Éditeur : Marchand de Trucs
Année : 2013
Pages :  180
Format : 23,5 x 15 cm, couverture rigide
Niveau : intermédiaire à avancé
Prix : 45€

Réflexions de Helder GUIMARAES est un livre de théorie magique illustré par des tours de cartes.

Helder GUIMARAES (champion du monde FISM, cartomagie, 2006…) nous livre ici ses réflexions sur notre art, appliquées au close-up ; il théorise certains aspects, et applique les principes qu’il développe à quelques unes de ses routines personnelles.

Réflexions de Helder GUIMARAES
Réflexions de Helder GUIMARAES

L’objet lui même

Je ne suis pas de ceux qui pensent que le flacon est plus important que l’ivresse, particulièrement en magie où un excellent tour fait pardonner la réception d’un DVD gravé, mais dans le cas d’un livre, je suis particulièrement sensible à l’objet lui-même.

Et là je n’ai pas été déçu !

Le livre est de qualité : reliure cousue, couverture rigide toilée (sobre mais belle), signet (assorti !)…

Tous les ingrédients sont là pour donner envie d’en savoir plus. Son format relativement réduit permet de l’emporter partout. C’est un bel objet.

L’intérieur est à la hauteur : papier épais, mise en page agréable (par Benoît Drager qu’on ne présente plus …).

Les croquis illustrent parfaitement les explications, et des dessins introduisent chaque chapitre…

La lecture est très agréable et Marchand de Trucs a même rajouté un marque page spécifique.

Bref, ce livre ne ferait pas pâle figure dans ma bibliothèque entre un Erdnase et un Chelman.

Réflexions de Helder GUIMARAES
Réflexions de Helder GUIMARAES

Le contenu

Mais passons à l’essentiel. La préface est de Roberto GIOBBI. Le ton est donné.

Ceux qui cherchent des trucs peuvent passer leur chemin. Ce livre traite avant tout de théorie magique. Il est dans la lignée d’autres livres sur le même sujet : Le Chemin Magique, Un Degré de plus, Strong Magic…

Traduit par Vincent HEDAN, cet ouvrage propose des explications très claires complétées par de nombreux croquis explicites.

La lecture n’est cependant pas facile, et une certaine culture magique est nécessaire pour qu’elle soit fluide ; le style fait penser à l’Expert aux Cartes : on est souvent dans la description détaillée.

Je reprends, ci-dessous, le sommaire de l’ouvrage, afin de bien montrer la proportion au niveau du contenu entre théorie et pratique (les routines décrites) qu’il contient.

Chacun des chapitres théoriques se sert en fait des routines décrites pour illustrer son propos.

Je ne développe que les routines afin de ne pas surcharger cet article déjà long et de le rendre un peu plus vivant.

Analyse d’un effet et d’une méthode magiques

Cartes, signatures et verres

Helder GUIMARAES nous livre sa version où deux cartes signées voyagent d’un paquet de dix cartes à dos rouge vers un paquet de dix cartes à dos bleu.

Les cartes sont signées, et les contraintes (présence d’une table, utilisation de deux verres…) en font une routine de salon ou de scène, mais certainement pas de table à table (bien que tous les objets soient normaux, une préparation est nécessaire).

Le voyage de cartes se passe dans des verres tenus par des spectateurs, de façon extrêmement nette : dans des « conditions de laboratoire ».

La technique est très accessible car la méthode ressemble plus à un Out of this World qu’à un Clip shift…

Rapport à l’espace en close-up

Structure en trois actes

Système d’inversion

Trois cartes et un étui

Trois cartes sont choisies et voyagent successivement :

  • la première sous l’étui du jeu,
  • la deuxième entre l’étui et la cellophane,
  • La troisième (qui est signée), dans l’étui, pliée en 4.

L’ensemble de la routine est construit pour amener et renforcer l’effet final : une carte signée se retrouve dans un étui visible depuis le début. La situation finale est particulièrement favorable au magicien :

  • c’est vraiment la carte choisie et signée par un spectateur,
  • cette carte est vraiment dans l’étui,
  • tout est examinable.

Cette routine est elle aussi destinée au salon ou à la scène, pour les mêmes raisons que « Cartes, signatures et verres ».

Cartes pliées

Système de positionnement

Trois choix progressifs

Trois cartes choisies sont perdues puis successivement retrouvées. La façon de choisir et de retrouver est à chaque fois différente et il ne s’agit donc pas d’une stricte répétition du même effet trois fois de suite.

A la fin de la routine les faces de toutes les autres cartes du jeu disparaissent.

Cette routine possède un climax très fort et peut servir de final à un numéro, surtout si le jeu est précédemment manipulé par les spectateurs (mais un change est à prévoir…).

La préparation nécessaire ainsi que l’utilisation d’une table en font encore une fois une routine de salon ou de scène.

En lisant la description de l’effet on se doute que dans le matériel utilisé, tout n’est pas «normal ».

Faiblesses combinées

Les as et le verre

Il s’agit d’une transposition assez visuelle de deux as noirs et de deux as rouges.

Bien que demandant des verres, cette routine pourrait être réalisée en déambulant…

Evolution d’un final incomplet

A la recherche de la présentation

Solutions par conditions

Cartes, nombres et allumettes

Une carte est choisie par un spectateur, puis perdue dans le jeu (bleu).

Le magicien sort une boite d’allumettes de sa poche, en extrait l’unique allumette qu’elle contient, et remet l’ensemble à un spectateur.

Un nombre est nommé par un spectateur. La carte choisie est retrouvé au rang correspondant.

Après avoir fait brûler l’allumette, le spectateur qui tient la boîte l’ouvre et constate qu’une carte (rouge) pliée en quatre s’y trouve ! Il déplie la carte… C’est la même que celle qui a été choisie !

La routine est sympathique et peut se faire en table à table. Il n’y a aucune difficulté technique, mais quelques restrictions (le nombre ne doit être ni trop petit, ni trop grand, on tombe sur la bonne carte à 1 près, et le jeu n’est pas examinable…).

De toutes les routines décrites dans ce livre, c’est celle qui correspond le plus à mon style.

Conclusion

Les fans d’Arturo de ASCANIO ne seront pas perdus, et il est même régulièrement cité dans l’ouvrage (au sujet du concept d’actions en transit en particulier).

Les explications sont claires et entrent dans les moindres détails. L’auteur explique où poser le stylo, pourquoi le poser là…

L’analyse de chaque élément est poussée, décortiquée suivant de multiples axes (la liste n’est pas exhaustive) :

  • rapport entre méthode et effet,
  • psychologie,
  • approche par l’effet du point de vue du spectateur,
  • justifications,
  • rythme,
  • construction,
  • processus créatif…

J’ai énormément apprécié ce livre et je me suis même imposé deux lectures intégrales avec prise de notes avant d’écrire cet article.

Les concepts ne sont pas révolutionnaires mais rarement la matière magique n’est décortiquée avec autant de méthode et d’intelligence.

Cela permet de mettre des mots sur des processus que nous suivons sans le savoir, et d’en découvrir d’autres…

Du coup, même s’il fait appel à des techniques qui manqueraient à un néophyte, je pense que ce livre pourrait être conseillé à un débutant, pour peu qu’il ait accès aux sources nécessaires pour combler ses lacunes.

Si je devais résumer ce livre je dirais que c’est une magistrale « leçon de construction ».

> Retrouverz sur le forum plus de réactions sur Réflexions de Helder GUIMARAES !

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.