Date : Août 1999
Niveau : 1/3
Genre : Cartes

À l’origine, je débutais une de mes séquences de close-up, sur le thème du changement de couleur, en présentant 8 card brainwave de Nick TROST.

Cet effet se basait uniquement sur la subtilité Olram.

Or, cette manœuvre, terriblement efficace lorsqu’on manipule 3 ou 4 cartes, devient par trop évidente avec 7 ou 8 cartes…

« Vous ne montrez pas le dos de toutes les cartes ! »

m’a-t-on reproché à plusieurs reprises…

J’ai donc cherché le moyen de montrer tous les dos à la fois… et j’y suis parvenu en utilisant un petit montage et ce bon vieux Roughing Fluid !

Au final, on a des cartes odieusement truquées (ni fil, ni forçage, ni aimant! dirait un marchand de trucs célèbre…) mais, curieusement, personne ne demande plus à les examiner !

Préparation

Munissez-vous, donc, d’un jeu à dos bleu, d’un jeu à dos rouge, d’une bombe de Roughing Fluid, et suivez le guide !

Dans un jeu à dos bleu, choisissez 8 cartes et dans un jeu à dos rouge prenez les 8 mêmes cartes.
Passez la face des cartes à dos bleu au RF.
Passez le dos des 8 cartes à dos rouge au RF.
Rangez les deux séries de cartes dans le même ordre.
La dernière carte rouge est déplacée en première position (Figure 1).
Chaque carte rouge est placée sur la carte bleue qui lui fait face (Figure 2).

Figure 1

Vous avez préparé vos 16 cartes. Vous avez donc, entre les mains, 8 paires, chacune composée d’une carte à dos rouge et d’une carte à dos bleu.

La carte du dessous – bleue – de chaque paire est le duplicata de la carte du dessus – rouge – de la paire qui se trouve immédiatement dessous.

Je pense que vous commencez à présent à saisir le principe technique du tour : le Roughing Fluid va permettre de manipuler ces 8 paires comme de simples cartes, puis de montrer, au final, tous les dos simultanément…

Avant de vous expliquer la présentation, je souligne un point important : vos 16 cartes devront toujours être arrangées suivant cette sorte de « chapelet » pour que le tour réussisse !

Présentation

Vous avez mis ce paquet de cartes dans votre poche de façon à pouvoir le sortir faces des cartes tournées vers les spectateurs.

Ils ne doivent pas apercevoir la couleur des dos avant le Climax pour deux raisons :

  1. D’une part, pour préserver l’effet de surprise, ce n’est pas utile d’attirer l’attention sur ce point.
  2. D’autre part, si un spectateur désigne la carte du dessous, dont il sait qu’elle a un dos bleu car il a pu l’apercevoir, il voudra sans aucun doute examiner les cartes lorsque vous lui montrerez qu’elle se retrouve avec un dos rouge…

Figure 2

Commencez par raconter votre histoire de rêve, ou de théorie du hasard ou ce que vous voulez : le but du boniment de départ est de bien faire comprendre au public que, parmi les cartes que vous allez lui montrer, il y en a une qui est « spéciale », sans indiquer en quoi…

Lorsque c’est clair, vous pouvez sortir les cartes, faces vers le public, et les éventailler. (Le Roughing Fluid permet, sans problème, de faire un éventail d’une seule main ! ).

Un spectateur est invité à désigner ( surtout pas à « choisir » car il attraperait alors la carte… ) la carte « spéciale ».

Insistez sur le fait qu’il vous est impossible de savoir quelle carte il va choisir. Le spectateur nomme donc l’une des « huit » cartes . Il peut en choisir une autre s’il le désire… « non ? Celle-là ? OK ! ».

A cet instant, vous avez incidemment montré la carte qui se trouve juste sous la carte choisie (détail important…).

Coupez le paquet de façon à amener la carte sélectionnée sur le dessus.

Égalisez. Poussez, doucement, la carte choisie de façon à la désolidariser de sa « copine » et posez-la, face en l’air, sur la table. C’est donc une carte simple à dos rouge que vous posez…

Il est important, à ce moment, de tenir le reste des cartes bien égalisé sinon vous risquez de « flasher » les deux cartes duplicatas qui se trouvent à présent sur le paquet.

Vous remarquerez au passage l’intérêt du « chapelet » : la carte qui se trouve maintenant sur le dessus semble être celle que vous avez incidemment faite remarquer par le public… tout semble donc normal !

Retournez le paquet dos vers le public et, seulement à ce moment, éventaillez les cartes pour montrer que tous les dos sont bleus.
Personne ne remarquera que vous avez toujours 8 cartes en main si, jusque-là, vous n’avez jamais mentionné ce chiffre… Pour les spectateurs, vous avez simplement quelques cartes….

Pour finir, retournez, ou faites retourner la carte choisie pour que tout le monde constate que le spectateur a désigné la seule carte à dos rouge !

Ramassez tout et enchaînez sur un tour avec un jeu complet (Red Hot Mama, par exemple).

J’ai été tenté de me servir de ce paquet truqué pour construire toute une routine où un dos rouge se promènerait de carte en carte, etc…

Les plus téméraires d’entre-vous s’y risqueront peut-être, mais je pense que, bien amené, ce simple effet de « hasard » est suffisant.

De plus, le public qui verrait plusieurs dos changer de couleur ne manquerait pas de vouloir examiner les cartes !

Voilà….

C’est un petit tour d’entrée avec lequel je parviens toujours à surprendre le public.

>>> Réagissez à cet article sur le forum (merci de mettre comme sujet “[Tour] 8 Cards Brainwave de Pascal WEBER“) !

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.