ÉditeurEditions Georges Proust
Année : 2015
Niveau : Débutant
Pages : 168
Format : 160 x 240 mm
Prix : 40€

Quel bonheur d’ouvrir un nouveau livre de Roberto GIOBBI sur les changes de jeux de cartes !

D’avance on sait que l’on ne va pas être déçu, et une fois de plus, dans ce livre, il ne nous déçoit pas !

Plus de trente changes de jeu différents, des effets super, de la psychologie, des traits d’esprit, des références aux maîtres du passé…

L’Art de Changer les Jeux de Roberto GIOBBI
L’Art de Changer les Jeux de Roberto GIOBBI

Bref, tout ce qui fait qu’on pourrait s’asseoir et écouter Roberto GIOBBI parler et parler pendant des jours entiers. S’il en est bien un qui mérite une médaille, pour tout le travail qu’il fait pour l’élévation de la cartomagie au rang d’art, pour la conservation de l’histoire et du patrimoine magique, pour l’éducation des foules ignorantes de magiciens avides de trucs, c’est bien Roberto GIOBBI.

Il est encore temps de vous offrir ce livre pour Noël, et donner par là même à votre magie la découverte d’horizons inespérés.

Oubliez les derniers gimmicks et autres DVD : this is what you need.

La forme

L’édition française du livre, édité chez Georges Proust, fait 151 pages.

La couverture est souple, et le format pratique pour emmener partout avec soi. J’aurais préféré une belle couverture rigide et plus « luxueuse », qui ferait plus honneur au contenu exceptionnel du livre, mais les contraintes d’édition pour le marché francophone sont ce qu’elles sont, et on se contentera donc de cela.

Heureusement, le contenu du livre compense bien largement ma petite frustration d’amateur de beaux livres.

Le fond

Le sujet des changes de jeu n’est pas facile !

Comme pour le top change, il fait partie des techniques dont le succès dépend d’une bonne gestion des spectateurs, du timing, des temps forts / temps faibles : de tout ce qui fait le détournement d’attention en général.

C’est le genre de technique qu’on a très peur d’essayer « en vrai » parce qu’on est sûr qu’on se fera griller.

Roberto GIOBBI nous explique ici très calmement que c’est possible.

Et, rassurez-vous, pour l’avoir vu en conférence à Milan, et avoir été é-pou-stou-flé pendant son show, je vous assure qu’on ne voit rien ! Comme dirait l’autre : »not even suspect, let alone detect ».

C’est seulement, quand il nous a dit qu’il utilisait des changes de jeux, que l’on a pu comprendre comment de tel effets étaient envisageables, mais là encore : impossible de remonter la méthode !

Vous pouvez donc croire Roberto GIOBBI les yeux fermés quand il vous dit que tel ou tel change passe totalement inaperçu aux yeux des spectateurs.

Contenu

Roberto GIOBBI commence par une définition de la terminologie du change de jeu, puis une cartographie exhaustive des mains, poches, replis de pantalons et autres choses qu’il va utiliser dans ses explications.

On voit bien là toute l’attention qu’il porte aux détails, et il est effectivement très pratique de  pouvoir s’y référer au cours du livre.

Vient ensuite une explication de la structure des changes de jeux.

Roberto GIOBBI nous y explique les différents problèmes rencontrés lors d’un change de jeu, que sont :

  • Infrastructure : ce dont vous disposez pour le change (habits, table, etc),
  • Logistique : la gestion de la transposition des deux jeux,
  • Technique : la technique propre du change,
  • Ménage : comment se débarrasser du jeu changé.

De là, il classe les changes de jeux dans 4 catégories :

  • Changes de jeux mécaniques : un accessoire est utilisé,
  • Changes de jeux techniques : une manipulation est utilisée,
  • Changes de jeux en rapport avec un tour :
    • Pendant le tour : le jeu est échangé pendant le tour
    • Entre deux tours : le jeu est échangé entre deux tours,
  • Changes de jeux par simple remplacement : introduction justifiée d’un jeu spécial, changes basés sur la mise en scène qui justifie qu’on prenne un autre jeu, etc.

Le livre est donc un recueil de changes de jeux de cartes, pour toutes les situations, positions, vêtements, etc.

Les changes sont classés dans un tableau très bien construit, qui permet en un clin d’oeil de trouver le change de jeu adapté à votre situation.

Le livre est pour cela une vraie « boite à outils » : vous avez besoin de changer un jeu dans une de vos routines : vous feuilletez les pages et en quelques secondes, Roberto GIOBBI vous offre un change parfait clé en main.

La profusion des changes ouvrent des possibilités jusqu’alors inconnues à votre magie des cartes : à tel point que ça donne le vertige : »oh je pourrais faire ça, et puis ça, et puis ça, mais alors ça, ça devient possible, et ça. aussi.. » BOUM, ma tête explose.

Avant de décrire les différents changes de jeux, Roberto GIOBBI nous explique quelques principes, mouvements et tenues de base nécessaires pour bien exécuter les changes, tout cela avec force photos, pour plus de clarté.

Comment changer le jeu dans la poche à une main (change en tenailles), comment tenir/emplamer/cacher le « cold deck » avant le change, etc.

Nous avons ensuite droit à un de ces essais propres à Roberto GIOBBI et qui font, selon moi, le génie du maître.

C’est la partie « Ancrer le mélange ».

Roberto nous y explique que, lors d’un tour avec un change de jeu, l’effet est toujours produit par un arrangement spécial des cartes, impossible à avoir si le spectateur ou le magicien a mélangé le jeu.

Il faut donc, pour que l’effet soit réussi, que le spectateur soit persuadé que le jeu a bien été mélangé.

D’où la nécessité « d’ancrer » le mélange dans l’esprit du spectateur avant que le jeu soit échangé. Roberto nous livre ainsi plusieurs façons d’ancrer le mélange.

Roberto s’attaque ensuite à la description de tous les changes de jeux qu’il nous propose. A chaque fois, il insiste sur la position du corps, la technique, mais également la psychologie derrière chaque change.

Il nous invite à nous mettre à la place du spectateur et à chercher à comprendre la « gestalt » des actions. Certains changes viennent avec un tour : c’est l’occasion de voir, encore une fois, et d’apprendre de cette excellente capacité à construire ses tours qu’a Roberto Giobbi.

Des idées supplémentaires à la fin du livre et un choix de références très intéressantes vous permettront de poursuivre la réflexion sur les changes de jeux, si le contenu du livre ne vous suffisait pas.

En résumé

The Art of Changind Deck de Roberto GIOBBI
The Art of Changind Deck de Roberto GIOBBI

Points négatifs

La traduction : il faut bien trouver un point négatif à ce livre, et c’est d’autant plus facile que Roberto GIOBBI n’est pas à blâmer !

C’est pour moi le seul vrai point négatif du livre. J’avais trouvé les traductions de ses autres livres bien meilleures.

En effet, il est certainement difficile de transmettre l’écriture vive et astucieuse de Roberto Giobbi, et on se contenterait tout à fait d’une traduction monotone. Mais là, le problème est que la traduction, à plusieurs reprises, rend incompréhensibles certains passages :

« Ce change de jeu […] survient après la conclusion d’un tour dont l’intrigue et immatérielle pourvu que son exécution ait nécessité deux jeux de cartes ».

Je paye une bière à qui m’explique en quoi consiste une intrigue immatérielle !

« A cause de la couleur de l’étui, les spectateurs assureront qu’il contient un jeu à dos bleus »

Et la Matmut, elle assure ?

Bref, tout ça pour dire que ceux qui lisent l’anglais auront peut-être plus de plaisir à le lire directement en anglais (je ne crois pas qu’il existe une version originale allemande ?).

Malgré cela, il faut bien avouer que, vu la richesse du contenu, on trouvera largement de quoi travailler, et si vous travaillez déjà tout ce qui est bien traduit dans ce livre, vous n’aurez pas perdu votre argent.

Points positifs

  • C’est un livre,
  • C’est un livre de Roberto GIOBBI,
  • Un rapport qualité/prix excellent,
  • Des changes de jeu à ne pas savoir quoi en faire,
  • Des changes pour toutes les positions, toutes les tenues, tous les contextes de présentation,
  • Des explications et des photographies claires,
  • Des subtilités psychologiques fines et savoureuses,
  • De l’inspiration pour toute une vie de magie des cartes.

En bref

Achetez ce livre, vous ne serez pas déçu. Un seul de ces changes vaut le prix du livre. De plus, les principes psychologiques, les principes de timing et de misdirection décrits pour les changes de jeux sont applicables partout dans votre magie.

Même si vous n’utlisez pas les changes, votre magie ne peut que grandir de la lecture de ce livre.
Merci Roberto GIOBBI !

> Réagissez à L’Art de Changer les Jeux de Roberto GIOBBI sur le forum !

Table des matières

  • Terminologie et structures du change de jeu,
  • Les catégories de changes (mécaniques, techniques, par remplacement, etc.),
  • Principes de base (séparateurs, poches doubles, séparateurs tactiles – Les changes en tenailles – Différentes tenues du Cold Deck (empalmage, Tenkaï, etc.),
  • Chargeurs corporels (chaise, flexion du genou, à la chaussette, plis du pantalon),
  • Changes de jeux aller-retour (avec recharge dans la poche à la recherche d’un stylo, le change sans veste, le change de jeu rapide, le change de jeu Ninja) – Change derrière le dos – Change d’une poche à l’autre – Les changes en se retournant – Le change Partagas Plus – Le change de Hugard – Parce que les cartes le savent – Le change avec l’étalement en ruban –  Change détendu sur les genoux – Le change de jeu par déplacement d’une chaise –  Le change au billet – Le change Mani Pulite – Le change de jeu de Flip – Le change de jeu chevaleresque – Le change à la veste du tricheur – Le change de jeu aux Jokers – Le change équivoque rouge et bleu – Le vrai change de jeu – Razor Deck trick de Himber – Le change de jeu d’une main – Le change de jeu dans l’étui – Le change de jeu simplex – Le change de jeu du magicien cool – Le change de jeu troyen – Le change de jeu qui n’en est pas un,
  • Idées complémentaires (le scénario de l’élastique, faites comme moi, le change de jeu au lancer, le change au verre-miroir, le change de la boîte sans fond, le change aller-retour, le change de jeu de l’arnaqueur, le change avec la boîte-tiroir,
  • Un choix de références (Ammar handkerchief deck, Switch, le change de Baker, le change de Berglas, le change de Carlyle, Dingle stand-up Sleighless, deck switch, le change de Draum, les changes d’Elmsley, Engblom’s The Cooler , les changes de l’Encyclopedia of Card Tricks, Fantasio Deck Switcher, le change de Flip, les changes de Forte, les changes des tricheurs, Ganson Deck switch, les changes de Giobbi, les changes de Goldstein/Maven, les changes de Greater Magic, les changes d’Hoffmann, Marlo Riffle Deck Switch, les changes de Richardson, le change de Shaxon, les changes de Tamariz, le change de Wonder,
  • Ce n’est pas un change, mais…

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.