Interview de Malko DANTES

Au premier abord, Malko DANTES est un être assez inquiétant : Grand (une tête de plus que moi), le regard dur et sombre, les cheveux noir corbeau.

Pourtant, Malko est un homme extrêmement sympathique et ouvert, qui fait preuve d’une grande culture !

A l’occasion de la sortie de son DVD, «Beyond The Doors», qui traite du domaine assez peu connu du lock picking, je suis allé questionner cet adepte des cadenas et des menottes, qui n’a pas fini d’étonner le monde magique !

David Jacques  : Malko, bonjour !

Malko Dantès  : Bonjour !

DJ  : Pour l’instant, peu de gens te connaissent, qui es-tu ?

MD  : Je suis né le 30 novembre 1967 à Grenoble de parents modestes et relativement nomades. J’ai donc 38 ans et une vie privée sur laquelle je ne désire livrer aucune information précise.

Disons simplement que j’ai eu un parcours agité et atypique. En ce qui concerne mes facultés en lock picking et en escapologie, j’ai dû commencer jeune, la plupart du temps pour des raisons sérieuses. J’ai développé mes propres outils avec des petits morceaux de métaux tels que des lames de scie, des limes à ongle, des cales d’épaisseur, etc.…

N’ayant subi aucune influence extérieure dans ce domaine, j’ai pu créer des techniques très personnelles et très efficaces. Je tiens à préciser que, jusqu’à il y a 2 ans, je ne fréquentais absolument pas le milieu magique et n’en connaissais aucun représentant, si ce n’est Harry HOUDINI, bien sûr, et David COPPERFIELD.

DJ  : Comment s’est faite ta rencontre avec ce milieu ?

MD  : Il y a à peu près 2 ans, j’ai découvert via Internet qu’il existait sur Lyon une boutique de magie vendant des trousses de lock picking Southord.
 Je me suis donc rendu à Magic Boutique où j’ai d’abord été en contact avec le truculent et inimitable Jean-Philippe HALM. Ce dernier m’a vendu ma première trousse d’instruments de série, et m’a aidé à hybrider mes techniques personnelles aux techniques déjà connues
C’était un adepte forcené de la méthode du racking, et nous avons connu ensemble des jubilations monomaniaques inoubliables. Mon adaptation à ce type de matériel ne durera que quelques semaines et donnera des résultats fulgurants et spectaculaires.

DJ  : Depuis ton arrivée dans le milieu magique, quelles sont les rencontres qui ont été importantes pour toi ?

MD  : Toutes, bien sûr ! J’accorde une grande valeur aux relations humaines. Disons que, pendant un an et demi, je passais assez régulièrement à la boutique, et si je remarquais que mes ouvertures avaient un impact considérable sur les personnes présentes, je n’en tenais pas compte : en effet, le lock picking était pour moi une sorte de TOC !
 Je veux dire que j’ai toujours préféré jouer avec des serrures que de faire des puzzles, et les seuls moments dans ma vie où cette faculté m’a servi étaient alors associés à des épisodes sur lesquels je préfère ne pas m’étendre (rien d’officiellement malhonnête !).

Il y a 8 mois, Thibaut RANDOULET (n°1 de Magic Boutique) me contacte et me propose de tomber malade pour une durée de 3 jours. A l’époque, je gagnais ma vie en faisant de la démolition sur les chantiers et en travaillant comme agent de sécurité. Je suis donc terrassé par une dépression nerveuse foudroyante (moi en dépression ?!?…..) (Rires) et rentre, par la grande porte du 38 ème congrès de l’AFAP, dans ce monde merveilleux, entièrement nouveau et léger par rapport à mon vécu.

Et là…. Des gens dont j’ignorais tout sont venus à moi, très étonnés par l’absence totale de trucages, et par la nouveauté de ce que je leur présentais. Je m’étais couvert de 5 mètres de chaînes, d’une dizaine de cadenas du commerce, et de 3 paires de menottes.

Me libérer de ces contentions me prenait moins de 8 minutes et était pour moi un exercice auquel je m’astreignais, et m’astreins encore tous les jours. Les compliments, les encouragements, et les conseils pleuvaient sur moi, qui ne réalisais absolument pas qui étaient ces gens qui achetaient le matériel et un savoir auquel je n’accordais aucune importance.

Leurs noms : Patrick Droude et sa compagne DorianeFred Fogerty,Péplum et OthelloGérard MajaxJason LatimerShoot OgawaJoe WaldysDavid Stone, le mime Kaki, et bien d’autres que je m’excuse de ne pas citer… Je les ai tous rencontrés durant ces 8 mois au cours de divers congrès et de mes conférences, et je les remercie tous de l’attention qu’ils me portent.

DJ  : Tu sors aujourd’hui un DVD, «Beyond The Doors», à quel public s’adresse t-il ? Est-il nécessaire de s’y connaître un peu ?

MD  : Je serais tenté de dire qu’il s’adresse à tous, car le lock picking est un virus pandémique susceptible de toucher tout le monde : l’excitation et le flash qui suivent une ouverture fine (sans effraction), sans la clé bien sûr, est un phénomène auquel il est pratiquement impossible de ne pas s’accoutumer dès la première expérience.

Cependant, nous l’avons tourné dans un esprit extrêmement pédagogique et simple (en ce qui concerne la partie « cours ») genre l’émission «C’est pas sorcier». C’était un contrat tacite entre mon ami et producteur Thibaut RANDOULET, et moi.

Ce DVD s’adresse bien sûr aux magiciens, auxquels j’espère apporter de nouvelles idées et applications pour leur discipline. C’est également un cours complet pour tout lockpicker débutant, et il n’est en aucun cas nécessaire de posséder des bases puisque je les enseigne sur ce support, dans lequel je ne cesse de répéter à quel point le lock picking est quelque chose de simple.

DJ  : A ce propos, on peut voir dans les bonus le jubilatoire «Malko’s Life» où un enfant de 8 ans, ton fils, semble posséder des aptitudes similaires aux tiennes ! Est-ce vraiment réel ?

MD  : Oui ! Je forme mon fils Ethan depuis 2 ans, et je dois avouer que je suis extrêmement fier de lui, ainsi que de Mina, ma compagne avec laquelle je travaille actuellement sur un spectacle que j’ai hâte de vous présenter… La première pour Halloween !

DJ  : Hou-hou ! Peux-tu nous en dire un peu plus ? Quels sont exactement tes projets, et quels sont tes axes de travail actuels ?

MD  : En ce qui concerne mon emploi du temps, il est clair que le lock picking tient une place considérable. Je consacre à peu près 2 heures par jour à mes capacités physiques (natation, étirements, préparations physiques diverses). Je travaille mon lock picking la nuit dans deux axes principaux : la haute sécurité, et la vitesse sur serrures courantes.

Il y a aussi la recherche et le développement d’outils nouveaux. Je fais des ouvertures pour un ami serrurier (salut Ded !), et pour des particuliers dont le malheur fait mon bonheur. Thibaut, que je remercie pour tout ce qu’il fait pour moi, gère certains de mes contacts et le projet «Beyond the doors», ainsi que mes conférences et le business sur le matériel d’usine. Je donne des cours de lock picking, standards pour certains, et HSVT pour d’autres.

DJ  : Kesako le HSVT ?

MD  : Haute-Sensibilité-Visualisation-Toucher : c’est le nom que j’ai donné à ma propre technique de lock picking.

DJ  : Qu’a t-elle de particulier ?

MD  : L’efficacité, la durée d’apprentissage beaucoup plus courte, et pour le reste, tu n’as qu’à venir en cours ! (rires)

Autrement, je travaille également sur des notions plus artistiques telles que le théâtre, le mime, les effets spéciaux, et la mise en scène. J’écris toujours beaucoup, et à ce sujet, je tiens à remercier Jean-Yves PROST,qui me publie dans «Arcane». Je compte aussi publier d’ici les 3 prochaines années une sorte de «bible» du lock picking et de l’escapologie réelle.

DJ  : As-tu d’autres conférences prévues, et qu’en est-il exactement de ce spectacle ?

MD  : J’ai rencontré, comme je le disais précédemment, des gens d’une grande valeur, qui m’aident énormément : Patrick DROUDE m’appelle régulièrement, et m’introduit plus avant dans les hautes sphères de la magie.

J’ajoute que depuis son dernier cours, il a assez d’ampoules sur les doigts pour éclairer tout Paris ! (Rires) C’est un personnage extraordinaire, et nous rions beaucoup ensemble.

Fred FOGERTY quand à lui me fait travailler dans des conditions que je n’ai jamais espéré. Il est contaminé également au dernier degré ! (Rires) Les projets non encore signés impliquant des personnes connues que je n’ai pas encore l’autorisation de citer sont en cours, mais ne seront pas évoqués ici !

J’aimerais beaucoup commencer un travail avec les douanes, l’armée et la police avec qui je travaille parfois.

En ce qui concerne le spectacle, c’est encore une rencontre merveilleuse et «magique» qui a tout déclenché. A chaque fois que j’évoquais mes projets et mes idées à des magiciens, on me disait que j’étais fou (ce qui est vrai, des années de folie m’ont rendu dingue !) (Rires), suicidaire (ce qui est faux), que mon spectacle coûterait trop cher (ce qui est également faux), et que le plupart des choses que je voulais réaliser étaient impossibles à faire.

C’est un homme étrange, discret et tatoué (encore un !) qui a répondu oui à tout. Il sera sur scène avec Mina et moi, et nous travaillons d’arrache-pied. C’est une sorte de frère d’âme, et nous avons énormément d’affinités. C’est un professionnel pointu et exigeant qui tourne le même spectacle depuis 14 ans.

Il est également spécialiste en maquillage et effets spéciaux. Son nom estChris MANDRAGOR, son spectacle s’appelle «Vampyr». Notre numéro sera interdit aux moins de 16 ans, aux cardiaques et aux âmes sensibles…

DJ  : Brrrrrrrr…..

MD  : T’imagines pas à quel point, et c’est tout ce que j’ai à dire à propos de ça !

DJ  : As-tu des recommandations et des conseils de lecture à ceux qui sont devenus des mordus de lock picking grâce à toi ?

MD  : Oui, lisez tout ce que vous pourrez trouver à ce sujet, en particulier mes écrits personnels (…..bah oui, quoi !) (Rires), puis oubliez tout, pratiquez, pratiquez encore, pratiquez plus, achetez mon DVD, trouvez votre propre chemin et vos propres outils. Contactez moi, et……

DJ  : Te reste-t-il des défis à relever à l’avenir ?

MD  : Bien sûr ! J’en ai même trouvé des tout neufs !

DJ  : Merci de m’avoir accordé de ton temps, et bonne continuation !

MD  : Merci à toi, il n’y a pas de quoi ! Je préfère faire ça que de casser de la pierre au marteau piqueur ou risquer ma peau dans une poudrière loin de chez moi !
 Je remercie tous les gens qui m’aiment, Jean-Pierre GUEBET,MoHarold DELUERMOZ (monsieur image de «Beyond the Doors»), Alex MICHATZ (le roi de la bande son), je remercie mes élèves, ma « petite pupuce», ma maman, et tous ceux qui m’ont un jour enfermé (ciao mon colonel !)

Merci également à Olivier EPECHE, Close-up man de grand talent, sans qui le spectacle ne pourrait pas être possible.

>>> Lire la critique sur sa vidéo Beyond the Doors

>>> Réagissez à cet article sur le forum (mettez comme sujet : [Magicien] Malko DANTES) !

Merci à Michel FONTAINE pour la relecture.

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.