Jean Augustin Charles Joseph Faugeras alias CAROLY est né le 15 juin 1868 à Rochechouart (France) et décédé le 2 décembre 1955 à Paris 20ème.

Caroly
Caroly – Image de Thibault Ternon

Vers ses 15 ans, il arrive à Paris et commence à travailler en faisant les courses des personnes l’ayant embauché, à leur place.

À ses 18 ans il travaille comme vendeur dans un magasin mais n’y resta que très peu de temps avant de trouver sa véritable voie, celle de prestidigitateur.

Il commence alors à se renseigner sur où et comment étudier cet Art. Voyant le peu de boutiques existantes sur le thème, il eut l’idée de créer la sienne.

La toute première boutique de CAROLY était située au n°11 de la rue Cardinal-Lemoine à Paris.

affiche Caroly 2
Affiche de Caroly – Image de Thibault Ternon

Les affaires marchent tellement bien que CAROLY songe à agrandir sa boutique. Il installa par la suite sa boutique, “l’Académie de magie”, au n°20 du boulevard Saint-Germain.

Son neveu, Charles Faugeras (aussi appelé Caroly II), reprendra, après le départ de son oncle, le magasin en question.

Catalogue n°4 Caroly – Académie de Magie – Image de Thibault Ternon

CAROLY était également un grand inventeur et n’hésitait pas à inclure à ses catalogues quelques unes de ses créations.

Il vendait également des reproductions de presque toutes les illusions existantes, comme celles que Robert-Houdin présentait, à l’instar de l’Oranger (vendu pour 250 fr), de la Guirlande de Fleurs (150 fr) ou encore du Carton Fantastique (100 fr).

Ses catalogues regorgent d’illustrations (dessinées pour la plupart par CAROLY lui-même) et de détails sur les illusions présentées.

Jean CAROLY - image de Morax & Akyna
Jean CAROLY – image de Morax & Akyna

CAROLY fut également nommé vice-président de la Chambre Syndicale de la la Prestidigitation.

En janvier 1902, CAROLY réalisa une nouvelle révolution dans le domaine assez fermé de la prestidigitation: il publie le premier exemplaire du journal mensuel L’Illusionniste.

Ce journal est considéré comme le tout premier véritable magazine français consacré à la magie.

Il est à noter que le célèbre Adolphe BLIND (alias Professeur Magicus) proposait déjà un journal écrit en français avant CAROLY mais celui-ci était “édité” (grand mot pour parler d’une publication manuscrite) en Suisse.

Se trouvait dans L’Illusionniste une quantité de tours, d’illusions et de techniques, toutes révélées. Quasiment chaque numéro possédait une biographie d’un magicien plus ou moins célèbre, agrémenté de photos ou de dessins.

Ce magazine était, comme nous l’avons dit un mensuel, qui n’était envoyé qu’aux seuls abonnés. L’abonnement était de 8 fr. par an pour un total de 12 numéros.

L'illusionniste de Caroly
L’illusionniste de Caroly – Image de Thibault Ternon
Jean CAROLY - image de Morax & Akyna
Jean CAROLY – image de Morax & Akyna

Il se marie le 14 juin 1949 à Paris 9 ème avec Jeanne Marie Antoinette Lamare.

Bibliographie

Sans compter les catalogues publiés pour sa boutique, nous pouvons mentionner les publications suivantes de CAROLY :

  • Tours faciles d’escamotage (1900),
  • Étude sur les nouveaux escamotages de pièces (1902),
  • Tours de cartes faciles pour jeunes gens (1911) et
  • Cent récréations amusantes (1926)

Voici les restes bien entretenus d’un automate Arlequin construit pour le marchand de truc Caroly.
La marque Caroly ne veut en aucun cas dire que c’est Caroly lui-même qui fabriquait ce type d’automates.
Photos que Didier MORAX a pris dans les réserves de la cinémathèque française.

> Réagissez à la Biographie du magicien Jean CAROLY sur le forum !

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.