Date : 15 Mai 1999
Lieu : Salle des Fêtes
13170 LES PENNES MIRABEAU
(à coté de Marseille)
Nombre de spectateurs présents : 500

Wonderfool déguisé en IGOR l’assistant russo-niais de Gérard MAJAX assistait celui-ci dans le triomphe qu’il a obtenu en seconde partie du Festival de Pennes Mirabeau, jolie bourgades située aux confins de Marseille.

Ce joli village ancien s’est entouré de bâtiments modernes et possède une superbe salle des fêtes, dotée d’une scène grande, pratique et qui s’équipe d’année en année, de tout ce qu’il faut pour réussir ses spectacles.

Mais la première partie du festival était intéressante.

A Pennes Mirabeau s’est ouverte une école de magie, assez calquée sur le modèle de celle de SERGIO, avec comme coach VICBAR, un vieux monsieur hyper super sympa -il est moins beau que moi- qui anime les cours fréquentés par de jeunes enfants déjà mordu par le virus Magie.

Donc, on a eu droit aux ébats magiques de cette belle jeunesse qui retrouve et renouvelle avec une ardente maladresse parfois les classiques du passé.

Les Presti-Girls Heureusement il y avait aussi des pros, citons une bonne surprise les « Presti Girls, » dont la prestation doit beaucoup au galbe de leurs jambes ! Mais est-ce important si au lieu de tordre leurs ongles incarnés en vaines manipulations, elles utilisent des boîtes, nobody cares, elles ont des enchaînements sympas, elles bougent et dansent avec allégresse, il y a beaucoup de second prix de concours dont on peut pas dire ça !

Le spectacle était présenté en couple et avec une efficace bonhomie par Philippe BONHOMME, le président des Magiciens Pennois et Evelyne Farci qui anime une troupe théâtrale locale.

Roger Jullien, est la cheville ouvrière de ce premier festival, il assume la responsabilité de la soirée, il a souffert les affres et inquiétudes de tout organisateur. Il mérite un remerciement pour la chaleur de son accueil et son savoir faire.

Le second festival est en route, faîtes vous connaître.

Le conseil de la soirée :

« Même à 15 ans, faut, quand on fait de la magie sur scène , regarder son public, éventuellement lui sourire, et ne pas se contenter de vider son square circle comme si on en retirait son linge sale pour le mettre dans la machine à laver… »

Mais la magie c’est un métier !

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.