6. Comment devenir Gourou en dix leçons
ou comment être reconnu par ses pairs sans nécessairement être magicien

Extrait de la Conférence en 10 Points

L’actualité s’est récemment polarisée sur les sectes.

Entre la magie blanche et la magie noire, la frontière ressemble souvent à un brouillard gris. Voici quelques conseils à ceux qui seraient tentés par l’aventure. Bien entendu « Toute ressemblance avec des faits ou des personnes existantes ou ayant existé ne serait que pure expérience ! »

1 – Un maître se doit d’avoir sa propre vision de la magie.

A défaut d’inventer de nouvelles passes, choisissez en une, connue ou pas, et rebaptisez-la.

Par exemple, la passe d’Hofzinser permettant d’insérer rapidement une carte à une position quelconque du jeu pourra s’intituler « Passe éclair ».

Si vous manquez vraiment d’imagination, vous pouvez la nommer : « Invention Duschmoll », « Découverte Strapongnouf » ou « Comptage Rambo I », « Comptage Rambo II », etc.

– Fouinez dans les vieux livres et résumez les par un pot-pourri des tours possibles avec votre fameuse passe.

Avant que le grand public ne se rende compte du subterfuge, votre réputation vous aura précédé.

– Arrosez la presse magique de vos « inventions ».

Les magazines qui ont bien du mal à faire écrire leurs lecteurs vous dérouleront le tapis rouge pour sortir grâce à vous un numéro spécial.

Que le concurrent ait fait la même chose le mois précédent n’est jamais un handicap.

Si vous avez le bonheur de ne pas savoir écrire, profitez-en.

3e VM Day

Peu de lecteurs pourront se rendre compte de la pauvreté du fond de votre discours.

D’ailleurs les grands philosophes (Kant, etc.) ne sont-ils réputés difficiles d’accès ? Votre système de pensée est tellement hermétique qu’il doit être génial.

 – Dans la foulée, commercialisez bon nombre de vidéo-cassettes vendues à un prix élevé.

Vous commencerez par ce biais à identifier les pigeons qui ne sont autres que vos futurs disciples.

 – Lancez vous dans les concours au début de votre carrière.

Si vous avez le niveau d’un bon amateur, vous devriez gagner sans problème un prix qui vous servira de cachet pendant plusieurs années.

Soyez malin, ne dites pas « 4ème prix de mentalisme » mais plutôt « Primé au Championnat de France de télépathie, discipline qui n’avait vu aucun lauréat depuis des lustres », mais seulement si le ridicule ne vous gêne pas.

– Par la suite, évitez soigneusement les congrès.

Conférence de mentalisme

D’ailleurs, vous êtes censé tout connaître. C’est aussi mieux pour le moral.

Recevoir les nouveautés et les nouveaux talents en pleine gueule n’est jamais bon pour l’ego.

Ne venez que si vous êtes invité et pour fort cher.

– Commencez aussi à étudier votre look : le noir vous va si bien, portez-le.

Ornez votre poitrine avec un pendentif intriguant en forme de croissant de lune dont vous ne donnerez jamais l’explication (et pour cause !).

Si d’autres ont eu cette idée avant vous, répliquez que l’on vous a copié !

– Les premiers pigeons envahissent votre basse-cour.

Il est temps de commencer le lavage de cerveau en expliquant que :

Vous leur faites une faveur en leur donnant des cours.

Pour eux, à l’instar de ce que font les scientologues, vous avez fractionné votre savoir en dix niveaux.

En travaillant quinze heures par jour sur le premier niveau, par exemple les tours avec les cartes en main, certains parviendront à atteindre le second niveau, les tours sur table, avant la fin de l’année prochaine.

Laissez entendre que les niveaux suivants échappent à leur degré de compréhension présent.

N’interdisez rien mais faites comprendre que la fréquentation des clubs, d’autres magiciens, serait une erreur regrettable.

Vous verrez que, comme lors du service militaire, vos disciples se surveilleront entre eux.

Les fortes têtes partiront assez tôt et ne resteront que ceux ayant des problèmes familiaux (orphelins, etc.) pour qui vous représentez un nouveau Père.

Faites-les travailler dur.

Aucun risque qu’ils ne prennent votre place.

Aucun organisateur n’ira acheter une copie des mimiques d’une personnalité.

Abstinence, vie spartiate, études monacales sont les clés d’un succès que, paradoxalement, votre embonpoint et nombreuses maîtresses attesteront.

10 – Au cours de vos interviews, affirmez que vous êtes le seul vrai magicien, en tout cas unique dans votre domaine.

Le secret de votre créativité ?

Méditation la tête en bas au dessus d’une pyramide tout en écoutant « Le vol du frelon » de Rikiki Gorbatchov.

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.

Article précédentAugmenter vos Gains grâce au Yield Management par Mimosa
Article suivantComment avoir un Grand Numéro par Mimosa
Né le 1 mai 1960 Elevé en Bretagne, bon élève condamné par ses parents à faire l'Ecole Centrale de Paris d'où il sortira en 1985 avec le premier prix d'Informatique. Trésorier du Groupe de Paris de 90 à 93 Trésorier adjoint de l'AFAP de 91 à 93 Fondateur de la revue magique Sycophante 95-96 avec Michel FONTAINE Président du CFI depuis mars 2000 Primé une dizaine de fois dans les congrès sous divers pseudonymes. Professionnel depuis 1989 quoique pratiquant la magie en dilettante. Ses maîtres : Michaël VADINI, Stanislas, Peter SHUB, Alan TURING, Evariste GALOIS, Yvonne-aimée de Malestroit. Sa passion : la programmation des bases de données sur macintosh plusieurs heures par jour. Principal défaut : n'a jamais pu s'empêcher de dire tout haut ce qu'il pense tout bas.