Dates du 12 au 15 janvier 2003
Coordonnées
Hôtel et Casino RIVIERA
Las Vegas
Etats-Unis

Comme chaque année depuis 25 ans le « World Magic Seminar » vient de se tenir à Las Vegas, dans le cadre de l’Hotel Riviera.

D’abord créé par Joe Stevens, marchand de matériel bien connu, sous le titre de « Desert Seminar ». Daniel Cros est l’un des magiciens établis à Las Vegas qui avait participé, en même temps que Siegfried et Roy au démarrage du Desert Seminar.

Le congrès est maintenant géré et organisé par Rich Bloch. Celui-ci, jusque là directeur de la célèbre firme de matériel très luxueux « Collector’s Workshop », a cédé depuis deux ans son affaire à George Robinson, qui préside également aux destinées de « Viking ».

ALEXANDER    Ces différentes transmissions semblent s’êtres déroulées dans la joie et la bonne humeur puisque Joe Stevens dispose toujours d’un énorme stand (cinq ou six vendeurs) dans la foire aux trucs, de même que George Robinson qui présente maintenant à côté de ses propres productions les créations de Collector’s avec une gamme de produits et de prix très étendue.

A côté de ces géants, des marchands d’importance moyenne, dont pour l’Europe notre ami Domenico Dante, ou de Las Vegas Norm Nielsen, assisté de son épouse Lupe, qui montre de très belles reproductions d’affiches réalisées par lui. Un groupe d’une trentaine de français, de toutes régions, avait rejoint le voyage organisé par Hornecker pour cette occasion.
Stéphane Vanel & David StoneLe congrès était complet avec environ mille participants. Profusion de conférences pour tous les niveaux et tous les goûts. Le Congrès démarrait avec notre compatriote David Stone. Subtiles manipulations de pièces ou de cigarettes cassées et reconstituées qui ont surpris et dérouté les magiciens. Les cartomanes ont eu le plaisir d’assister aux démonstrations et ateliers de Lennart Green ou Harry Lorrayne. Greg Wilson (l’autre, pas le fils de Mark), que nous avions vu en France dans des manipulations de cartes également.
Daniel CrosShawn Farquhar est un sympathique et talentueux magicien de Vancouver. Il n’abandonne ses croisières ou ses contrats qu’exceptionnellement pour un congrès (c’est toujours le cas pour celui du PCAM qu’il n’a jamais manqué depuis la création de cette association).

Shawn présentait en conférence de subtiles inventions. Un matrix durant lequel le magicien déplace librement les cartes presque du bout des doigts, un effet d’ardoises spirites avec un CD-ROM, ou une carte au portefeuille pratiquement impromptue. En démonstration de close-up Shawn montre quelques passes de gobelets relativement classiques. Mais il s’avère finalement que les gobelets étaient pleins et massifs.
Aldo ColombiniAldo Colombini présente en démonstration une de ses routines favorites de cordes. Il devait nous annoncer, pendant la présentation d’un gala, qu’il était tout fier d’avoir obtenu depuis quelques jours un passeport américain.

Oscar Munoz est un magicien plutôt corpulent. Mais ses routines de cordes, de cartes ou d’anneaux sont tout en finesse. Et notre compatriote Etienne Pradier, Français établi à Londres, a réjoui les magiciens en faisant d’abord éclater un ballon dans lequel une bouteille de vin apparaît. Il retrouvera un peu plus tard une carte choisie à l’intérieur de la même bouteille. Et c’est d’un billet roulé en tube qu’il fait apparaître des faux pouces, pour enchaîner avec un matrix avec quatre faux pouces qui voyagent sous des billets !
Greg Wilson   Eric Decamps est un habile magicien de close up. Il présente très bien des passes classiques de gobelets, une routine avec deux petits cigares, ou les coquilles de noix. Quel dommage qu’il manque de mémoire au point d’avoir oublié de citer le nom de Tabary en montrant en conférence le morceau de corde qui s’intègre instantanément au cercle total, ou de nommer René Lavand après la présentation de la boulette qui revient continuellement dans une tasse sous le nez d’une spectatrice. Même attitude avec la main gauche (valide, heureusement pour lui) qui ne quitte jamais sa poche, mêmes gestes et même texte mot pour mot. Ca a la couleur de l’alcool, ça a –presque- le goût de l’alcool, mais ce n’est pas du René Lavand.
Francis Tabary   Francis Tabary a également présenté une conférence qui démontre et explique les passes de son numéro de cordes. De nombreux magiciens ont intégré à leur programme une ou plusieurs de ses passes dont justement le bout de corde qui rejoint le cercle, ou le morceau qui s’intègre à un nœud. Son numéro devait avoir un grand succès au cours du gala de scène. Au cours d’une autre soirée de magie de salon très beau numéro d’Alexander qui, en costume de corsaire, fait voler tout ce qu’il trouve : une canne, des bulles de savon, et le guéridon zombie dont une spectatrice tient deux coins du tapis.

Arian Black   Une soirée exceptionnelle (lever de rideau à 1 heure du matin !) a vu de grands noms montrer ce qu’ils ne font pas d’habitude. James Dimmare dans un numéro de danse 1900, production d’une écharpe transformée en chien et lévitation et disparition de sa partenaire.

Lance Burton prêtait ses mains à Billy Mc Comb dans le sketch fait d’habitude avec un enfant : le magicien se tient derrière le spectateur, passe ses bras dans le costume,et exécute les tours à sa place.

Arian Black (ne vous fiez pas à son nom, c’est une ravissante jeune femme blonde) a montré un extrait du spectacle qu’elle présente au Fitzgerald, un hôtel du centre ville. Le jeu coupé dont un spectateur choisit une demi-carte, c’est son chien qui retrouve l’autre morceau. Et Darren Romeo interrompu dans un numéro de chanteur à voix par Jeff Hobson en travesti loufoque.

Michael Barron   Les numéros des concours étaient encadrés ou présentés par nombre de professionnels :

Pete Biro présentait un sympathique concours de jeunes, parmi eux j’ai remarqué un numéro original présenté par Michael Barron: l’homme du service de nettoyage se change en un brillant magicien, vêtu d’un superbe costume jaune d’or pour de jolies passes de boules et de cartes. Au cours des galas Kalin et Ginger dans un extrait du spectacle d’illusions vu précédemment à Reno, apparition de la partenaire dans une structure métallique circulaire, disparition d’une caisse transpercée de piques, et femme sciée genre Selbit.
Lennart GreenLes prix ont été remis à Lee Eun-Gyeol jeune coréen pour un numéro de colombes boules et bougies, et Jason Latimer, productions de boules, cartes et anneaux. Vus également au concours de scène le magnifique numéro d’ombres d’Antonio Versini : nombreuses figures originales incluant parfois son propre corps, bras ou tête. Notre ami Stéphane Vanel a eu beaucoup de succès dans son numéro de cartes sur fond de musique flamenco. Mais son numéro était un peu court pour la circonstance. C’est le numéro de Jason Byrne, colombes, cages et perroquet, qui concluait le concours de scène présenté par Jeff Hobson toujours drôle et éblouissant.

La remise des prix finale conclue par un extrait du spectacle de Darren Romeo : écharpes dansantes, matrix dans le public enchaîné avec le guéridon volant et magnifique présentation de l’ampoule volante, sur scène et au milieu du public en hommage à Harry Blackstone. Comme toujours séance finale de signatures au cours de laquelle les magiciens ont pu faire moisson d’autographes de célébrités, dont Siegfried et Roy, supporters de ce congrès depuis ses débuts.

    Merci à Bruno SANVOISIN pour la relecture.

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.