The London Collection de Guy HOLLINGWORTH

Éditeur : Anthony DAVIS
Année
: 1996
Durée
: 1h36
Langue : anglais
Niveau : (très) confirmé
Prix : 29€
Achetez ce DVD !

Cette vidéo n’est pas toute jeune, je vous l’accorde.
Mais que voulez-vous, je me suis procuré cette cassette (quête « Hollingworthienne »…) sur le tard.

Toujours est-il qu’elle n’a rien à envier aux productions plus récentes.
Tournage sans faille, montage parfait et original, musique sublime, etc…
Ceci explique peut-être le prix plus élevé que les autres vidéo ?

The London Collection de Guy HOLLINGWORTHGuy HOLLINGWORTH se promène dans Londres, s’arrête en différents points de la ville et y fait ses routines.
Le tout est filmé en noir et blanc, avec une musique au piano plus que jolie.
Aucun spectateur n’apparaît tout au long de la bande.
Vous seul avez le privilège d’admirer !

L’organisation générale est comme suit :

Tous les tours sont d’abord fait dans cette ambiance « voyage » (comme dit dans la pub sur son site) puis viennent les explications.
À la fin, les sources sont citées (ouf !).

Les explications sont tournées dans la maison de Guy HOLLINGWORTH (soi-disant… car en fait, il ne s’agit pas de la sienne !).
Tantôt de face, tantôt coté magicien.

Ceux qui ont lu le livre de HOLLINGWORTH (Drawing Room Deceptions) auront déjà conscience du sens du détail de l’auteur.

Hé bien l’on retrouve cette impression dans cette vidéo.
Les explications sont très bien faites, bien tournées.
Aucun problème quant à leur compréhension.
De plus, Guy HOLLINGWORTH étant un vrai British, son anglais est facilement compréhensible (bien loin du coté canard speedé des américains ;-) )

La longueur de la bande en témoigne, car sur plus de 90 minutes, seules 10 minutes sont utilisées pour la performance.
Le reste ce sont les explications.

Rajoutez à cela le rythme délibérément lent de Guy HOLLINGWORTH , et vous obtenez une cassette dont les explications seront accessibles au moins doué d’entre nous en anglais.

Un mot concernant le niveau.

Mickaël CLOSE, dans sa review de cette cassette, a quand même marqué « des routines plus dures que l’enfer »… quand on connaît le niveau technique de CLOSE (et son goût prononcé pour cette dernière), cela fait froid dans le dos.

Et effectivement, il va falloir s’accrocher.
La difficulté ne lui fait pas peur et il adore ca !

Il est conseillé d’avoir les mêmes palmes que lui à la place de nos pauvres mimines…

Franchement, autant nous connaissons tous certaines routines un peu dur à aborder, mais là c’est tout bonnement de la folie.
D’ailleurs je n’ai jamais vu quelqu’un me refaire proprement une seule routine de Guy.
Pour relativiser, je dirais que quelques une sont quand même abordables, mais c’est tout relatif.
Il y a un fossé entre « réussir à peu près entre magiciens » où les erreurs sont pardonnées, et réussir à VRAIMENT passer les mouvements sans bavures devant un public.

Vous êtes prévenus…

Les routines sont plutôt prévues pour un petit comité, et le travail de Guy se fait debout. Sur les 7 routines proposées, une seule nécessite une table.

Le contenu

Waving The Aces

Tour très connu de Guy.
Les as, tenus verticalement en main, se retournent un à un A VUE.

Ce n’est pas très difficile, mais attention à la mise en place.
Misdirection et fluidité doivent être parfaits. Mais c’est un effet superbe qui mérite d’être travaillé.

Waves of water

Il s’agit d’un effet d’huile et eau.
Rappel de l’effet : vous avez des cartes rouges et noires que vous mélangez en les alternant rouge/noire.
Mais à chaque fois, les rouges se séparent des noires (comme l’eau que l’on n’arrive pas à mélanger à l’huile… d’où le nom).

Cet effet utilise le même mouvement que pour le Waving Aces.
Cependant, il n’est pas absolument nécessaire dans la première partie de l’effet mais rajoute de la netteté.
Par contre, pour le final, c’est tout bonnement superbe.
Les rouges et les noires se séparent dans un mouvement très flash, alors que quelques secondes auparavant elles étaient alternées.

A travailler aussi.

https://www.youtube.com/watch?v=K3wzLjO4gSA

An Ambidextrous Interchange

C’est un voyage des 4 as dans les poches, avec changement de places avec les 4 rois.

Alors là, les enfants, je vous mets au défit de réussir cet effet.

C’est très beau (bien que je ne sois pas très friand de ce genre d’effet) mais alors… c’est infaisable !
Il vous faut des poches partout, maîtriser les empalmages, les angles de folie, les changes, les, les…

Quand j’avais lu cet effet dans son livre, je m’étais dit « c’est pas possible, il décrit cet effet pour qu’on bosse les mouvements, mais je suis sûr que même lui n’arrive pas à le faire »… hé bien si !

Cependant, j’ai découvert plein de nouvelles tenues, changes, etc.… cela reste très instructif.

Selling Fridges

C’est le seul effet nécessitant une table.

Effet quelque peu similaire aux As Mc Donald.
Les 4 as sont perdus dans 4 piles différentes mais finissent toujours par se retrouver ensemble.

Je n’ai pas accroché du tout.
Il y a une manip’ à chaque mouvement (!) et tout cela ne fait vraiment pas naturel.
De plus, c’est assez ardu à suivre.
Et pour couronner le tout, c’est atrocement compliqué.
Dommage, car il s’agit du seul tour non issu du livre de HOLLINGWORTH.
Mais il n’apporte pas grand chose (rien ?)

L’Arc de Triomphe

Comme son nom l’indique… vous allez faire choisir une carte, mélanger le jeu faces en l’air et faces en bas, pour finalement tout remettre dans le même sens exceptée la carte choisie.
Mais lors de la seconde fois, ce sont les 4 cartes de la même valeur que celle choisie qui seront dans le sens inverse.

J’aime beaucoup cette version.
Pas besoin de table.
Pas de mouvement superflus.

J’ai un peu de mal avec cette version du strip-out mais cela doit rester faisable ;-)

The Easy Way Home

Version de l’effet Homing Card : une carte parasite apparaît sans cesse, malgré vos tentatives d’élimination.

C’est le tour que je préfère dans cette vidéo.
Il utilise, comme le dit la pub, un « gimmick que vous possédez déjà ».
C’est excellent. J’adore ce « nouveau » gimmick, j’ai pris plaisir à découvrir ses possibilités.
Concernant la routine, ce n’est pas excessivement dur, mais attention quand même.
Les mouvements donnent une liberté et une clarté difficiles à obtenir avec ce genre d’effet.
Je vous conseille de le présenter debout, cartes verticales.

New Material

Encore un effet de cartes qui voyagent.
Celui-ci est sublime je trouve et très bluffant.
Les as passent à travers le revers de votre veste.

Les adorateurs d’empalmage pourront le travailler, je pense que cela peut passer.

Conclusion :

Guy HOLLINGWORTH ne fait rien comme les autres.

Vidéo en noir et blanc.
Style volontairement très British.
Il porte un costume cravate 3 pièces.
Plus c’est technique, mieux c’est.

Il n’utilise pas les même cartes que tout le monde (les siennes sont des Stud… jamais vu…).

Il fait des mouvements très lents, alors que la mode est un flash.
Musique classique jouée au piano en guise de bande-son.

Bref, j’adore !

Je regarde souvent cette vidéo juste pour le plaisir des yeux.
C’est un régal.

C’est souvent trop dur à faire, mais rien ne vous empêche de simplifier les mouvements (je pense notamment aux contrôles et additions).

Autre fait ennuyeux, on ne finit jamais clean.
Mais comme les effets sont faits pour être fait debout et à une certaine distance, cela devient moins gênant.
Mais cela me chiffonne quand même.

Enfin, vous aurez remarqué que 6 des 7 routines sont déjà expliquées dans son livre.
Double emploi ? Oui et non.
Je dirais que c’est très agréable de pouvoir voir faire les routines que l’on a lu.
Le texte, cela ne rend pas pareil, c’est sûr…

Concernant les explications, ma préférence va cependant au livre.
Beaucoup plus complet, il renferme plus de petits détails qui aident à mieux réaliser les mouvements.

En conclusion, un coup de cœur quand même : trop beau !

PS. merci à Séb pour les infos sur les cartes Stud et les secrets du tournage.

>>> Réagissez à cet article sur le forum !

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.