Réaction à « La magie des années soixante est passée » de Gérard KUNIAN

Je viens de lire avec intérêt les avis de Gérard Kunian sur la magie qui fout le camp, sur ces pauvres jeunes qui ne s’intéressent plus à rien,….

Je souhaiterais toutefois lui apporter quelques éléments pour réponse.

Gérard Kunian parle de son expose aux Amis de la magie et regrette que les jeunes n’aient pas été intéressés.

Alors pour être tout a fait clair, quand j’ai appris qu’un historien de la magie serait la pour un expose sur l’histoire de notre art, je me suis empresse d’y aller.
Connaitre et apprendre les pères fondateurs de notre Art, ce qui les motivait.

Mais pour historien, nous avons eu le droit a un petit bonhomme très imbu de lui-même, irrespectueux au possible avec le public.
Quelques exemples concrets : « on m’a demande de vous parler de l’histoire de la magie, mais j’ai plutôt envie de vous expliquer comment faire des recherches…. [a ce niveau-la, ça allait encore] Il y a la BNF, mais vous n’y entrerez pas, il faut connaitre des gens, et moi j’ai des contacts ».
Le ton était donne.

Mais ce n’est pas tout, savoir que le quartier Opéra n’était pas le même a l’époque de Houdin que maintenant, ça c’est de l’histoire avec un H majuscule !

A la présentation d’un tour, Monsieur Kunian demande un volontaire innocent ; Ratcekou se propose, pour avoir le droit a une réponse sans appel : « Toi, t’es pas un être humain, mais un monstre ».

J’en passe et en oublie certainement, comme le « coup de poing » bien appuyé sur le crane d’un pauvre gosse (lui était pourtant un être humain…).

Pour finir et ne pas trop accabler ce brillant historien que se prétend M. Kunian, rappelons sa présentation du Chop Cup, dont , je cite « le nom provient de gobelet et « Chop », on l’ignore ».

3e VM Day

Quand Ratcekou lui précise que Chop était le nom de l’inventeur de ce tour, l’Historien lui a répondu « Oui, c’est cela… » avec une pointe d’ironie… montrant a quel point il devrait retourner a ses recherches.

Alors Monsieur Kunian, il est vrai que vous maniez le verbe avec talent, je vous l’accorde, mais quand on a la verve de décrier les autres, il serait bon de se regarder dans la glace un petit peu avant…

Nul n’est parfait.

Et puisque vous semblez être féru de latin, votre prestation m’a inspire la maxime suivante : « In tanta Calamitae, quid faciamus, quid decemamus, id scire non possumus » *.

Alors ne vous étonnez pas que les jeunes ne vous aient pas écouté pendant votre brillante allocution, un public, ça se mérite, pour qu’il vous estime et respecte, il faut l’estimer et le respecter.

Conférence de mentalisme

Mais le respect des autres ne semble pas être votre fort, Monsieur.

Je vous salue bien bas et retournez a vos recherches.

* Dans une telle calamite, que faisons nous, que décidons nous, nous ne pouvons vraiment rien faire.

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.