Introduction

Pour les non-connaisseurs, le Blackpool Magicians’ Club organise chaque année une convention de très grande envergure qui se déroule sur trois jours. Au programme : conférences, galerie marchande, championnats, ateliers, spectacles de close-up, de gala, et after show…

Vendredi 21 Février 2003

> Programme

18h00 Marché magique. Horseshoe Area
20h00 Championnats de close-up. Spanish Hall
20h00 Conférence de Craig DICKSON. Pavilion
21h15 Stag Stuff (pour adultes seulement) Pavilion
22h30 Conférence d’Aldo COLOMBINI Spanish Hall
23h30 Conférence de David ACER Spanish Hall

Après huit heures de car de Dundee à Glasgow, puis de Glasgow à Preston et enfin de Preston à Blackpool, me voilà à l’hôtel. Pas le temps de traîner, et je me retrouve aux Winter Gardens vers 18h20. C’est Darty mon kiki…

Marché magique (vendredi)

Kevin JAMES et Arturo & Prompto    25 commerçants internationaux partagent la Horseshoe Area. C’est la bousculade, l’embouteillage, chacun essaie de voir ce qu’il peut sur les stands, les démonstrations sont généreuses. Etrangement, certains stands attirent plus de monde que d’autres…

En vrac, Kevin JAMES et Arturo vendent leurs produits et signent les photos à dédicacer, Craig DICKSON fait ses démonstrations, Renato montre son change de billets en euros debout sur sa chaise, plein de courage et de patience (et d’équilibre), la SFP est aussi présente, ainsi que Bob Swadling que j’avais découvert lors d’un week-end magik il y a quelques années.
Au total, plus d’une vingtaine de stands montrent et vendent des tours divers et variés, principalement axés sur le close-up.

Championnats de close-up

A choisir entre le championnat et la conférence de Craig DICKSON, eh bien mon choix s’est fait. Désolé donc pour ceux qui attendaient un CR sur le championnat.

Conférence de Craig DICKSON

Toujours très charismatique et avec son accent new-yorkais, Craig DICKSON ouvre le bal des conférences et nous présente une version originale du sel voyageur, avec une utilisation “indirecte” du FP comme gimmick qui cette fois-ci ne s’enfilera pas sur le pouce… les détails sont traités, permettant ainsi de contrôler la vitesse du sel qui coule et le volume.
Une conférence intéressante bourrée d’idées originales et sur une présentation que seul Craig possède.
Complètement étranger à la technique, on aura pu remarquer que Craig DICKSON sait poser pour les photos.

Stag Stuff

Le programme le disait déjà, il s’agit d’un spectacle pour adultes seulement. Pourquoi donc ? Ont-ils prévu une lévitation en tenue d’Adam et Eve ? Ou un FP mal placé ? De jolies filles dignes du Crazy Horse ?
Eh bien à en voir le présentateur, on est mal barré. Il s’agit en effet de… Patrick Page. Première réaction : il présente seulement, ça va sûrement changer. Eh bien non, il n’y aura pas de fille à poil nous annonce-t-il.

Grosse déception.

Et puis là, il enchaîne sur des mots que tous les français, espagnols, autrichiens, japonais et autres comprennent : fuck, shit, bitch, ass, bloody, slut… et présente LA première magicienne, avec tous ces jolis mots et ses fantasmes sur cette jeune femme, dont j’ai malheureusement oublié le nom.

Première magicienne, pas de musique, mais apparition d’un concombre pour commencer. Ca promet !

Elle se fait passer pour une conne, mais une conne plus intelligente que vous, et tout ça en arrivant à vous faire rire, ou du moins sourire. Bouteille a disparition et autres tours de magie générale, sur un ton totalement grivois. J’aime bien son costume aussi…

Puis arrive un autre magicien beaucoup moins jeune et moins attrayant, mais avec le même humour, et certaines blagues à se pisser dessus… quand on les comprend, ce qui n’est pas gagné quand il s’agit de jeux de mots, mais facile à comprendre quand il s’agit au spectateur de lui tirer les doigts !!!

Vous savez tous ce que ça veut dire, pas vrai ?

Troisième participant, il s’agit d’une “magicienne”, Michelle, et Pat Page ne manque pas de dire que c’est une sacrée slut et qu’elle est bonne etc. Effectivement, elle est vraiment belle, pour ne pas dire carrément bonne. Et du coup, elle va devoir prouver qu’elle n’est pas là que parce qu’elle est bonne.

3mn de danse orientale à se dandiner toujours pareil, puis enchaînement sur des torches enflammées qu’elle se passe sur les bras puis qu’elle met dans sa bouche… rien de magique, rien d’original, elle va dans le public, c’est bien, mais c’est un peu long et quand elle est dans le fond, les spectateurs du premier rang doivent se tourner dans tous les sens pour la voir… déception donc sur ce numéro, qui, j’espère, n’est pas le seul de son répertoire, à voir ce qu’elle a présenté au concours de scène.

Puis arrive Wayne DOBSON, porté sur une chaise à cause de son handicap, qu’il tourne en dérision sans pour autant se rabaisser.

Et là, on sent qu’il va se passer quelque chose.

Wayne prend 2 spectateurs du public, exécute un tour de cartes, ou plutôt le fait exécuter par l’un des deux volontaires. Situations cocasses, jeu sur les dialogues pour embrouiller le volontaire sans se moquer de lui, puis enchaînement sur de la ventriloquie, en utilisant les deux spectateurs comme “poupées”.

Absolument fabuleux, quelques minutes de rires ininterrompus, c’est vraiment super.

Bravo Wayne.

En bref, le Stag Stuff était plutôt destiné à un public britannique ET connaisseur du club de Blackpool. Qui plus est, la remarque salasse sur les décors avec référence à Dani Lary qu’il se permettent d’appeler Dani Larue ne passe vraiment pas. Humour grivois, parfois moqueur des spectateurs qui participent…

Wayne DOBSON aura été largement au dessus du niveau du spectacle, il aurait fallu un humour dans le même style un peu plus longtemps…

Conférence d’Aldo COLOMBINI

David ACERQuand j’arrive, la conférence a déjà commencé, et bizarrement, le conférencier n’est pas Aldo mais David ACER : les bagages d’Aldo ont été perdus lors du voyage, il est en retard car il doit résoudre ce gros problème, étant donné que ses affaires et ses notes de conférence sont dans les bagages perdus…

David ACER, magicien canadien, est absolument dingue ! Une présentation impeccable aussi bien techniquement (évidemment) que dramatiquement, ça réveille le public.

David est sans aucun doute un magicien – acteur, superbe comédien. De loin, difficile de voir tous les effets, même avec les deux écrans. Et l’heure joue un peu, surtout quand on sort du Stag Stuff…

Conférence de David ACER

Vous l’aurez deviné, c’est Aldo COLOMBINI qui fait sa conférence. Enfin arrivé aux Winter Gardens, Aldo nous explique ce qui lui arrive : perte des bagages avec ses affaires et ses notes de conférence, et il nous raconte ça avec une dose incroyable d’humour.

Puis il enchaîne sur la conférence à proprement parler, avec des effets killer : Knotty Knot, un voyage de nœuds, tantôt blancs, tantôt rouges, les connaisseurs verront l’effet. Toujours avec des cordes, XXXXXX ou deux cordes enclavées se libèrent très visiblement.

Durant toute sa conférence, Aldo ne manque pas d’humour et rappelle discrètement l’aventure de ses bagages. D’ailleurs, il nous présente un exemplaire de son propre bouquin Make ‘em Laugh qui se vendra encore mieux que des petits pains. Démonstrations de numéros de cartes, décrits dans les notes de conférence, oui oui, celles qui sont dans les bagages paumées…

Fin de la soirée et du premier jour de la convention… ça promet pour les deux jours qui suivent…

Sur le chemin de l’hôtel, une petite surprise, je croise notre Gaëtan BLOOM national, qui lui aussi rentre dormir.

Petite discussion, pas bien longue et pas à se triturer le cerveau, vu l’heure et la fatigue de chacun… Une bonne nuit de sommeil avant le week-end magiquement dense…

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.