Lee ASHER vient de sortir ses dernières notes de conférence, «Pulp Friction».

Les précédentes étaient «Sex Sells», «Thinking out loud», «Lé Asher» et «Lost in Paris».

Editeur : Lee ASHER
Nombre de pages
: booklet de 10 pages en anglais
Date de parution : juin 2000
Prix : 70 FF
Du même auteur :

Chacune se présente sous la forme d’un booklet d’une dizaine de pages, en noir et blanc.

    – New addition to the thunderbird

Pulp Friction de Lee ASHER    Il s’agit d’une variante pour ce tour présenté dans sa deuxième vidéo «Five card stud».

Il n’explique pas la version de base, car comme il le dit : «je suppose que vous avez la vidéo»… pas de grand intérêt de toute façon, il s’agit de la production du 3ème as qui, selon lui, cassait le rythme.

Hé bien je préférais quand même l’original !

    -Pulp friction

C’est un contrôle d’une carte sous le dessous du paquet. L’action se passe simplement en éventaillant le jeu et en refermant l’éventail. Ca fait assez coulé, c’est simple. Le seul inconvénient, et il le reconnaît (sauf si vous êtes gaucher… comme lui !) c’est que l’éventail ne fait pas naturel. Mais ce contrôle se fait sans y penser et/ou en parlant. Intéressant.

    -Multi peek control (with no change in the bottom card)

Là, on applique le Pulp Friction à plusieurs cartes. Les spectateurs voient toujours que la carte du dessous est inchangée, cela enlève les soupçons.

Intéressant aussi, donc.

    -Red black separation

3e VM Day

Comme le laisse présumer le titre, c’est un huile et eau. Une fois de plus (d’où le titre de ces notes de conférence…) le principe de base est celui du contrôle pulp friction.

Là, c’est moyen…

    -Touchez… is what you say !

Ce tour est LE tour qui m’a fait acheter ces notes de conf.

    Lee ASHER m’a époustouflé au Double Fond avec.

Vous expliquez qu’il est difficile de couper un nombre déterminé de cartes à vue d’oeil.

Conférence de mentalisme

Le spectateur essaie, et 9 fois sur 10 tombe à coté du nombre prédit.

Ensuite, le spectateur choisit une carte, qui est remise dans le jeu. Ce même spectateur nomme un nombre librement, et dans un mouvement de coupe rapide, le magicien coupe un petit paquet qui se retrouve en sandwich au milieu du jeu. Le spectateur le prend, compte le nombre de carte, qui bien sûr correspond au nombre choisit. Pour couronner le tout, la carte supérieure du petit paquet est la carte choisie.

Ce tour se fait avec un jeu emprunté et mélangé à volonté.

    En conclusion :

Ces notes sont intéressantes, car elles sortent un peu de l’univers très technique de ASHER pour proposer un contrôle rapide et simple plus quelques applications. Avec, vous l’aurez compris, un tour final bluffant.

Merci à Bruno SANVOISIN pour la relecture.

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.