Je reviens de Las Vegas où j’ai vu dans la foulée SIEGFRIED & ROY, David COPPERFIELD et Lance BURTON.

C’est une expérience très intéressante que de voir ces trois grands shows magiques de styles très différents et tous les trois magnifiques.

D’abord SIEGFRIED & ROY et comme ils le disent eux même, c’est un spectacle avec de la magie.

Siegfried et Roy
Siegfried et Roy

Pas moins de 88 personnes participent au show sans compter les lions et tigres blancs.

De très belles grandes illusions, où la lumière, les lasers et la fumée jouent un grand rôle.

Il est très difficile de décrire ce spectacle qui mérite vraiment d’être vu.

Parmi les effets intéressants ou inattendus notons l’apparition d’une panthère des neiges à travers le corps de ROY comme final d’interlude, un  » backstage illusion  » avec projection d’une assistance fictive sur le fond de scène et l’apparition d’un lion blanc alors qu’on attendait l’apparition de ROY.
Celui-ci réapparaît dans la salle.

ROY coupé en deux sur un mince table, sans caisse avec simplement deux arceaux au niveau de l’abdomen.

Les deux lames introduites avant séparation des deux morceaux sont vraiment très très petites.

Trois belles grandes illusions avec un dragon métallique gigantesque (SIEGFRIED tient allongé dans la gueule du dragon).

D’abord « Pierced » sur la pointe du nez, une évasion de camisole de force dans la gueule du dragon, enfin le dragon écrase dans ces pinces deux tubes dans lesquels ont pris place SIEGFRIED & ROY. Les mains restent visibles jusqu’au dernier moment.

3e VM Day

S&R réapparaissent dans la salle. (Vraiment ils aiment ça).

Il y a aussi la disparition de ROY sur son éléphant et réapparition sur une plate forme, sous un drap, un peu à la David COPPERFIELD.

Et aussi beaucoup de grands classiques, tous très beaux. Deux heures qui passent trop vite comme dans un rêve.

Le lendemain David COPPERFIELD

David Copperfield
David Copperfield

Show résolument moderne et dépouillé.

Fini les strass et les paillettes. Pantalon noir, T-shirt blanc et chemise bleue ouverte flottante.

Conférence de mentalisme

Pour tous les détails, voir le compte rendu de Sébastien CLERGUE très fidèle. Un très beau show magique et pour moi un beau souvenir, celui d’avoir participé à la cravate dansante (lire la description de l’effet à la fin de cet article). (C’est toujours la même cravate rouge).

Enfin Lance BURTON

Lance BURTON
Lance BURTON

Retour au classicisme. Queue de pie, colombes et cartes.

Lance commence son spectacle avec le numéro qui lui a valu d’être champion du monde en Suisse. Sur une musique de Vivaldi, s’enchaînent apparitions de colombes, bougies et cartes. Viennent ensuite les grands classiques de la magie avec apparition d’une voiture, disparition de la dite voiture avec un enfant du public.

Puis pendaison de Lance qui réapparaît (avec le gosse) dans un immense lustre qui descend du plafond. C’est beau, c’est grand. applaudissements.

Un très beau foulard dansant (après les cravates) qui entre et qui sort d’une grande bonbonne en verre. Un petit foulard rose mis dans un verre fait des vas et viens entre le verre et la bonbonne pour voir le blanc et trois bébés foulards fond leur apparition en final. C’est plein d’humour et très bien fait.

Un tableau final très Versailles avec robes à crinolines, apparition de Lance dans un fauteuil (je le savais, je le guettais et je ne l’ai pas vu venir), apparition d’oies blanches au foulard et dans la bassine d’eau.

Un duel au fleuret de Lance avec un homme masqué (encore un) et alors que l’on pense que Lance a été tué, l’homme masqué enlève son masque et se révèle être Lance.

Mais comme les gens applaudissent Lance très fort, il fera encore léviter sa voiture.

Après le spectacle, il est possible de parler avec Lance, de faire dédicacer programme, photo ou jeu de carte.

Voilà, trois superbes soirées magiques très professionnelles et des souvenirs plein la tête. A noter que les salles étaient combles à tous les spectacles.

(Il est prudent de réserver d’avance par téléphone ou Internet, ça marche très bien).

Dommage qu’en France le public ne soit pas aussi enthousiaste pour les spectacles magiques.

Nota : Par manque de temps, je n’ai pu voir EFX au MGM qui n’est pas un show de magie pure, mais un spectacle avec de la magie et des effets spéciaux. Ça semble très bien, d’après les extraits à la TV.

PS : Pour ceux qui ne sont pas familiers avec la cravate dansante voici un bref résumé de l’illusion :

David demande à un spectateur de le rejoindre sur scène et lui emprunte sa cravate. Il lui montre aussi une boite en Plexiglas et s’en suit une petite comédie pendant laquelle David tape sur la boite comme sur un tambour et demande au spectateur d’en faire de même.

Le spectateur ayant rejoint sa place David met le pied sur le petit bout de la cravate et la tient par le gros bout à la verticale. Il lâche l’extrémité et celle-ci tient toute seul. La cravate va ensuite danser (c’est une très belle adaptation du foulard dansant de Balckstone).

L’extrémité se replie comme pour former une bouche et boit avec une paille un verre de lait. (S’en suit un énorme rot). La cravate est mise dans la boite en Plexi et continue de danser.
En final, une panière en osier au fond de la scène s’ouvre et trois cravates en sortent en dansant frénétiquement.

Cette illusion est passée à la TV française lors des émissions de promo à la première venue de David en France.

J’adore ce tour et trouve qu’il démontre parfaitement comment faire du neuf avec du vieux.
Alors ressortez vos vieux grimoires et faites preuve d’imagination.

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.