Date : 15 Février 2002
Adresse : Pizza Bruno
11 bd Montmartre
PARIS 75002

Histoire d’une amitié naissante !

C’est éreinté que je rentre de Paris où a eu lieu la rencontre des Pizza Magicos mais je me dois de faire un petit compte-rendu de cette journée

Que ceux qui disent qu’Internet ne rapproche pas les gens se taisent car j’ai la preuve que grâce à Internet on peut créer une véritable chaîne d’amitié !

Arthur TIVOLI, Peter DIN, Gérard MATIS, Didier LADANE, Jacques DELORD, Winfried

Il y a quelques temps maintenant que je suis tombé sur ce site crée par Guillaume et que j’en ai apprécié le style non-racoleur où on prend plaisir à lire  sans être agressé par des petits lapins échappés de la poche du magicien

Il faut avoir un véritable amour des autres pour créer un tel site et je peux dire que Guillaume est un sacré bonhomme au point de vue des relations humaines. Je me suis retrouvé à aimer l’appeler pour un oui ou pour un non, lui confier mes états d’âmes ou juste pour lui donner de mes nouvelles et lui, toujours patient, est à l’écoute : ce qui est primordial en communication.

Je conseillerai à de nombreux jeunes doués d’en faire autant écouter et non s’écouter mais cela est un autre débat. Je voudrais vous parler de notre rencontre.

Depuis quelques mois nous avions décidé de nous rencontrer et je voulais en profiter pour lui présenter Jacques DELORD qu’il admire.  Nous voulions également faire un tour aux pizzas machins et avec Bruno nous avons réussi à gérer les dates où nous pourrions tous être disponibles : ce fut le 15 février 2002 !

Rendez vous fut pris au magasin Joker de Luxe proche de la gare du Nord.

J’avais tellement de trac que je n’ai pas dormi la nuit précédente, le voyage en TGV là-dessus je n’étais pas beau à voir.

A 15 heures tapantes Guillaume m’appelle : il est en route et moi je suis à deux pas du magasin.

Guillaume SINGER et Minh, debout Hugo

Pour tuer le temps je me fais offrir un café par le vendeur du magasin très sympathique.

Arrive Guillaume SINGER, nous nous reconnaissons tout de suite (c’est l’avantage avec les photos non truquées ) et échangeons nos premières impressions nous sommes tous deux aussi timides l’un que l’autre puis vient le moment de la magie c’est là qu’on pourra faire des échanges.

Aucun de nous n’a envie de bluffer l’autre. Après quelques tours de cartes, je passe à ma routine de corde et anneau avec laquelle je me sens plus à l’aise.

Arrive Boris WILD que j’ai déjà rencontré il y a deux mois à Cagnes et qui m’avait promis de venir aux pizzas. Guillaume a fréquenté le même club et Boris fêtait ses 17 ans de magie. Petit show et Guillaume et moi nous sommes retrouvés complices comme des gamins. La glace était rompue.

Winfried, sa corde et Thomas

Séquence émotion avec la rencontre avec Jacques DELORD.

Guillaume me semble intimidé et au moment où Jacques le tutoie, le visage de Guillaume s’éclaire comme celui d’un bon élève à qui l’on remet un prix d’honneur !

Départ vers les pizza trucs Jacques conduit c’est bon de se laisser conduire dans Paris et de parler magie avec des gens aussi sensibles que mes deux acolytes

Arrivés à la pizzeria, ambiance bon enfant, Bruno nous reçoit, nous salue comme si nous nous connaissions depuis des années preuve s’il en est qu’Internet peut être un lien entre les hommes s’il est bien utilisé.

Nous nous présentons aux autres magicos ; nous avons tous un lien commun : la magie !

Repas pizza comme il se doit chacun y va de sa petite anecdote magique ou sa pensée du jour.

Minh, un garçon qui a un sacré talent, m’épate avec une routine personnelle avec du matériel Tenyo !

Puis une routine de petit paquet très sympathique : ce type a compris la magie il crée ou il adapte à sa personnalité.

Ce n’est sûrement pas un clone, ses jeux de mots sont placés aux bons moments. Il a un timing extraordinaire. D’autres connaissant ma réticence pour les cassettes viennent défendre leur cause et ensuite soutenir le contraire et pour finalement faire l’inverse, à n’y rien comprendre !

Manque de maturité magique sûrement !

Ils devraient relire Jonathan LIVINGSTONE Le goéland pour dépasser le cap de la technique et se transposer ou transporter dans le monde magique. Ils sont très forts techniquement mais ont perdu le sens du rêve de la magie, ce monde où tout est possible. Ne désespérons pas cela viendra !

Debout : Bruno et Thomas
Assis en partant du fond : Phil DAY, ?, Minh, Hugo, Arthur
De l’autre coté : Jacques DELORD, Winfried et Némo

Jacques, pendant ce temps, essaie de s’intéresser aux discutions diverses sur les problèmes de la magie moderne.

Alors qu’il était venu pour donner, montrer son amour de la magie, il a dépassé depuis longtemps le cap de la passion, il est magique il est un des derniers vrais magiciens des choses, des objets et des mots mais qui veut encore comprendre cela ? Qui croit encore au rêve, à l’amour de l’art ?

Il nous a fait une démonstration de sa conception de l’art magique avec une simple corde, pas un mot, seulement une présence scénique, une gestuelle parfaite.

Voilà ce qu’il voulait montrer, partager. Mais combien l’ont-ils compris ?

Guillaume, je suis sûr, en gardera un bon souvenir, il fait aussi partie de ces êtres que j’appelle purs. Purs dans les sentiments et dans les actes de leur quotidien.

Que dire des autres participants de cette soirée ?

Bruno, le feu follet, se démène comme un beau diable pour amuser la salle. Ce type est magique, on le croit lourdaud, eh bien ce mec est un artiste, un vrai. Il a une sensibilité à fleur de peau. Arthur, toujours jovial, toujours à vouloir aider les uns, les autres, de ses conseils. Hugo, poète aussi. A mon avis, il ne marche pas dans la salle, il se transpose d’une table à l’autre sans qu’on l’ait vu se déplacer, il sait se rendre invisible et réapparaît de nulle part !

Peter DIN, tout en rondeur toujours prêt à amuser la galerie.

Boris, égal à lui-même, ne cherchant jamais à prendre la vedette, se retrouve en pays de connaissance au bout de la salle.

J’ai oublié beaucoup de noms. Qu’ils me pardonnent car je n’ai pas pu tout enregistrer  (je voulais faire mes petits effets aussi)

C’est à une heure du matin que nous nous sommes séparés heureux de cet instant magique.

Le lendemain Guillaume et moi, accompagnés de nos épouses respectives, avons fait un dernier repas ensemble J’espère qu’il y aura d’autres derniers repas avec mon ami Guillaume. Je l’attends de pied ferme dans le midi ou bien peut-être que nos routes se croiseront encore à Paris

Salut l’ami !

    Merci à Bruno SANVOISIN pour la relecture et à ABACUS et Guillaume SINGER pour les photos.

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.