Éditeur : ?
Année : ?
Durée
: ? mn
Langue : Français
Niveau : Intermédiaire
Prix : ?€

Une version différente de cette routine Les bols, les tomates et les perruches, lui a permis de remporter le 2ème prix de manipulation à la FISM de Vienne, en 1958.

D’après Les Coussinets de la Princesse de Rezvani.

Claude RIX fait partie de ces grands magiciens d’après guerre.
Fondateur de la très secrète Compagnie du Fruit d’Or de Montaneuf, il a remporté des prix prestigieux.

Il a fréquenté, travaillé  avec les plus Grands dont il fait incontestablement partie.
Je vous invite à lire l’interview qui lui est consacré sur LSP.

Les Tomates de Claude RIX J’ai acheté cette vidéo au siècle dernier et en devisant via les canaux de communications numériques et analogiques avec François DANIS, Artisan Magicien dans les Landes, sur l’art des gobelets en général, j’ai eu envie de me replonger dans cette routine.

C’est avec un réel plaisir que j’ai redécouvert ce tour tiré de la magie orientale.

À l’origine, ce tour se faisait, à l’instar des escamoteurs perses et hindous, à terre avec des coupes en terre ou en bois tourné.

Tout d’abord un grand merci très tardif à Monsieur Claude RIX de nous faire partager un de ces grands classiques qu’il a revisité en son époque pour en faire un tour de magie moderne.

Quel bonheur de voir ou revoir les boulettes SLYDINI, les boulettes de papier, Fred KAPS fumant son pouce ou dispersant du sel à l’infini et là dans cette vidéo les Tomates.
Un grand merci aussi de nous avoir donné accès à l’art de la maitrise du chapelet apériodique.

Cette vidéo de 30 minutes est découpée en 3 parties : La démonstration, la genèse de ce tour, l’explication du truc comme dit M. RIX et, comme il est chaud et plus détendu, re-démonstration.

La démonstration

RIX est un peu intimidé, sûrement par les éloges justifiés faits, quelques instants avant, par D. DUVIVIER, et cela se ressent légèrement.

En revanche sa prestation en 4 phases est très propre et bluffante.

Il arrive sur scène, timide, arborant une cravate sur laquelle on voit quelques unes de ses 52 partenaires, avec un drôle de sac en tissu écossais contenant tout son matériel.
Comme à la foire il en sort 2 bols en bois, des tomates de mousse et une jolie baguette magique d’une autre époque ; il nous explique que son truc est simple puisqu’il suffit de savoir compter jusqu’à 3.

Il ne manquait plus qu’à nous transporter dans les jardins du Palais Royal, dresser la table et que les chalands s’attroupent autour de M. RIX.

Avant tout, la description des différentes phases n’est pas évidente.
Vous pourrez penser à la lecture de ce CR qu’il n’y a rien de révolutionnaire (je rappelle que ce tour a plus de 50 ans !)

En revanche, la méthode utilisée est très bluffante, notamment dans les phases de chargement et déchargement des bols.

Même lorsque l’on connaît le mode opératoire on ne peut pas trouver la solution !
Ne passez surtout pas à côté de ce morceau d’anthologie de la Magie.

Phase 1

2 tomates sont recouvertes d’un bol, la troisième est prise et disparaît pour rejoindre une des 2 autres sous un bol, la troisième va faire 2 voyages, le 1er des mains du magicien pour revenir sous son bol d’origine puis l’opération est réitérée et la tomate disparaît pour rejoindre les 2 autres sous le second bol.

Phase 2

Les tomates comme dans la première phase vont voyager sous un bol, mais vont aussi le traverser pour finalement disparaître complètement de sous les bols et des mains du magicien, puis réapparaître sous le premier bol montré vide un instant auparavant.

Phase 3

Cette phase ressemble à une séquence classique de balles mousse dans la main du spectateur.

Sous couvert d’explication et sous forme de gag il fait disparaître les tomates de sa main ou de dessous le bol pour les faire passer dans la main de la spectatrice.

Phase 4

En prolongement de la phase 3, le magicien a de nouveau recours aux bols.

Comme pour les disparitions et apparitions de la muscade sous le gobelet, cette phase se termine en climax par l’apparition, sous les bols, de 2 énormes tomates.

Un peu d’histoire

Tout en sortant le matériel nécessaire à ce tour il en rappelle l’histoire et ses différentes origines.

Il en profite pour nous narrer quelques anecdotes.

Les explications

Les explications sont claires.

Claude RIX, pour démontrer la chose et  nous faciliter le suivi des trajectoires des tomates, utilise des bols en Duralex transparent numérotés comme dans les « écoles » de ma tendre jeunesse (celles où l’enseignant avait encore le droit de frapper, à coup de pied, un enfant tombé à terre. Ah ! Nostalgie quand tu nous tiens).

Claude RIX procède par étape.

Comme je l’explique en introduction, pas de révolution dans les manipulations, pas de split machin ou de Dabeulle spine suivi d’un triple axel avec pirouette biellmann.
Un faux dépôt reste un faux dépôt.

Les explications sont surtout axées sur le mode opératoire.

Toutefois, peut-être apprendrez-vous comment décharger une balle de sous un bol tout en chargeant une autre ou comment faire croire qu’il y a 2 balles sous le bol alors qu’il n’y en a qu’une !
Il fait cela le plus naturellement du monde.

Lors de l’explication du faux dépôt, baguette en main, Claude RIX nous narre une anecdote, sur la façon de procéder des anciens pour exécuter un faux dépôt.

Cette méthode, aujourd’hui, prêterait à sourire.

Lui nous dit juste : avant ils faisaient comme ça.

En espérant que ce CR vous aura donné envie de travailler cette routine.
Si mes détracteurs la jugent désuète, je pense sincèrement que la négliger serait une grossière erreur.

 >>> Réagissez à cet article sur le forum !

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.