Une espèce de tradition établie par les magiciens eux-mêmes et reconduite de génération en génération, veut que lorsqu’un de ces magiciens voit un autre magicien donner l’explication d’un effet à des « non-magiciens », il éprouve le besoin de crier au scandale en rameutant ses petits camarades.

J’ai toujours été surpris de cette réaction qui nous ramène aux questions suivantes :

  1. D’où les magiciens d’aujourd’hui tiennent-ils les explications des tours qu’ils pratiquent ?
  2. Pourquoi assistent-ils à des conférences et des congrès ?
  3. Pourquoi achètent-ils des livres et des films et enfin pourquoi les copient-ils ?
  4. Quelle invention magique leur appartenant a-t-elle été gâchée ou rendue inutilisable par les révélations de ceux qui les débinent ?

Autant de questions qui appellent une réflexion sur la situation !

Tout d’abord, la magie n’a pas pour but de consacrer ce qui la compose à quelques initiés seulement, elle s’adresse à toutes et tous !

Pourquoi certains seraient dans le secret des dieux et d’autres souffriraient d’une ignorance toute légitime ?

La magie a certainement plus de chance de rayonner si elle est pratiquée par plus d’interprètes.

En ce qui concerne les révélations télévisées, elles sont d’une telle nullité qu’elles seraient bien passées inaperçues si les magiciens n’en avaient pas fait la promotion en hurlant haut et fort que le métier était en péril !

Le passé nous a démontré que de tout temps, des explications de tours ont été livrées ouvertement à un large public, que ce soit dans des revues à fort tirage ou sur des images publicitaires de toutes sortes !

Il faut regarder les choses en face, le magicien masqué ne méritait pas la publicité internationale et gratuite que lui ont offerte tous les magiciens du monde !

Regardez tous dans vos mallettes de magie, regardez bien et franchement, qu’utilisez-vous qui soit de votre création ?

Honnêtement, vous devez être dans la même situation que moi ! A savoir que vous faites des tours que d’autres ont inventés bien avant vous !

Que ceux qui crient au scandale en prédisant la mort des professionnels de la magie regardent bien au fond de leur bibliothèque et de leur vidéothèque pour être certains qu’il ne s’y trouve pas un livre polycopié ou une cassette piratée ! Freinons cet élan vindicatif  et faisons avancer la magie simplement.

Il n’y a que deux sortes de magiciens : ceux qui servent la magie et ceux qui s’en servent.

La magie est un art vivant, évolutif, qui assure son avenir non pas en réservant ce qu’on sait d’elle à quelques pseudo-savants conservateurs d’un savoir secret, mais en s’adressant à plus d’interprètes.

Pourquoi un classique tel que les cordes égales qui deviennent inégales fonctionne-t-il toujours aujourd’hui sur le public ? Non pas parce que le secret a été tenu bien gardé, mais parce qu’il a été fait et refait par une myriade de magiciens dont certains ont apporté un petit plus et l’ONT DONNE AUX AUTRES !

Quand Jean MERLIN exécute le numéro des boulettes à la télévision, croyez-vous que le tour est fichu ? Mais pas du tout ! A la condition toutefois de ne pas le présenter exactement comme lui, vous pourrez le pratiquer et avoir du succès avec ce numéro immédiatement !

Réserver la magie à quelques individus, c’est la réduire à une forme basique qui la rendra obsolète rapidement. La divulgation est donc nécessaire, mais n’est pas un mal en soi si on ne la promeut pas ! Divulgation ne signifie pas destruction, mais plutôt ouverture !

L’élargissement du parterre des initiés est à mon avis, un des moyens nécessaires et indispensables pour préserver la sauvegarde de notre art.

>>> Réagissez à cet article sur le forum (mettez comme sujet « Débinages et Galvaudages de Laurini ») !

    Merci à Bruno SANVOISIN pour la relecture.

Laurini

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.