Table Hopping : Cups and Balls de Carl ANDREWS

Éditeur : Magic Smith
Année : 2002
Durée
 : 35 minutes
Langue : Anglais
Niveau : Confirmé
Prix : 23€
Achetez ce DVD !

Les tables devenant de plus en plus petites, les routines de gobelets ont peu à peu disparu du répertoire de nombreux magiciens travaillant de table en table, faute de place où poser leur encombrant matériel.

Tous les magiciens ont-ils donc abandonné les gobelets en restaurant ? Non, pas tous !

Carl ANDREWS, par exemple, nous propose une routine axée sur l’utilisation de deux gobelets et spécialement mise au point pour le «table hopping».

Table Hopping Cups and Balls de Carl ANDREWSLe DVD est en anglais et bien que les lines ne soient pas toujours faciles à suivre – cette remarque ne concerne évidemment pas les bilingues – cela ne gêne en rien le déroulement puis les explications de la routine.

Le show démarre sur les chapeaux de roues, le magicien est prêt et les gobelets sont en train d’être examinés par le public en délire.

Carl ANDREWS est plutôt sympathique et à l’air d’avoir la répartie facile, bref, en un mot, agréable.

Après avoir été examinés sous toutes les coutures, les gobelets sont posés sur la table.

Et là, on tique. La table. Immense, bien loin de ces petites tables mesquines que l’on trouve de par chez nous – excepté peut-être dans les grands restaurants.

Enfin, ne pinaillons pas, la routine est quand même faisable mais bon…

3e VM Day

Dans ses grandes lignes, la routine suit le scénario suivant : deux gobelets sont empilés et posés sur la table bouche contre table, deux muscades rouges et une baguette magique (un marqueur) sont également posées à côté.

Le magicien insiste sur le fait que les deux gobelets sont vides en les faisant passer l’un à travers l’autre, subtilité très efficace déjà employée dans la routine de David WILLIAMSON, «les Gobelets d’Or».

Carl ANDREWS enchaîne ensuite avec un «strike vanish» – David WILLIAMSON again – impressionnant et très visuel afin de faire disparaître une muscade puis la faire réapparaître sous l’un des gobelets à l’aide du mouvement de Charlie MILLER, de même pour la seconde muscade.

S’ensuit alors une succession d’apparitions / disparitions très visuelles (FD, misdirections, etc…).

Toutefois, durant la routine effectuée «en live», un ou deux mouvements perdent en efficacité – notamment une réapparition de muscade sur gobelet réalisée à l’aide d’une misdirection assez forte – pour vous, spectateur, confortablement installé dans votre salon, car tout simplement effectués… hors champ.

Conférence de mentalisme

Cela ne nuit cependant pas à l’ensemble. La routine se poursuit par différents effets dont une fausse explication, petit plaisir dont le magicien est toujours friand, au cours de laquelle on notera une bonne subtilité pour accréditer l’idée que le gobelet est vide.

Enfin, la routine se termine par trois apparitions très visuelles : deux balles éponges rouges évidemment beaucoup plus grosses que les muscades, suivies d’une troisième encore plus grosse.

Carl ANDREWS enchaîne ensuite sur une routine de balles éponges classique, efficace – on remarquera notamment l’utilisation quasi-parfaite d’un temps faible idéal pour amorcer une disparition – mais au final peut-être un peu faible.

Après le show, les explications. Normal, tu as aussi payé pour ça, jeune Skywalker. Carl ANDREWS n’est pas très chaleureux et a le ton un peu monotone mais ce n’est pas bien méchant. En revanche, attention, les mouvements de base ne sont pas expliqués. Le «strike vanish» est supposé être assimilé tout comme le mouvement de Charlie MILLER, par exemple.

Cela est peut-être dommage mais ce n’est pas bloquant. Dommage, car celui qui maîtrise parfaitement tous les mouvements nécessaires à cette routine a sûrement déjà… monté sa propre routine de gobelets.

Enfin bref, mis à part ce petit détail, les explications sont très claires et, ce qui ne gâte rien, sont données une première fois du point de vue du public puis une seconde fois du point de vue du magicien. C’est très bon.

Pour finir, la routine complète est exécutée en studio avec deux copains magiciens jouant le rôle du public, dont un Greg WILSON plutôt dissipé. C’est un clin d’œil amusant. Les sources sont données sous forme de remerciements à la fin du spectacle (générique de fin).

Conclusion

Malgré quelques inconvénients (prix du DVD, utilisation de deux gobelets prenant un peu de place sur les tables, des mouvements peu évidents pour un débutant) et une ou deux maladresses lors des prises de vues, la routine est bien construite, efficace et l’enchaînement avec les balles éponges est très bon.

Le public en raffole toujours.

Cela constitue donc une bonne routine que l’on peut présenter sans risque.

On peut aussi évidemment en tirer de très bonnes idées sans effectuer la routine exactement comme le fait Carl ANDREWS. En clair, on peut se laisser tenter sans prendre de risques inconsidérés.

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.