Dates : du 6 au 10 Août 2002
Lieu : Page, Arizona, ETATS-UNIS

Nous avons eu le plaisir d’assister cette année au congrès du PCAM, dans la ville de Page (Arizona) située dans cette magnifique région de Parcs nationaux, en Arizona près du Lac Powell. Ceci n’est pas un compte rendu exhaustif (vous le trouverez dans le Linking Ring) mais quelques impressions de voyage.

Bill ADAMS    Comme les habitués des congrès du PCAM le savent bien, son principal atout est qu’il réunit un nombre limité de participants (souvent entre 250 et 300). Ce qui permet de rencontrer des amis que l’on retrouve d’année en année, et d’établir de nouveaux contacts magiques et amicaux, impossibles dans une réunion de mille personnes.

C’était encore plus vrai cette année du fait de la personne des organisateurs. Bill et June ADAMS sont bien connus des magiciens américains comme fabricants de matériel magique de qualité. Ils avaient déjà organisé des congrès PCAM, et voulaient revenir dans cette région dont ils connaissaient la beauté. Outre leurs qualités de magiciens et d’organisateurs Bill et June sont d’une très grande gentillesse et amabilité. Ils sont disponibles 25 heures sur 24, pour régler les petits ou les grands problèmes.

Les événements du congrès se déroulaient en partie devant l’hôtel, près de la piscine, sur une scène démontable installée pour la circonstance. Nous avons pu y voir, pendant la soirée d’ouverture, l’excellent numéro de manipulation de boules, cartes et bougies de Matt BURTON, dans une très originale présentation en costume traditionnel avec la redingote et le grand chapeau de l’ouest. Aussi le ventriloque Kerry SUMMERS, à la technique parfaite (nous l’avons revu trois jours après au « déjeuner des Présidents », dans une étonnante interprétation des chansons d’Elvis Presley).

Plusieurs conférences dans ce même lieu : Dondrake, qui a adapté à la scène et même au close-up la technique de la magie noire. Dick ZIMMERMAN a des effets originaux, dont une affiche composée d’une mosaïque de photos ou d’autographes de magiciens célèbres. Un spectateur choisit une case en jouant avec des chiffres au hasard, et arrive finalement sur celle du plus grand magicien du monde : la vôtre avec votre signature !

Dany COLE a une conférence très originale et personnelle. Notez entre autres le billet roulé ou la cigarette à travers la pièce. Finalement la pièce et le billet sont restitués intacts et les deux mains montrées complètement vides sans aucun faux mouvement.
Harry ALLEN n’est pas seulement un sympathique marchand. Il est aussi un très bon présentateur dans les galas, et sa conférence, basée sur le matériel qu’il vend, est rapide et amusante.

achel WILD et Tom JONESGaëtan BLOOM et Kevin JAMES sont deux très bons et très originaux magiciens (ils sont amis depuis longtemps). Leurs effets sont toujours très personnels. Gaëtan met une carte en équilibre sur la tranche sans aucun support apparent, il a trouvé le moyen de réaliser la transposition d’une carte au coin déchiré sans échange ni manipulation, et son alliance dans le porte-clés est parfait d’efficacité et de simplicité. Kevin JAMES, lui, a fait une routine complète autour de l’effet de la pièce dans la bouteille (apparition de la bouteille, passage de la pièce répété de différents manières, fond dévissé en guise d’explication, disparition de la bouteille). Il démontre ensuite, avec tous les détails, sa célèbre rose de papier volante changée en rose véritable dans un flash.

Nous avons revu en conférence au théâtre Rachel WILD et Tom JONES, sympathiques artistes et marchands qui ont aussi des effets originaux de cartes ou un blendo très simple et très spectaculaire.
Ed KEENER     Ou Ed KEENER qui montre des effets de magie de cartes, un ballon coupé et réparé ou sa célèbre transposition des six cubes numérotés dans deux cheminées carrées.

J’ai noté entre autres dans les concours le numéro de Matt MARCY. Ce jeune magicien présente avec autorité et à propos la destruction de la montre d’un spectateur. Une minuterie rappelle de manière humoristique les évasions à la dernière seconde des numéros à suspense, supposés risquer la vie du magicien. Bien-sûr la montre est retrouvée, au poignet du magicien !

Egalement dans le concours des jeunes Jeff McLEOD. Il montre d’abord des manipulations de cordes, relativement classiques. Mais tout le monde retient son souffle quand un morceau de corde noué en cercle se mêle à une routine de deux anneaux chinois dans des passes entièrement originales. Il remporte le premier prix du concours des jeunes.

Revu dans le concours des « grands », le « Professional Magic Challenge », plusieurs numéros d’illusions avec de charmantes assistantes. Et les « horribles » Magic Plumbers. Tout y est : des anneaux chinois avec deux sièges de toilettes, un autre est signé pour disparaître et se retrouver dans une enveloppe cachetée, apparition sur une plate-forme d’un autre personnage en train de finir sa toilette etc. Finalement malle des Indes, dans laquelle les deux compères changent de place comme tout le monde, mais ont aussi remplacé leurs combinaisons d’ouvriers et bonnets d’aviateur des années 20 pour un smoking immaculé. Ce numéro n’a pas de prix, comme d’habitude, mais on ne peut s’empêcher de rire, en essayant de ne pas le laisser voir à sa femme.

Autre concours d’un genre particulier : le « Bag of Tricks ». Les concurrents reçoivent chacun un sac d’épicier contenant une quinzaine d’objets hétéroclites (une carte, un morceau de fil, un emballage de lessive etc). Tous les mêmes, à l’exception d’un objet différent pour chacun : le joker. Ils doivent montrer un numéro limité à trois minutes, sans employer aucun autre accessoire sous peine d’élimination. Le résultat peut être souvent médiocre mais parfois spectaculaire, si le concurrent a de l’à propos et une bonne culture magique.

Au show de close-up nous avons surtout remarqué le numéro de Shawn FARQUHAR (organisateur du PCAM l’an prochain à Vancouver et lauréat il y a deux ans d’un congrès IBM). Routine de gobelets, aux passes d’abord relativement classiques. Mais à la fin du numéro il montre que deux des trois gobelets sont massifs. Il sort du troisième d’abord une boule, puis une série de trois gobelets de plus en plus petits.

André KOLE    Deux évènements particuliers : Un hommage rendu à la carrière de trois grands magiciens, au cours d’une commémoration exceptionnelle. Ed KEENER, qui a fait plusieurs fois le tour du monde avec son élégant numéro de magie classique et colombes. Marvin ROY Monsieur Electric– malheureusement empêché par un ennui de santé de son épouse et assistante Carol.

Et André KOLE qui s’est rendu célèbre par de nombreuses inventions, ou perfectionnements, et le couplet chrétien qui accompagne tous ses spectacles. Sa sincérité évidente le fait accepter, même des non croyants. Plaque gravée remise à chacun et fleurs aux épouses. Reconnaissons le mérite aux magiciens américains de rendre hommage à la carrière de leurs confrères sans attendre leur mort.

Autre événement qui promettait beaucoup : Une discussion consacrée à la créativité en magie. Mené par Mike CAVENEY le débat réunissait : Kevin JAMES, Gaëtan BLOOM, Don WAYNE et André KOLE. Comme souvent dans ce cas la montagne de grands noms et de talents individuels a accouché d’une souris. Difficile de sortir des sentiers battus dans ce domaine.

J’ai surtout retenu l’idée de Gaëtan de noter tout et n’importe quoi sur un agenda électronique, puis de faire le ménage ensuite. Et la remarque de Mike CAVENEY après un autre échange de poncifs sur le magicien masqué, ou les éventuels dépôts de brevets. L’homme qui aujourd’hui fait évoluer la magie, c’est David BLAINE. Avec ses spectacles de rue et son débraillé, il entraîne les magiciens et le public dans une autre voie que celle de COPPERFIELD. BLAINE n’est pas ma tasse de thé, mais je vais y penser.

En vrac dans les différents galas : Revu avec plaisir le jeune Dave WOMACH (colombes et cartes, technique parfaite pour un numéro relativement classique, lauréat PCAM l’an passé). Dany COLE (changements de cravates et costumes, manipulations de baguettes et CD, lauréat IBM en 98). Stan ALLEN, à qui nous pensons surtout pour le magazine MAGIC, est un présentateur classique et parfait dans son élégant smoking noir, et montre avec un lapin marionnette un charmant numéro à mi-chemin entre l’émotion et la tendresse.
Mike CAVENEY présentateur un autre soir a un très bon numéro de jonglage comique avec l’équilibre d’une tasse sur des cerceaux qu’il fait tournoyer. Son épouse Tina LENERT toujours touchante en femme de ménage amoureuse de son balai qui se transforme en Prince Charmant. Les Hammers ont un très beau numéro de production d’oiseaux, de plus en plus grands des colombes aux cacatoès, puis aux quatre grands perroquets qui volent au dessus du public.

Nous avons aussi revu les houla hoops/anneaux chinois de Dick ZIMMERMAN. Grande surprise le dernier soir : En ouverture du gala le même Dick ZIMMERMAN joue au piano quelques morceaux de Ragtime qui font trépigner le public. Gros succès . De même que Gaëtan BLOOM, numéro comique très fin, avec d’abord ses bambous chinois puis sa corde -fil de micro coupée et ses manipulations de cartes avec des gants … de boxe ! Kevin JAMES montre encore la rose volante, puis une nouvelle illusion : la décapitation d’un jeune garçon (son fils), la tête réapparaît à la place d’un ballon qui éclate. Pas très convaincant, mais c’était une première. Kevin va sans doute l’améliorer.
Donna et Michel FONTAINE    André KOLE termine avec quelques illusions de son crû, dont la disparition d’une reproduction de la statue de la liberté. Illusion crée sur scène après l’émission de COPPERFIELD, à laquelle il avait participé, et présentée par ce dernier en voix off.

Congrès sympathique. Pour les « grands » congrès (SAM et IBM, début Juillet), reportez vous au magazine MAGIC.

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.