Dates : du 6 au 11 juillet 2015
Lieu : Palais des Congrès
Rimini
ITALIE

J’ai eu le redoutable privilège de pouvoir assister à la FISM depuis la table du Jury en qualité de Jury Support Officer.

Mon rôle consistait à collationner tous les résultats, à vérifier la validité des procédures et bien sûr organiser la compétition côté juges, avant de préparer le tableau des résultats officiels après délibération.

Cela m’a permis de voir tous les candidats que ce soit en scène ou en close-up et de perfectionner mes qualifications de juge.

Je vous fais donc profiter de mon journal pris sur le vif.

Celui-ci, suivant la formule consacrée, n’engage que son auteur, c’est à dire : moi et ne peut être considéré que comme tel : un avis subjectif et une expérience personnelle de juge FISM.

Dernière précision importante, j’écris cet article à titre personnel, il ne reflète en rien les opinions, avis ou autres du bureau de la FISM, ni les avis et commentaires des juges lors des délibérations.

Entrons tout de suite dans le vif du sujet, nous sommes le lundi 6 juillet les concours vont commencer.

Lundi 6 juillet 2015
1ère session Magie de Scène

Mag Edgar – Espagne – Grandes Illusions

Après 1 heure environ de retard, le rideau s’ouvre (eh oui, il marchait encore à cet instant !) sur un décor grandiose (voir photo). Le magicien arrive en ascenseur, je suppose que c’est lui, car il repartira très vite par le même moyen et ne reviendra que beaucoup plus tard (???).

Un arbre animé qui semble être le méchant, mais qui aidera ensuite le magicien, une jeune fille se cachant dans un fauteuil/buisson/carton aux épées, une lévitation/disparition un peu laborieuse.

J’avoue que je n’ai pas compris grand-chose à l’histoire sans doute féérique que nous proposait cette troupe. J’ai eu un instant la pensée très terre à terre et auvergnate, mon dieu que d’argent dépensé pour pas grand-chose.

Mais en ouverture de concours, le ton était donné, des décors, des costumes, du mouvement… 5e sur 7 candidats le jury lui attribue les points pour un potentiel 3e prix avec 62.44…

J’étais pour ma part à 59 points (je rappelle que je ne jugeais pas, mais j’ai réalisé mon classement pour le plaisir)

Mag Edgar à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Mag Edgar à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

Francesco Addeo – Italie – Mentalisme

C’est la fille de notre vice-président Gerrit Bregman qui fut choisi par le stage manager pour être la « partenaire » de cet artiste.

Francesco Addeo à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Francesco Addeo à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

Expérience de suggestions en état d’hypnose (???) on reconnaît de grands classiques de la magie (le fil invisible qui chatouille le nez de la victime, afin de provoquer le bon geste, d’autres réactions plus subtiles, mais pourquoi terminer par un effet magique pur et dur (l’explosion d’un verre sur le guéridon) cela démoli totalement le doute que l’on pouvait avoir sur la possibilité « hypnotique »…

Une 6e place dans cette catégorie pléthorique, 61.56 points de moyenne, c’est conforme à ce que j’aurais pu noter, car le personnage est sympathique, prévenant pour sa partenaire improvisée et pas mauvais du tout en « compérage instantané ».

Delkan – Argentine – Manipulation

En regardant mes notes griffonnées en direct, je vois la mention « Under FISM level », c’est

Delkan à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Delkan à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

en effet ce qui ressort de ce numéro de manipulation fourre-tout (pièces, cartes, boules) sans originalité (tentative de refaire les manipulations de boules entre les doigts à la manière de Norbert Ferré, ce n’est pas un plagiat, mais cela n’a rien à faire dans le numéro, qui visiblement n’est ni mis en scène, ni construit.

Dommage de venir de si loin pour ça.

Espérons que cela lui servira d’expérience et que ce très jeune artiste en tirera tous les enseignements.

Le jury le classe dernier de sa catégorie avec 50.11 juste au-dessus du niveau minimal, je n’avais pas été aussi gentil.

Niek Takens – Nethelands – Magie Générale

Niek Takens (partenaire) à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Niek Takens (partenaire) à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Niek Takens à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Niek Takens à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

Je n’ai malheureusement pas de bonnes photos de cet artiste. Je vois dans l’excellent livret de notre ami Jo Maldera qu’il a obtenu un 2e prix de manipulation au Championnat de France à St-Etienne – avec ce numéro ???

Car si cet artiste est sans nul doute un bon manipulateur (que fait-il en catégorie magie générale ?), il est surtout l’objet d’une de mes colères et de frustration de ce concours.

Pourquoi avoir créer un univers, un personnage, un style… pour finalement n’en rien faire du tout ! Lorsque le rideau s’est ouvert la promesse était belle et puis plus rien de la manip sans saveur…

Je vois que ma note est de 53, le jury lui accordera une 35e place avec 53.78, je n’avais pas si mal vu.

Lee Chang Min – République de Corée – Manipulation – 3e prix Manipulation

Lee Chang Min à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Lee Chang Min à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

Là encore, je n’ai pas de photos de qualité qui rendent justice à cet excellent numéro.

Ce fut la première standing ovation réelle de ce congrès.

Avec lui, les manipulations de cartes deviennent pures et diaphanes, comme les ailes de papillons qui forment le thème de sa prestation.

Je lui ai donné 72 points sur mon carnet ce qui tenant compte d’un début de compétition et de sa position de 2e manipulateur du concours est révélateur.
Le jury lui accordera 71.44 avec un 3e prix.

Cyril Delaire – France – Magie Générale

Que c’est difficile de juger le numéro d’un compatriote.

Que dire ? c’est un numéro de colombes plutôt commercial et bien exécuté, avec quelques bonnes idées, mais encore une fois une profusion de cages parapluie qui n’étonne plus personne. Je n’ai pas visité la foire aux trucs par manque de temps, mais je suis certain que l’on pouvait en acheter par dizaine sur les stands.

Non, s’il vous plait, ce genre d’accessoires n’a plus rien à faire dans un concours.

Je note aussi un manque de personnage, un costume quelconque, bref cela fait un grand succès dans les galas, mais à ce niveau, on attend autre chose.

Cyril Delaire à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Cyril Delaire à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

Cela n’enlève rien au talent de Cyril, mais où est l’intérêt de présenter cela en concours.

Heureusement, il y avait dans la salle quelques organisateurs cherchant à compléter une programmation, c’est une opportunité non négligeable et j’espère que Cyril en tirera un grand profit car il le mérite.

Ma note sur le carnet 61. Le jury donnera 57,44 et une 28e place, il n’y a rien à dire, si ce n’est : à quoi sert l’Equipe de France, il était facile de gommer certaines choses, de discuter du costume, de la gestuelle… Dommage.

Ran Gafner – Israël – Mentalisme

Cet artiste israélien m’avait bluffé lors du Championnat d’Europe avec son numéro original

Ran Gafner à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Ran Gafner à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

consistant principalement à faire distribuer librement par une spectatrice des clochettes à un panel de 6 spectateurs, au final en secouant les clochettes ils révèleront le morceau de musique choisi par un autre spectateur.

C’est intelligemment fait, mais malheureusement, c’est le type de numéro à ne pas voir deux fois.

Car tout se révèle (forçage, technique…), cela reste un numéro de mentalisme bien rythmé qui n’ennuie pas le public.

Ma note (je rappelle que je ne jugeais pas sur cette FISM et que ma note est personnelle après vision du numéro) 64 un peu généreuse, le jury lui donnera 60.67 et le classera en 7e position.

Dakris – Espagne – Magie Générale

Dakris à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Dakris à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

Ce numéro est pour moi l’archétype d’un numéro qui ne peut pas gagner, bien que l’on n’ait pas grand-chose à lui reprocher. Quelques beaux effets, mais une absence totale de charisme, de regard, de passion…

Il ne communique rien, se contentant d’enchainer de belles techniques et de beaux effets.

C’est de la magie autistique, comme l’on en voit beaucoup trop souvent malheureusement, aussitôt vu, aussitôt oublié…

J’ai écrit 57 points sur mon carnet le jury lui en accordera 58.11 avec une 24e place.

Pas grand-chose à nous mettre sous la dent depuis le numéro de Lee Chang Min, le temps de s’étirer un peu, de finir la saisie des notes et on nous annonce déjà

Javier Luxor – Espagne – Mentalisme

Les Espagnols sont venus en nombre pour cette FISM, voici le modèle : mentaliste.

Javier Luxor à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Javier Luxor à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

De longues explications avant de commencer ; beaucoup de spectateurs sur scène, des pads avec des choix où chacun devait retenir le leur…

C’est définitif le mentalisme, ou plutôt ce type de mentalisme m’ennuie.

Je griffonne 52 sur mon carnet, le jury lui accordera la 14e place avec la note de 51.22, nous avons pensé la même chose, c’était bien du mentalisme.

Benny Li – Honk Kong – Magie Générale

Benny Li à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Benny Li à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

En reprenant mes notes, je m’aperçois que j’ai été un peu sévère avec une note de 59 points pour ce jeune artiste asiatique.

Il faut dire qu’un costume noir, sur un fond noir et sur le visage toute la misère du monde… je n’ai pas vraiment vu le romantisme et les affres de l’amour contrarié.

Cela m’a sans doute fait oublier quelques très beaux effets. Le jury sera nettement plus généreux avec 65.33 et une honorable 10e place dans cette catégorie qui comptait pas moins de 40 concurrents.

Après la première pause de cette compétition du lundi 6 juillet, nous devions découvrir le nouveau numéro de Yann Frisch, mais à la suite de « problèmes techniques », on nous a informés que cela n’était possible et que son passage était reporté…

Au fait comment est-il possible de présenter un champion du monde en titre dans le tout début d’une compétition ? N’est-ce pas une forme de mépris ?

Vous allez me dire, c’est le hasard du tirage au sort. Encore faudrait-il que les ordres de passage aient été décidés de cette façon, mais non que nenni.

Nous avons pu constater plus tard que la télévision était intervenue en la matière, afin que toutes les compétitions de chaque catégorie se terminent à un jour donné, afin de faciliter les prises de vues et les enregistrements.

Tout cela pour finalement le convoquer à plusieurs reprises en répétition, mais en l’annulant pour un problème ou un autre.

Finalement, Yann pourra présenter son numéro au public, presque sans répétition. Être candidat à la FISM à Rimini demandait finalement beaucoup de sens d’adaptation. Nous reparlerons de son passage plus tard, car il est déjà l’heure de reprendre le concours…

Disguido – Italie – Comédie

Un pari pour ce sympathique couple italien, renouveler le Chapeau de Tabarin.

Disguido à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Disguido à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

C’est un numéro plein d’humour et de clins d’œil qu’il nous propose en vous faisant voyager dans le monde du 7e art. On s’amuse à reconnaître les films évoqués en quelques tableaux plus ou moins inspirés.

On aimera Titanic, l’exorciste, les hommes préfèrent les blondes avec une Marilyn plus vraie que nature…

Un agréable moment qui ne pouvait prétendre à un prix, car la catégorie comédie demande un peu plus de magie, mais qui à séduit le public. 63 points à mon compteur, les juges en attribueront 59.22 et une 11e place.

Sami Matoshi – Albanie – Mentalisme

Le premier « bouton rouge » du congrès.

J’en profite pour vous rappeler les règles :

chaque juge dispose devant lui d’un bouton, qu’il doit presser si au bout d’un minimum de temps raisonnable, il considère que le numéro n’atteindra pas le minimum de points requis pour une participation à la FISM (50 points). Lorsque 70% des juges ont pressé sur ce bouton, une lampe rouge clignotante s’allume, signifiant la disqualification du candidat. Toutefois, il continue son numéro et en aucun cas le rideau ne sera fermé.

Cette disposition a été ajoutée, à la suite des fermetures nombreuses et traumatisantes enregistrées lors du premier Championnat d’Europe à Blackpool.

Le président du jury (qui ne donne pas de notes (à ne pas confondre avec le Chairman qui est le juge dirigeant le jury et dont la voix est prépondérante en délibération en cas de litige ou de 50/50) est la seule personne qui peut ordonner une fermeture de rideau, dans quelques cas précis (offense aux spectateurs, mise en danger, maltraitance caractérisée…).

Sur cette FISM aucune fermeture n’a été demandée, ce qui n’a pas empêché le Stage Manager de le faire sans autorisation pour un numéro, une autre aberration de cette Best FISM ever.

En ce qui concerne ce numéro de mentalisme, il est difficile il est vrai pour un non-anglophone de concourir dans une catégorie nécessitant l’usage de la parole. L’artiste a choisi de confier cette tâche à un partenaire.

Sami Matoshi à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Sami Matoshi à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

Malheureusement, il était difficile de comprendre qui était le mentaliste, d’autant que la mise en scène plaçait l’artiste hors de l’action. Si l’on ajoute un numéro très mal construit et avec peu d’intérêt, on ne peut convaincre ni le jury ni les spectateurs.

J’avais virtuellement appuyé sur mon bouton rouge bien avant les membres du jury qui ont attendu l’extrême limite pour le faire et préserver le plus longtemps possible les chances de l’artiste. C’était généreux, mais je le crains dans ce cas inutile.

Il est à noter que les juges ont très rarement appuyé sur leur bouton lors de cette FISM, ce qui est plutôt rassurant sur le niveau des candidats présents.

Une autre chose importante est que normalement les présidents qui signent pour présenter un candidat doivent s’assurer de son niveau, ceci afin d’éviter les candidats trop en dessous du niveau minimum.

Ici le président était… le candidat. Il a signé pour lui même. Comment résoudre ce problème pour les futures FISM ?

Ernesto Planas – Italie – Magie Générale

Ernesto Plana à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Ernesto Plana à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie


C’est un numéro météorique, 5’46 » seulement et un nombre incroyable d’apparitions. De ce numéro, on se souvient de son énergie, de son sourire, de son bonheur d’être en scène.

Pour la magie… c’est bien fait, mais très vite cela devient un jeu de quizz, ou prend-il les parapluies ? On oublie le spectacle, pour résoudre l’énigme.

C’est anti-artistique et anti-magique comme beaucoup de numéros de ce type réalisé au 1er degré. On se prend à regretter l’adorable Sanson qui comme lui et avec la même bonne humeur accumulait ses tables, mais cela sentait bon l’autodérision, l’humour, le clin d’œil.Ernesto Plana(2) à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

Pour Ernesto, tout cela n’existe pas, c’est le champion du monde d’ouverture de parapluie automatique, mais cela ne peut pas être le champion du monde de sa catégorie.

Je lui aurais attribué la note de 61 points afin de permettre à des juges moins difficiles de lui accorder un éventuel 3e prix, mais à Rimini le jury ne s’est pas laissé impressionner par le déballage (au demeurant très commercial, pour un gala) et le classera en 23e place avec une note de 57.44.

Ce sont une nouvelle fois des mentalistes qui attendront le nettoyage de « la tornade ombrellesque » (oui je sais cela n’existe pas, mais moi j’aime bien), pour venir essayer de nous séduire et de nous mystifier.

Anca & Lucca – Autriche – Mentalisme – 2e prix Mentalisme

Anca & Lucca à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Anca & Lucca à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

Ils sont jeunes, pratiquent la magie depuis 2 ans et demi seulement et révèlent un véritable talent pour leur art. Comment est-ce que je le sais, tout simplement, car j’ai eu l’occasion de discuter avec eux, car une fois n’est pas coutume, ces artistes ont choisi librement par souci d’honnêteté, de venir expliquer au Président du jury, au Chairman et au Jury support officer le modus operandi de leur technique.

Rien de ce qu’ils nous ont révélé ne sortira donc ici, mais je peux seulement dire que Myr et Myroska auraient été très fier de ces dignes successeurs.

N’imaginez pas de subtiles et complexes procédés électroniques pour expliquer leur performance, des mots, des silences, de l’intelligence et du talent… Voici le seul secret.

Vous l’aurez compris j’ai beaucoup aimé avec une note sortie de scène de 76 sur mon carnet. Celle du jury sera de 74 avec un très beau deuxième prix.

Anca & Lucca à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Anca & Lucca à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

Young Ju – République de Corée – Comédie

La sélection de ce numéro pose un problème à mon sens. Non pas, car il n’est pas bon,

Young Ju à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

Young Ju à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Young Ju à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

mais parce qu’il ne peut être jugé normalement suivant les règles du concours.

Les règles FISM précisent que les arts annexes ne sont pas acceptés. Alors, pourquoi faire venir un numéro de jonglage, certes de grande qualité, mais qui ne présente pas assez de magie pour répondre aux règles. Souvenons-nous du numéro de ventriloquie de Christian Gabriel à la FISM de Stockholm, il avait obtenu un impact public énorme, mais n’avais pas obtenu le niveau minimum FISM. Je trouve dommage de laisser concourir un candidat si on sait que l’on ne le notera pas.

Young Ju nous propose un classique du jonglage, les boites de cigares, il parsème son act de quelques effets magiques et possède un véritable personnage. Sur le principe que tout candidat participant doit être noté je lui ai donné 59 (ce qui de toute façon n’a eu aucune influence sur les notes du jury), ceux-ci lui accordèrent 54.78 et une 13e place sur 15 participants.

Ma passion incoercible pour le mentalisme va encore être satisfaite,  car voici que sur le panneau d’information on annonce…

Collin – Allemagne – Mentalisme

Collin à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Collin à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

Un début de numéro classique avec le texte et les explications traditionnelles, l’artiste est avenant, sympathique pas trop guindé malgré son look un peu formel.

Quelques expériences plus ou moins classiques et voici la grande idée du numéro : le tirage de la loterie, la sphère est amenée sur scène, un spectateur est invité à contrôler et à distribuer les boules dans la salles et l’artiste nous propose un mélange un peu spécial, il suffira aux spectateurs de lancer depuis leur place les boules dans la sphère, celles qui ne parviendront pas à leur but seront renvoyées à l’aide de raquettes par l’artiste et son Collin2 à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagiepartenaire improvisé.

Un grand moment de défoulement pour le public et au final les numéros qui auront atteint la sphère seront bien ceux prévus par le mentaliste.

Je me suis amusé, aussi bien en voyant la pagaille provoquée par ce match de ping-pong improvisé qu’en essayant de remonter la technique employée. Mon 65 écrit sous le nom du candidat, semble démontrer mon adhésion. Le jury lui donnera 64 et une 4e place, je n’étais pas loin de la bonne prédiction.

Cette première matinée de compétition se poursuit avec l’arrivée sur scène d’un OVNI comme on aime en découvrir…

Bruno Tarnecci – Pérou – Magie Générale

Bruno Tarnecci à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Bruno Tarnecci à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

Étrange personnage, étrange numéro, j’ai entendu dans les couloirs des références à Yann Frisch… Peut-être… la lisibilité en moins.

Car il est attachant se personnage en proie avec ses livres, on ne le quitte pas un instant du regard, il nous captive, nous entraîne… et pourtant il ne se passe rien, ou plutôt rien de magique au sens où on l’entend dans ce genre de concours. On est en permanence dans l’attente, convaincu qu’il va se passer quelque chose.

Il est indéniable que la force dramaturgique de cet artiste est immense, mais elle n’est pas encore abordable dans ce type de compétition. J’aimerais revoir cet artiste dans d’autres circonstances, sous un autre format, car je suis Bruno Tarnecci2 à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagiecertain que je prendrai un grand plaisir à me noyer dans son abstraction. Toutefois, l’atypisme (encore un mot qui n’existe pas) dans un concours FISM a du mal à s’exprimer et je ne peux à la fin du numéro que lui attribuer une note modeste de 59 points. Le jury en jugera de même avec 58.22 et une 23e position.

 

Ce qui est fabuleux à la FISM, c’est qu’un univers chasse l’autre… de la recherche au classicisme, du dépouillement à la sophistication… Voici un artiste qui ne dépareillerait pas dans un manga Kodomo.

Kento Mukai – Japon – Manipulation

Kento Mukai à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Kento Mukai à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

D’un design travaillé, que l’on pourrait qualifié en BD de ligne claire, l’artiste nous propose un voyage au fil du temps.

Manipulations d’aiguilles et d’horloges toute en esthétisme et lenteur. C’est le type même du numéro qui nécessiterait une présence, un charisme, une âme qui passe la rampe et accroche le spectateur sur la durée.

On reste malheureusement un peu sur l’image et sitôt la lumière éteinte on reprend son activité, ses conversations comme si la vague sur le sable avait effacé le monde éphémère proposé par l’artiste.

59 points et un regret profond, car il est dommage de créer un univers, de le maîtriser techniquement et de ne pas le faire vivre. Le jury sera encore plus dur que moi et le classera en 16e place avec 55.67 points.

La FISM s’est aussi des drames, des pleurs, des espoirs déçus, des ratages inexplicables… c’est avant tout une histoire humaine. Plusieurs années de travail, de sacrifices qui peuvent être balayés en un instant irrémédiablement.

Ne reste qu’un profond sentiment d’injustice, d’incompréhension, de rage et de colère. Il faudra du temps, beaucoup de temps, pour que celui coulant, celui-ci passant on puisse prendre de la distance, regarder avec un œil neuf et dépourvu d’émotionnel, accepter le fait et rien que le fait pour enfin rebondir et trouver la voie…

C’est ce véritable chemin de croix que devra arpenter un de nos représentants français…

Dorian Grey – France – Magie Générale

Dorian Grey à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie
Dorian Grey à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

Tout avait pourtant bien commencé, pour une fois, le réalisateur TV en charge des lumières et des fonds de scène avait choisi les bonnes couleurs. L’écrin était parfait, l’artiste bien installé sans son décor, convaincant, séduisant, crédible.

Le numéro se déroulait à la perfection, jusqu’à… un oiseau qui s’échappe dans la salle, tourne et tourne encore, avant de s’abattre dans le public, un autre qui s’effraie d’une torche ou d’autre chose et c’est la déconcentration du public et surtout de l’artiste.

Commence alors une série catastrophe, flash sur la prise, charge du mauvais côté, erreur de manipulation… la magie n’est plus là, le jury non plus qui appuie sur le bouton et allume la lampe rouge clignotante fatidique.

Que s’est-il passé ? Quelques « bonnes âmes bien intentionnées » et membres patentées du

Dorian Grey à la FISM 2015 Rimini par Peter DIN pour VirtualMagie

lobby des « anti-utilisation-animale » dans le spectacle ne manque pas de se précipiter sur internet et de crier à la maltraitance animale… Foutaise ! Il n’y a pas eu de sanction pour maltraitance à aucun moment et le jury le confirmera en délibération. Simplement les erreurs techniques sont trop lourdes à ce niveau de compétition.

Cet instant de déconcentration a été fatal.

On peut imaginer la douleur terrible de l’artiste incapable sur l’instant de comprendre, mais rassure-toi Dorian, il est arrivé à de multiples champions cette terrible déconvenue, tu rebondiras et lorsque l’on regarde les photos, on voit un artiste affirmé qui a des choses à nous offrir et qui ne tardera pas à nous les donner, comme un cadeau et comme une preuve de son réel talent.

Voilà après presque 1 heure de retard, la première session de scène est terminée, nous avons eu du bon et du moins bon, des découvertes et des déceptions.

Déjà on entend les rumeurs des premières polémiques. Mais pas le temps de faire un débriefing, d’ailleurs ou pourrions nous le faire, je n’ai toujours pas de salle de jury.

On m’en avait pourtant promis deux, lors de la préparation il y a quelques jours, mais mon contact est absolument invisible, je n’ai encore vu personne de responsable, si ce n’est les deux volontaires qui essaient de palier aux problèmes et qui essuient malheureusement pour eux, ma mauvaise humeur.

Nous n’avons toujours pas vu Walter Rolfo, les juges sont des gens bien élevés, ils ne disent rien, mais quelques allusions me font facilement entendre qu’ils ne comprennent pas tout non plus.

Alors que j’ai à peine fini de saisir les notes du dernier candidat, on vient me signifier de vider les lieux rapidement, car le gala d’ouverture doit commencer. Je jette pêle-mêle dans ma valise tout le matériel et je cours à la recherche des toilettes (depuis ce matin 7h cela fait un peu long, pour une personne de mon âge), aurais-je le temps de boire un café et de trouver un sandwich, car je n’ai rien dans le ventre non plus… c’est vrai, j’ai de la réserve, mais le problème quand on souffre d’une certaine obésité, c’est que les fringales et les crises d’hypoglycémie sont fréquentes, le stress, l’énervement, les colères et les frustrations n’arrangent rien au problème. Je suis déjà au top et ma fille a un peu de mal à me calmer.

Je n’ai en outre pas eu la possibilité de repérer les lieux et je ne sais pas où se passe la compétition de close-up et dans quel état est la salle. Personne, pour me rassurer, on est juste venu me demander de quoi nous avions besoin et de s’étonner des exigences prévues par le règlement.

Tout a été pourtant validé avant la FISM avec ma correspondante sur place, mais non de non, ou est-elle ?

Pas le temps de réfléchir, je suis appelé dans les coulisses pour la cérémonie d’ouverture. Je jette en vrac ma valise, à ma fille et je cours derrière la scène.

(à suivre… dans l’article concernant la compétition de close-up)

> Les concours de scène – mardi

 >>> Réagissez sur le forum !

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.