Éditeur : Yigal Mesika / Beyond Magic Press
Année : 2004 (5ème édition)
Pages : ?
Langue : Français Niveau : Débutant
Prix : 20€

Achetez ce Livre !

Lorsque je reçois un livre, avant de le lire, je feuillette les pages en regardant les dessins (oui je sais, je fais comme les enfants !!!).
Au premier abord, j’ai été un peu déçu car pour moi, je n’ai rien trouvé de nouveau.

Préface

Ori Ashkenazy (magicien Israélien comme Yigal MESIKA) vante les mérites de l’auteur (normal pour une préface) ainsi que des loops en décrivant en une phrase certains des effets du livre.
Il fait comme les marchands de trucs « Imaginez que vous puissiez… ça serait fort hein !!! ».

Rien qu’en lisant ça, on se dit que c’est impossible et on a envie de voir la suite.
Il donne un conseil important : ne pas abuser des loops.
Il faut les considérer comme une arme fatale, un ou deux effets suffisent pour tuer les spectateurs (c’est une image !!!).

Introduction

Yigal MESIKA rappelle qu’il y a beaucoup de techniques concernant le travail avec les FI et qu’il en a essayé la plupart.
Il a trouvé que les loops étaient les mieux adaptées à son travail grâce à leur caractère pratique, la polyvalence et la facilité d’utilisation.

Animated Miracles de Yigal MESIKABeaucoup de magiciens pensent que les spectateurs croient qu’il y a des fils lorsqu’ils voient des lévitations d’objets, l’expérience de Yigal montre que ce n’est pas vrai, les gens ne peuvent suspecter quelques chose que lorsque la misdirection n’est pas bonne.

Il termine son introduction par « Gardez dans l’esprit que la seule manière de convaincre vraiment vos spectateurs que vous avez des pouvoirs surnaturels est de créer la magie dans l’air ».
Il 
cite et remercie Finn JON qui est l’inventeur des loops.
Il remercie aussi George Proust qui lui a vendu les droits de production et de distribution.

Partie théorique

Loop basics :

Traitement et soin : entretien des loops

Lighting : conseils sur la lumière et les fonds (arrière plan) à privilégier pour que les loops soient invisibles Conseils pour mettre la loop sur la main

Placement : mettre la loop de la position « d’attente » à la position « active ».

Partie pratique

The Animated Fork : une fourchette bouge mystérieusement sur la table.

Phenomenon Fork : une fourchette posée sur une surface dure se met à tourner rapidement comme les aiguilles d’une montre, lorsque le magicien met sa main au dessus. La fourchette tourne ensuite dans l’autre sens. A la fin, la fourchette s’arrête et peut être examinée sans que le magicien y touche.

Falling… : un objet est placé sur la table devant le magicien (le mot « performer » est utilisé dans le livre) qui arrive à le faire tomber en passant ses mains autour.

The Floating card : le magicien prend un jeu de cartes, retire la première carte avec sa main droite. Il écarte sa main et lâche la carte, elle tient en l’air entre les deux mains. Le magicien souffle dessus et elle tombe sur le sol.

Jumping Fork from Glass : une fourchette est mise dans un verre. Elle commence à s’élever lentement pour finalement sauter hors du verre.

Mystery Glasses : une paire de lunettes de soleil est posée sur la table, mystérieusement elles se lèvent toutes seules et les branches se plient.

Self Revealing Card : c’est une version du Haunted Deck mais avec un jeu que l’on peut examiner. Une carte est choisie librement et remise dans le jeu. Le jeu est posé sur la table, les mains du magicien sont écartées. Le jeu se coupe tout seul et une carte sort du jeu, c’est la carte choisie. Tout peut être examiné.

Matchical Magnetism : une allumette saute d’une main à l’autre sans faire de mouvement.

A Touching Trick : le magicien demande à un spectateur de tendre son bras et de fermer les yeux. Le spectateur va avoir la sensation que quelqu’un le touche sur le bras. Pourtant le public pourra attester qu’il n’y a pas eu de contact apparent entre le spectateur et le magicien.

The Floating Ring : le magicien emprunte une bague. Il la tient entre le pouce et l’index. Il écarte les doigts et la bague reste en l’air entre ses doigts sans bouger. Il rapproche ses doigts et redonne la bague à son propriétaire.

Conclusion

Il est rappelé qu’il faut toujours faire attention aux lumières lorsque les loops sont utilisées et que les risques de cassages ne seront réduits qu’avec de l’entraînement.
Yigal MESIKA termine sur une petite note d’humour: « Never go out on a date without elastics! » (N’allez jamais à un rendez-vous sans élastiques!).

Finalement, ce livre m’a plu car il regorge de conseils très utiles.
Tous les effets sont agrémentés d’idées de présentations, de routines de l’auteur…

Mon effet préféré est The Floating Ring, j’ai vu Yigal MESIKA le faire et c’est très bluffant.
C’est vraiment un livre à avoir dans sa bibliothèque afin d’acquérir des bases solides en matière de loops.

Merci à Michel FONTAINE pour la relecture.

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.