Une question très intéressante que j’entends assez souvent : est ce utile de savoir faire des fioritures ? Ou est ce simplement de la masturbation ?

Je parle des fioritures en cartes comme l’éventail, la cascade, les cartes boomerangs, l’accordéon etc…

Je vais essayer d’aborder tous ces points sans blâmer qui que ce soit. J’aimerais d’abord dire que je sais faire très peu de fioritures et pourtant je crois que c’est très utile de savoir en faire et même de les utiliser en spectacle, le tout étant de savoir quand les utiliser.

Un ami me dit qu’il est nécessaire de faire des fioritures dès le début pour en mettre plein la vue et pour tout de suite se faire l’image du magicien.

Sincèrement, je crois que ce n’est pas une bonne solution. D’une part, ce n’est pas de la magie, c’est de la jonglerie. Le public peut penser « il sait faire tout ça, il doit être un très bon manipulateur et donc il n’a aucun problème pour retrouver des cartes… » : cela signifie que ce qu’on fait est tellement fort qu’on peut gâcher ce qu’on va faire ensuite.

Je me suis demandé si les fioritures étaient vraiment utiles, et ma grande surprise, le public a besoin de voir ces fioritures : n’entendons nous pas souvent « sais-tu faire ceci ou cela ? ».

J’en suis arrivé à cette solution. Il faut travailler les fioritures pour ces quelques raisons :

  • développer l’agilité manuelle, « qui peut le plus peut le moins », faire des choses difficiles pour aborder des techniques plus faciles sans problème.
  • détendre le public : eh oui, après avoir assommé le public avec quelques effets purs et durs, il faut les détendre avec quelques fioritures, cela détend l’atmosphère, on peut même en profiter pour faire un montage pour le tour suivant.
  • rire le public éventuellement.
  • masquer d’autres techniques, d’ailleurs un bon exemple : le saut de coupe à la cascade, la cascade esr une fioriture qui masque le saut de coupe.

Un tout dernier point : les fioritures doivent être utilisées progressivement, à savoir qu’au début du numéro, peu ou pas de fioritures, c’est seulement vers le milieu du numéro qu’on peut commencer quelques coupes à 3 ou 4 paquets en main, et vers la fin du numéro tout est permis.

Tout cela est vrai que si vos tours augmentent aussi en puissance, car le tour est toujours plus fort que la fioriture.

J’espère vous avoir montré un peu mon avis sur les fioritures qui est d’ailleurs basé sur ce que j’ai pu entendre de la part d’autres magiciens.

A une prochaine !

Novembre 2000

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.