Samedi 22 Février 2003

> Programme :

9h00 Ouverture du marché magique Empress Ballroom
10h00 Concours de magie pour enfants Pavilion Theatre
11h00 Conférence de Darwin Ortiz Spanish Hall
13h30-15h00 Master Class (Ateliers) Spanish Hall
14h00 Conférence sur la magie pour Pavilion Theatre
enfants
16h00 Conférence de Manuel Muerte Spanish Hall
16h30 Meeting des juniors Renaissance Room
17h30 Fermeture du marché magique
19h00 Championnat de scène Opera House

Voilà une journée qui promet en merveilles, l’occasion de découvrir Darwin Ortiz. Réveil pour le marché magique, petit déjeuner français et assez rapide à l’hôtel, et en route pour les Winter Gardens…

 Marché magique

Fukai Arrivé un peu après 9h00, je découvre le marché magique au complet : une salle de bal, comme son nom l’indique, remplie de marchands de tous les pays, avec une majorité britannique.

Le premier stand visible est celui qui fera parler de lui pour la qualité et l’originalité de ses produits. Il s’agit de Bazar de Magia, un vendeur argentin.

Un petit tour de reconnaissance me fait rencontrer Fukai, qui prépare son stand, tranquillement, sans que personne ne vienne le voir, car il a changé depuis la dernière fois que je l’avais vu au festival de Forges-les-Eaux.

Fukai fait preuve de gentillesse et accepte une interview pour le lendemain matin, le temps de réfléchir aux réponses…

En continuant la tournée des vendeurs, quelle surprise de voir que Davenports Magic tient le stand le plus large !

Décidément, ça leur plait d’avoir toujours “le plus large”. En vrac, je retrouve la SFP, Daryl, Craig Dickson, David Acer, Paul Hallas, Bob Swadling, Castle Magic Services, Hocus Pocus, Tommy Cooper, Kevin James etc.

L’occasion de discuter avec les marchands et de découvrir des différences de prix pour un même produit… et des différences de qualité d’un produit, pour un prix équivalent.

3e VM Day

J’ai le temps, car je veux assister à la conférence de Darwin Ortiz, et le concours pour enfants dure une heure… donc, pas de concours pour enfants pour moi…

Conférence de Darwin Ortiz

La salle du Spanish Hall est déjà pleine quand j’arrive, mais j’arrive à trouver un siège. Darwin Ortiz arrive, tout en noir, et commence déjà très fort. Et quand je dis très fort, c’est très fort.

Une version de Out of This World absolument trépidante, des transformations de cartes à se taper la tête contre tous les murs ; Darwin Ortiz enchaîne sur les explications, et c’est tout aussi dur pour les neurones.

Pour ceux qui connaissent le personnage, pas la peine de préciser le haut degré de technicité de ses routines ! C’est tellement technique que, malheureusement, certains “spectateurs” quittent la conférence et ne reviendront pas.

Et pire, un bonhomme derrière moi se fera surprendre en train de ronfler…

Conférence de mentalisme

Quoi qu’il en soit, Darwin Ortiz me fera découvrir des subtilités de misdirection auxquelles personne ne pourrait s’attendre. Même quand on le sait, on se fait avoir…

Le personnage a l’air de savoir ce qu’il vaut, et l’on ne peut que s’incliner devant de telles prouesses.

Master Class

L’idée d’ateliers apparaît comme charmante. Je ne suis pas le seul à penser que les participants seront répartis en petits groupes, avec un maître – magicien par groupe. Mais quand on sait combien de magiciens assistent à la convention, on peut se poser des questions.

Après avoir discuté avec Aldo COLOMBINI à son stand, j’arrive bien en avance au Spanish Hall, histoire d’avoir un siège au premier rang. Bingo. Les maîtres – magiciens sont là, attendant tranquillement.

J’en profite pour aller discuter un peu avec Craig DICKSON ; quelques secondes après, David ACER vient se joindre à nous pour un threesome… (private joke pour Craig). Puis les préparations commencent…

L’idée de l’atelier, d’après ce que dit l’un des organisateurs à Aldo (qui arrive plus tard que les autres, mais avant l’heure de début), c’est de présenter des tours faisables par le plus grand nombre possible de magiciens qui y assistent.

Chacun a 12 minutes. Parce que mine de rien, il y en a des maitres – magiciens : Aldo COLOMBINI, David ACER, Daryl, Manuel Muerte, Michael VINCENT, Darwin ORTIZ, et Craig DICKSON.

Du coup, comme j’allais pas prendre de notes (au risque de ne pas vraiment « capter » les tours), je ne m’étendrai pas sur les détails. Chaque maître – magicien présentera un ou deux tours de cartes, excepté Manuel Muerte, qui exécute un numéro de disparition et de réapparition de cigare, d’un verre dans sa chaussure… misdirection, sleeving de super haut niveau, je découvre personnellement un magicien allemand qui fait preuve d’un humour bien à lui, auquel on ne s’attend pas.

Michael VINCENT a l’air très gentil. Il fait participer un jeune garçon à un tour de cartes pas automatique du tout, mais pas aussi technique que ceux de Darwin ORTIZ.

Daryl (qui préparait ses cartes sans vraiment se cacher) a présenté aussi un tour de cartes, ou plutôt son bonneteau, en plusieurs versions, de l’automatique complet au plus technique.

Les fans de Darwin ORTIZ m’en voudront certainement de ne pas donner plus de précisions, mais au vu de la densité de l’atelier, la meilleure solution, c’est encore et toujours d’y être.

Conférence sur la magie pour enfants

Absent.

Conférence de Manuel Muerte

Absent.

Meeting des Juniors

C’est pour les juniors, donc entrée interdite.

Fermeture du marché magique

Étonnant… que dire sur un tel sujet ? Plein de choses.

D’abord, après une petite balade pour découvrir la ville de Blackpool, je reviens pour la première petite surprise : Kevin JAMES qui a accepté une interview pour Virtual Magie. Entre les stands, en attendant que Kevin souffle un peu, j’aperçois Bébel.

Une petite démonstration s’impose. Et là, je découvre concrètement pourquoi on m’a toujours dit de m’accrocher avec Bébel… à la fin du tour, je ne suis pas médusé, je suis complètement hystérique, ça me prend aux tripes comme un roller coaster.

J’avoue ne pas avoir eu de telles sensations depuis mon dernier tour sur le Top Spin.

Puis Kevin JAMES a besoin d’aide pour aller ranger tout son matos qu’il ne vendra plus le lendemain. Arturo l’aide, mais jamais deux sans trois. Nous voila en pleine aventure avec les valises dans un ascenseur qui nous perdra quelques minutes… on a bien failli rester coincés !

Rangement des valises, puis vérification du matériel dans les coulisses de la scène de l’Opera House : La malle où la poupée se transforme en mini-charlie chaplin est là, entre des grandes illusions et des malles énooooooormes…

Gaétan BLOOMPuis vient l’heure d’aller prendre un café et de faire l’interview. Durant l’interview (plutôt vers la fin), deux personnes viendront nous rejoindre : Sylvie, magicienne et amie de Gaëtan BLOOM, puis Gaëtan lui-même.

On discute autour d’un bon café, puis vient l’heure des championnats de scène…

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.