Editeur : Magica Planet
Durée : 60 mn
Langue : Français
Année : 2004
Niveau : Avancé
Prix : 30€

Le Compact Disk a un petit côté technologique sympathique, renvoie autant la lumière qu’un miroir, tout le monde en a, et tout le monde en reconnaît un au premier coup d’œil même de loin : il a toutes les qualités pour servir en magie, particulièrement sur scène.

J’étais conscient du potentiel des CD, mais je ne savais pas vraiment quoi en faire.

«CD Reloaded» de William ESTON m’a paru une bonne source d’information et d’inspiration pour exploiter ces disques argentés.

Que trouve-t-on dedans ? Soyons exhaustif, et suivons le menu de navigation :

La rubrique «techniques»

La magie des CD de William ESTON utilise des techniques classiques de manipulation de cartes et pièces géantes, «CD Reloaded» est d’ailleurs dédié à Fred KAPS.

La rubrique «techniques» révèle donc logiquement quatre techniques de base utilisées dans ce type de magie : Le Tenkaï Move, le Flip Move, le lavement de CD, et la subtilité Kaps.
Côté explications, pas de problème, rythme ni trop, ni pas assez lent, division de l’écran en plusieurs zones afin de voir la même technique sous deux angles différents, pédagogie de William ESTON au point. Sauf pour le lavement, qui est très mal expliqué (en fait, il apparaît dans le menu des techniques, on croit qu’on va avoir l’explication, mais il est seulement montré), et il vaut mieux se reporter aux explications données dans les routines pour cette technique.

La partie la plus importante à mon avis de cette rubrique, et qui ouvre vraiment les portes de la manipulation de CD, ce sont les explications sur la fabrication et le choix des CD pour la manipulation. Non, tous les CD ne conviennent pas à la manipulation, et William ESTON vous explique lesquels sont les plus pratiques à utiliser, et lesquels sont à proscrire. Et surtout, grâce aux conseils de fabrication, la manipulation des CD devient vraiment plus simple, la taille des mains n’a plus d’importance, et leur dissimulation est rendue plus aisée.

La rubrique «tours»

En tout, cinq routines sont montrées :

«4 CD baladeurs»

Disparition et réapparition successives de quatre CD. Jolie routine (environ 30 secondes).

«Balade de CD au Tenkaï»

Production successive de 4 CD suivie de leur disparition, les deux mains sont montrées vides au moyen de plusieurs subtilités, et les CD sont reproduits en une fois en étoile. Très jolie routine. (Environ 30 secondes).

«Dédoublement, cueillette et voyage de CD»

3e VM Day

D’un CD, William ESTON en fait deux, puis en fait disparaître un, le premier est lancé et se dédouble dans les airs. S’en suit une cueillette de CD, où un CD est déposé dans un chapeau, et le CD restant en main est dédoublé à chaque fois. Très, très jolie routine. (Environ 30 secondes).

«CD Silk»

Ma routine préférée. D’autant plus qu’elle est faisable même en close-up. Un CD traverse un foulard, disparaît dans le foulard, pour réapparaître dans un cercle fabriqué avec le foulard. Très, très jolie. (Environ 45 secondes).

«Clear CD»

Un CD transparent devient «normal». Moyen (Environ 20 secondes).

    Les routines sont courtes, mais montrent bien comment exploiter les différentes techniques pour créer des effets différents. Mention spéciale pour la cueillette qui est très nette en plus d’être très belle. La fluidité des mouvements de William ESTON est impressionnante.

  La rubrique «explications»

Comme pour la rubrique des techniques de base, les explications sont claires, la division de l’écran en deux parties permet de voir les phases délicates sous différents angles, la pédagogie et le rythme sont impeccables. Pas de problème.

Conférence de mentalisme

On redécouvre «Clear CD», qui devient plus intéressant, puisque les explications différent un peu de la routine présentée dans la partie «démonstration».

Côté difficultés, cela n’a rien d’insurmontable, et on se fait rapidement plaisir.

    D’habitude dans les bonus, on trouve une bio de l’auteur, un making off, un bêtisier. J’ai apprécié les différentes subtilités pour montrer les mains vides (en plus de la subtilité Kaps).

 Les bonus

Je ne m’attendais pas à y trouver encore des techniques, en plus de la bio. Je n’ai pas trop compris ce qu’elles faisaient là, et j’ai failli passer à côté. Même si les techniques du bonus n’interviennent pas dans les routines, il aurait été plus logique des les placer dans la rubrique «techniques».

On a donc les explications de la disparition au pincement arrière, et de la production au pincement arrière adaptées au CD. C’est techniquement plus dur que ce qui a été expliqué précédemment avec les routines.

On y trouve aussi une démonstration, la «cueillette ESTON» au pincement, non expliquée. Dommage, parce que c’est très beau.

Voilà donc pour le contenu.

Si le fond de «CD Reloaded» apporte complète satisfaction, malheureusement, c’est la réalisation qui souffre de plusieurs défauts.

Le principal, et qui est récurrent sur toute la vidéo, c’est qu’une partie du plaisir que l’on peut avoir à visionner une vidéo de magie est altéré par le fait que William ESTON a le regard qui oscille entre la caméra, et, on le devine, un écran de contrôle placé à côté de la caméra.
C’est très désagréable, car il ne nous regarde pas et ne regarde pas ce qu’il fait. Ce n’est pas flagrant au premier visionnage, mais cela saute aux yeux jusqu’à devenir irritant lorsqu’on regarde plusieurs fois la même scène en boucle, ce qui est souvent le cas pour une vidéo pédagogique.

L’explication du lavement dans la rubrique techniques, je l’ai passée plusieurs fois en me demandant ce que c’était (15 secondes pour ce qui devrait être des explications), il aurait mieux valu ne rien mettre du tout. Le réalisateur a peut être perdu les rushs correspondants à cette technique ?

On aurait aimé avoir la possibilité de visionner la vidéo dans son intégralité, sans avoir à repasser à chaque fois par le système de menus.

Conclusion

Voilà, c’était «CD Reloaded» de William ESTON comme si vous y étiez. Malgré quelques défauts de réalisation cela reste une très bonne vidéo pour celui qui veut apprendre à manipuler ces petites bêtes argentées. Les briques nécessaires pour monter son propre numéro de CD sont donc données, reste à les exploiter correctement.

>>> N’hésitez pas à réagir à cet article sur le forum (mettez comme sujet « [Vidéo] CD Reloaded de William ESTON ») !

Merci à Michel FONTAINE pour la relecture.

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.