Vendredi 18 Novembre 2005 

Coordonnées :
Bâtiment des Forces Motrices
Genève
SUISSE

Point n’est besoin de rappeler que l’octogénaire en question est le CLUB DES MAGICIENS DE GENEVE, fondé en 1925, afin que ne se perde pas, au fil des années, la mémoire du plus célèbre magicien suisse : le Professeur Magicus, et que puissent se retrouver entre eux, les magiciens désireux de pratiquer la Reine des Arts.

   Ce brillant spectacle de La Nuit des Magiciens fut donc donné en soirée, le 18 novembre dernier, devant un nombreux public, en la salle baignant dans le lit du Rhône et dénommée Bâtiment des Forces Motrices, parce qu’elle fournissait la République et le Canton en eau potable, grâce à une installation ancienne de premier ordre.

   L’assemblée réunissait des invités connus du monde de la magie, présidents anciens ou nouveaux de clubs voisins et amis ainsi que nombre de connaissances venues de Suisse ou de l’étranger pour assister à un gala de haut niveau, tout à fait digne des congrès internationaux.

   La présentation était assurée par Jean Garance dont le talent et la réputation sont reconnus de longue date. Il était assisté, pour la circonstance, de Dominique Gygax.

   Au programme, Jean Garin, manipulateur talentueux, avec ses fantaisies originales de gants colorés ; Kamyleon, un excellent magicien toujours en apparentes difficultés à cause de sa partenaire malicieuse et enjouée ; Claudio, ventriloque aux mille idées originales, en passe d’épurer et d’affiner un long numéro, suivi de l’entrée d’Artmik, manipulateur entre chorégraphie, mime et magie, qui lui-même, précéda l’époustouflante présentation magicomique du Champion du monde actuel, Norbert Ferré, un Français, grand Prix de la FISM 2003 à La Haye, aux mimiques et facéties irrésistibles et dont les manipulations comme la finesse du jeu, laissèrent le public hilare et pantois.

   Après l’entracte, Jean Garance, Président du Club, sans défaillance depuis 45 ans, reçut en reconnaissance de sa fidélité et de son inlassable activité, cadeaux et compliments de la part du CMG, par l’entremise de ses deux vice-présidents, sous les applaudissements de l’assemblée.

   La suite du programme revient à Jérôme Helfenstein, ombromane original, épris de poésie et d’esthétique, suivi de Pilou, en gavroche, qui multiplie d’éblouissantes manipulations de cartes. Tiffany, en élégants vêtements sombres, surgit sur un pas de danse dont elle ne se départira pas, tout en changeant mystérieusement ses visages colorés, au gré de sa chorégraphie.

   Elle cède la place à Mikaël Szanyiel aux multiples noeuds de cravate et qui allie bel canto et magie par le truchement de partitions jaillies de toutes parts et qui finiront d’ailleurs par le submerger dans une folle éruption.
Pour terminer, Kamyleons, aidé de sa partenaire très belle et très fine, termine la soirée avec ses grandes illusions, dans une impeccable présentation qu’il fait mine de théoriser pour les non-initiés.

   Grande et belle soirée empreinte de poésie et de sens artistique, comme si les artistes s’étaient donné le mot pour la plus grande joie d’un public attentif et enthousiaste.

   Grand merci à toute l’équipe qui a travaillé dans l’ombre, soit pour la préparation, soit pour la réalisation, ainsi qu’aux organisateurs, et au responsable de ce programme de qualité exceptionnelle !

>>> Réagissez à cet article sur le forum !

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.