoyance » qui est encore une amélioration d’une routine de « P.S.S » dont voici l’effet.

Le spectateur touche 4 cartes qui sont sorties de l’étalement et qui forment une prédiction datée de la rencontre du spectateur (représenté par un valet) avec le magicien (représenté par un roi) ainsi que la date (le jour et le mois), exemple un 5 et un 10 pour le 5 octobre (10ème mois).
La prédiction est bien entendue en date du jour où la routine est effectuée.
Pour le jour au dessus de 10 il y a bien entendu un calcul différent.
Le magicien demande ensuite de sortir les cartes qui se trouvaient dans l’étui depuis le début, ce sont les cartes jumelles de celles qu’il a choisi.
Décidément, destinée quand tu nous tiens.
C’est un bel effet simple à mettre en place et dont le spectateur se souviendra, surtout si vous lui offrez sa carte en souvenir.

LE TOUT DERNIER MIRACLE :

Cette routine est écrite à l’envers et il faut un miroir pour la lire.
Ceci afin d’éviter aux lecteurs occasionnels de feuilleter le livre à l’œil (et oui ce n’est pas une carte).
Voici l’effet (vu du spectateur, mais c’est exactement ce qui se passe réellement de toute façon)
Vous pouvez emprunter un jeu que vous n’avez jamais touché, vous dites au spectateur que vous allez quitter la pièce (ce que vous faites) vous le priez de sortir son jeu de l’étui (ou le vôtre si personne n’a de jeu avec lui) de le mélanger de choisir une carte, de la remettre dans le jeu et de le mélanger à nouveau.
Il vous dit quand tout cela est fait et vous pouvez revenir.
Vous étalez son jeu face en bas (et c’est véritablement la 1ère fois que vous le touchez) et réussissez à faire une divination de la carte choisie sans regarder la face des cartes.
Il n’y a pas de compère ni gimmick ni rien du tout.
Cette routine ressemble vraiment à un miracle et est d’une facilité déconcertante !!

Daniel RHOD et Ascanio

  Voila, nous arrivons à la fin de l’ouvrage, une courte interview de Daniel RHOD et c’est fini.
Enfin presque, je ne vous ai pas parlé des challenges que propose RHOD et auxquels il répond comme « Comment couper ou produire une carte représentant le chiffre choisi par un spectateur, après qu’il ait mélangé le jeu ? » ou « comment….. » et aussi «  comment… » Enfin bon… voilà.

Vous aurez donc compris que j’apprécie cet ouvrage et qu’il fait partie des livres dans lesquels je me replonge de temps en temps sans m’en lasser depuis plus de 3 ans.
La lecture est aérée, agréable, les dessins sont nombreux et RHOD donne toujours de bons conseils et autres commentaires salutaires en fin du modus operandi de chaque effet.

De plus le livre s’ouvre sur une photo de Daniel RHOD en compagnie d’Arturo De ASCANIO… franchement, il ne peut être que bon cet homme là !!

>>> Réagissez à cet article sur le forum !

Merci à Michel FONTAINE pour la relecture.

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.