Le livre s’articule en deux parties :

Première partie
Les Démonstrations de Tricheries

–  Jacks Open : Démonstration simulée de donne en troisième

–  Jackpot : Démonstration simulée de donne en troisième et quatrième

–  Jacks or Better : Démonstration simulée de donne en troisième, quatrième et cinquième avec une surprise

Editeur : Richard Kaufman
Nombre de pages
: 163 en anglais
Illustrations : 212
Date de parution : 1988
Prix : environ ? $
Du même auteur :
Vidéo At the Card Table Vol 1 à 3

–  In One Deal : Le cartomane perd les as dans le jeu, il parvient à les redistribuer à plusieurs nombres choisis

–  Mexican Poker : la fameuse donne de poker de dix cartes revue par Ortiz

–  Darwin’s Three Card Monte : la version d’Ortiz de la démonstration de bonneteau

–  The Estimation Routine : Démonstration de coupes à un nombre de cartes désignées

–  Grand Slam : Démonstration de tricheries au bridge

–  The Vegas Shuffle : Démonstration de faux mélanges préservant la séparation rouges-noirs

–  Fast Shuffle : Montage de 4 as en quatre puis deux puis UN SEUL mélange

–  The Twofer Shuffle :  Montage de DEUX mains en UN SEUL mélange et une coupe

–  Greek Poker : Démonstration de poker avec un triomphe préalable et un jeu qui change de couleur en final

–  The Ultimate Card Shark :
1. Coupe sur les as
2. Montage de cinq mains de poker
3. Distribution après mélanges des quatre grands schlems

Deuxième partie
Les Routines de Cartomagies

At the Card Table de Darwin ORTIZ
At the Card Table de Darwin ORTIZ

–  The Dream Card : Excellente routine de carte au portefeuille

–  Hitchcock Aces : Assemblée d’as avec une surprise au troisième

–  Nine-Card Location : Découverte successive de neuf cartes choisies par neuf spectateurs

–  Regal Aces : Une variante sur le thème partout et nul part

–  Slick Aces : Perte puis redécouverte des as avec une transposition sous la main d’un spectateur en final

–  Déjà Vu Jokers : assemblée de jokers avec une désassemblée en final

–  Modern Jazz Aces : la version d’Ortiz du tour « Jazz Aces  » de Peter Kane

–  The Lucky Deck : Impression magique d’un jeu à faces blanches

–  Darwin’s Wild Card : la version d’Ortiz du célèbre tour « Wild Card »

–  Darwin’s Aces : la version d’Ortiz du tour de Frank Garcia « Apex Ace »

–  The Card Wrap Deck : La méthode d’Ortiz pour faire « Card Wrap » avec un jeu qui parait ordinaire

–  The Si Stebbins Secret : Une méthode pour ranger un jeu neuf dans l’ordre Si Stebbins devant les spectateurs

–  Do As I Did : Un tour de mentalisme utilisant le principe Si Stebbins

–  Jumping Gemini : le célèbre tour de petit paquet de Darwin Ortiz

–  Back Off : Une variante sur le thème All-Backs

–  Mindbender : Un tour de mentalisme au départ d’un jeu neuf

–  Ultimate Interchange : Transposition de quatre as rouges sur table avec quatre rois rouges dans un jeu bleu

–  New Tens Routine : Transformations successives de dix rouges en dix noirs et vice versa

At the Card Table de Darwin ORTIZ
At the Card Table de Darwin ORTIZ

Bonus

Explication détaillée du Pinky Count

Conclusion

Dans l’ensemble, un livre pour cartomane confirmé.
Les tours sont bons mais nécessitent souvent un tapis pour être exécutés dans de bonnes conditions.
Je conseille les cassettes si vous voulez voir travailler un expert aux cartes.
J’ai de suite ajouté le tour « Modern Jazz Aces » à mon répertoire.

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.

Article précédentInterview de Alain STEVENS
Article suivantImitation sonore de Romaric
Philippe Noël est un magicien belge. Il est né le 16 février 1966 à Liège. Son parrain, magicien amateur, lui montre son premier tour de magie. Plus tard, il le fait entré au club de magie liégeois «Les 52». A 17 ans, Philippe remporte un 3ème prix en magie générale au championnat de Belgique de magie avec un numéro basé sur le thème des cravates. A 20 ans, il remporte un 2ème prix en magie générale au championnat de France de magie. Il est alors invité à participer aux Grands Prix Magiques de Monte-Carlo. Là, il fait la connaissance de Patrick Hourdequin qui l’invite à venir travailler au Cabaret du Casino de Monte-Carlo. De retour en Belgique, il commence une carrière de magicien semi-professionnel. En 2007, il remporte un 3ème prix en cartomagie au championnat de France de magie. En 2010, il remporte à nouveau un 3ème prix en cartomagie au championnat de France de magie. En 2011, il remporte un 3ème prix de micromagie au Congrès magique de Bruxelles.