Voici trois livres qui font partie en général d’une collection d’amateurs de magie. Datant de la fin des années 20 et sortis pour le grand public, ces livres, à gros tirage pour l’époque, ne sont pas ce que l’on pourrait appeler des raretés, ils sont trouvables assez facilement pour des prix variant de 20 à 40 euros chacun.

Paul HEUZE Le sujet sur les pseudos fakirs et leurs dénonciations peut intéresser les amateurs de magie. Il y a certes de nombreux secrets dévoilés surtout dans le premier livre mais pas de quoi atteindre le débinage dramatique et préjudiciable aux magiciens d’aujourd’hui. Certains effets ont réussi à passer les diverses époques jusqu’à nos jours, les autres ne sont qu’anecdotes, d’une magie désuète.

   Cette trilogie a surtout un intérêt historique plus que magique. Il existe d’autres livres plus complets sur le sujet. Des livres donc pas indispensables.

FAKIRS, FUMISTES & COMPAGNIE

Année : 1926
Pages : 250
Editeur : Editions de France
Format : 19 cm X 22 cm
Langue : Français
Prix : entre 20 et 40 euros selon état

Ce premier ouvrage ressemble plus à une étude journalistique sur un thème qu’un livre magique habituel. Même si beaucoup de secrets de fakirs sont ici dévoilés, ils le sont dans un contexte précis et dans un style de narration qui permet de lire ce livre comme un roman.

Fakirs, fumistes & Cie de Paul Heuzé   Sujet à la mode dans les années 20, la dénonciation de pseudos phénomènes de fakirisme est prétexte à avertir la communauté et à préserver l’intérêt général. L’auteur à cette époque fut le plus célèbre dénonciateur de pseudos fakirs qui n’étaient pas hindous. Il en tira une réputation et une célébrité sur laquelle il surfa pour commettre deux autres livres sur le même thème.

Ce livre est assez général et divulgue au fil de la lecture une bonne partie des expériences de l’époque. Toutefois, des récits, des exemples, des témoignages enrichissent le propos de l’auteur pour en faire un véritable livre grand public. Un livre correct, avec des secrets dévoilés mais pas tous. De toute façon, l’opuscule le plus intéressant de la série de trois proposée par l’auteur.

Au sommaire

  • Qu’est-ce qu’un fakir ? : définitions et classifications
  • Les faux fakirs : une dénonciation des fakirs médiums, de la transmission de pensée par gestes, par mots et même par téléphone
  • Les faux fakirs (suite) : après un long préambule sur les définitions du possible et de l’impossible, quelques anecdotes sur des séances de spiritisme, des témoignages de phénomènes physiques de fakirisme sont analysés par l’auteur.
  • Tahra Bey : la bête noire de l’auteur. Quelques trucs de ce faux fakir sont expliqués mais de façon plutôt vague. Cela ressemble à un règlement de comptes.
  • Mes premières expériences : compte rendu des premières expériences de Paul Heuzé en tant que fakir. Les aiguilles à travers la joue, le cou et l’avant bras ainsi que la planche à clous sont pratiquées devant des médecins et bien sûr expliquées.
  • Les vrais fakirs : chapitre assez ennuyeux de reprises d’extraits de témoignages ainsi que des confidences de fakirs.
  • L’opinion de Brahmane : interview d’un hindou qui ne croit pas à la nécessité des expériences de fakirs et rappelle qui sont les fakirs aux Indes.
  • Autres expériences : explications à partir de textes de diverses expériences dont principalement celle du fakir enterré vivant.

 

DERNIERES HISTOIRES DE FAKIRS

Année : 1927
Pages : 250
Editeur : Editions de France
Format : 19 cm X 22 cm
Langue : Français
Prix : entre 20 et 40 euros selon état

Rebondissant sur le succès de son premier ouvrage sur le thème des pseudos fakirs, l’auteur nous propose une suite qui ressemble plus à une collecte de témoignages sur le sujet et un vaste tour d’horizon de tous les acteurs de l’époque. Comme beaucoup de secrets ont déjà été dévoilés dans le tome 1, ce tome 2 est plutôt maigre en révélations et ne trouve son intérêt que dans les témoignages historiques et l’inventaire des pseudos fakirs.

DERNIERES HISTOIRES DE FAKIRS   Le filon est déjà largement épuisé et l’auteur ne sait pas comment susciter un nouvel intérêt car il n’a rien de plus à nous raconter.

Un livre de trop pour les amateurs de secrets.

Au sommaire

  • Qu’est-ce qu’un fakir ? : définition plus complète que dans le 1er volume, Classification précise de phénomènes. Quelques trucs de fakirs sont expliqués, mais ils étaient déjà décrits dans le 1er volume.
  • Les phénomènes intellectuels : confidences dePickman, un célèbre fakir de l’époque, qui nous donne quelques-uns uns de ses trucs. Pickmanest sincère et ne cache pas que toutes ses expériences étaient truquées.
  • Les phénomènes physiques : mes démêlés avec Tahra Bey : récit de la confrontation entre l’auteur et un fakir nommé Tahra Bey sans apporter de solutions aux trucs
  • Le fakir Blacaman : parenthèse sur un fakir italien illusionniste.
  • Quelques autres fakirs : GrambeyHeygigersRamatarham, Fakir Diebel. Des faits relatés et une expérience avec le fakir Diebel et l’auteur.
  • Intermède : extrait de lettres reçues par l’auteur.
  • La légende de l’Orient : l’auteur parle du Tibet et met une conclusion à sa lutte contre les faux fakirs.

 

LA PLAISANTERIE DES ANIMAUX CALCULATEURS

Année : 1928
Pages : 207
Editeur : Editions de France
Format : 19 cm X 22 cm
Langue : Français
Prix : entre 20 et 40 euros selon état

L’auteur ayant épuisé le sujet des fakirs, mais n’étant pas épuisé lui-même, nous propose de dénoncer dans ce 3ème tome de ce que l’on pourrait considérer comme une série. D’autres phénomènes proches de l’enthousiasme de l’époque concernant les phénomènes paranormaux sur les êtres vivants. Cette fois-ci, il s’attaque aux animaux.
La Plaisanterie Des Animaux Calculateurs de Paul Heuzé  Historique complet, témoignages nombreux et analyses dignes de scientifiques, rien n’est épargné ! L’intérêt magique est extrêmement limité, par contre l’intérêt historique peut toujours justifier la lecture de ce livre documentaire. On n’échappe pas au couplet moralisateur sur le respect envers les animaux, mais rien sur le respect envers les lecteurs ! Un livre non magique à vite oublier.

Au sommaire

  • Introduction : le pourquoi de ce livre.
  • Les animaux savants : inventaire dans la littérature et des articles de récits d’animaux savants. Une première analyse permet de démontrer la tromperie, volontaire ou non, uniquement à la lecture des faits.
  • Les chevaux mathématiciens d’Elberfield : divers témoignages et comptes rendus d’expériences sur des chevaux savants. L’auteur analyse encore les descriptions pour démontrer l’impossibilité de la chose.
  • Maître Rolf, de Mannheim : récits d’un chien très intelligent. L’auteur démontre l’absurdité de ces témoignages.
  • Quelques autres seigneurs de moindre poil : encore des témoignages divers sur des chiens savants, tous étrangers, et les loufoqueries engendrées par ces animaux.
  • Notre Zou national : témoignages sur le chien savant français de l’époque et démystification de ses soi disant pouvoirs par la révélation de quelques trucs de dressage.
  • Réfléchissons : prise de recul et analyse, d’après tous ces témoignages, de l’absurdité des animaux savants et argumentations dénonçant les trucs employés.
  • Pitié : couplet moralisateur de l’auteur pour défendre la cause animale et la maltraitance de nos petites bébêtes.

>>> N’hésitez pas à réagir à cet article sur le forum (mettez comme sujet « [Lecture] Trilogie sur les Fakirs & Compagnie de Paul HEUZE ») !

Merci à Michel FONTAINE pour la relecture.

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.