La magie est-elle un art ?

Elle pourrait l’être, mais elle ne l’est pas, à quelques rares exceptions près.

Tout d’abord appelons un chat, un chat.

Je veux parler ici d’illusionnisme et de prestidigitation, qui sont des moyens pour atteindre ce but qu’est la magie et la véritable magie se forme avant tout, dans l’esprit du spectateur qui regarde l’artiste à l’oeuvre.

J’ajouterais que dans toute véritable oeuvre d’art, la magie est présente. Cela peut sembler paradoxal, mais si aujourd’hui, j’observe la majorité des arts existants tel que la peinture, la sculpture, la littérature, la musique, la photographie, le cinéma, etc… je m’aperçois que l’illusionnisme est la forme « artistique » d’où il se dégage le moins de magie.

Certainement parce que celle-ci a était dénaturée et dénuée de tout sens.

L’oeuvre d’art se doit, à mon humble avis, d’essayer de rendre visible l’invisible, tenter de faire comprendre l’incompréhensible. Elle doit toucher le cœur et éclairer l’esprit. Auguste RODIN disait:

« L’art, c’est la plus sublime mission de l’homme, puisque c’est l’exercice de la pensée qui cherche à comprendre le monde et à le faire comprendre »

J’ajouterais : paradoxalement, plus on tente de le comprendre, plus on se retrouve devant un mystère encore plus grand, et c’est bien ainsi, car l’oeuvre d’art doit amener plus de questions qu’elle n’apporte de réponses.

C’est ensuite à nous, de trouver ces réponses, celles qui nous permettront d’évoluer spirituellement. Cela est parfaitement illustré par ce que disait l’écrivain Octavio PAZ :

« Toute oeuvre d’art est une possibilité permanente de métamorphose, offerte à l’être humain. »

C’est pourquoi quand je regarde l’illusionnisme aujourd’hui, je ne vois rien de tout cela. Je vois au contraire, bien souvent, quelques malheureux qui tentent de persuader leurs publics, qu’ils possèdent des pouvoirs magiques à l’aide de routines dépourvues de sens.

Ils sont risibles. Qu’ils se disent illusionnistes ou prestidigitateurs, d’accord, mais en aucun cas des magiciens. S’exprimer à travers son art ?

Ok, mais encore faut-il avoir des choses à dire et ce n’est pas souvent le cas dans le milieu « magique ».

Certains artistes qui ont pour noms Jeff Mc BRIDE, Eugène BURGER, Christian CHELMAN, Robert NEALE et d’autres que je ne citerai pas ici par manque de place, ont compris cela.

Loin de moi l’idée que les autres ne devraient pas exister, chacun est libre de dire et de faire ce qu’il a envie, mais on ne peut pas qualifier ce qu’ils font d’artistique. Ce sont certes de bons artisans. Mais ne confondons pas l’art et l’artisanat.

Je tiens également à préciser que je n’ai rien contre l’artisanat, la démarche est tout simplement différente.

C’est pourquoi la magie bizarre, que je pratique professionnellement depuis fort longtemps maintenant, est, à mon sens, la branche de l’illusionnisme ou l’émotion de magie est la plus présente, car elle a un sens. Elle est là, pour réinjecter le sens et le mystère que la magie n’aurait jamais dû perdre. Elle revient aux sources de celle-ci.

Est-ce que je fais de l’art ?

Je n’aurais pas la prétention de l’affirmer, mais j’essaie de tendre vers cela et seul le public est à même de dire s’il le reçoit comme une oeuvre artistique ou pas. Car une oeuvre d’art sans personne pour la recevoir, pourrait-elle exister ? Je ne le crois pas.

Aujourd’hui je considère des artistes tels que Tim BURTON, Simon MARSDEN, Luca TURILLI, Yngwie MALMSTEEN, Wallace BLACK, Elk et d’autres comme de véritables magiciens, à l’instar de beaucoup d’illusionnistes qui pensent l’être. Il ne tient qu’à nous de tendre vers la magie avec un grand « M ».

Mais cela demande une réflexion et une remise en cause permanente.

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.