Éditeur : Duraty
Année : 2016
Pages : 83 dont 170 illustrations
Prix : 20€
> Commander ce livre !

La fin de la conférence de DURATY au Cercle Magique s’est conclue par un rush des participants vers la pile de livres dont le contenu venait d’être démontré pendant les deux heures précédentes.

12 Pépites Magiques de Duraty
12 Pépites Magiques de Duraty

L’enthousiasme dont témoigne cette ruée vers l’or  de ces pépites est-il justifié ?
Voici quelques éléments de réponse :

Les dites pépites sont contenues dans un livre de 83 pages sans compter ni la table des matières, ni la page rappelant les dix-sept publications de ce très prolifique auteur.

Les pages de couvertures couleur, indiquent que le contenu de ce coffre au trésor   concernent la magie de  scène, de salon et de close-up.

En « quatrième de couv. », comme on dit dans l’édition, on trouvera une image de spirale destinée à être agrandie et utilisée dans une expérience à prétexte comico-hypnotique. L’ouvrage est très bien illustré par de nombreuses illustrations qui facilitent grandement la compréhension des textes également très clairs.

Ne trépignez pas, voici le contenu de ce livre que je me suis procuré en me faisant écraser  les pieds et  bousculer les épaules afin de satisfaire la véhémente curiosité des véhémistes !

12 Pépites Magiques de Duraty
12 Pépites Magiques de Duraty

Pépite numéro 1 : SANDWICH A L’AS

Un as choisi s’évapore du jeu et coucou le revoilà pimpant entre deux jokers placés dans les mains de la demoiselle que vous voulez étonner !

Ce n’est pas vraiment difficile techniquement : un échange à la Fred Kaps au service d’un bon enchaînement suivi d’ une astuce très maline et hop à vous le « Oh my God ! » de votre charmante victime.

Pépite numéro 2 : DEUX CARTES A LA UNE 

La classique apparition des points de deux cartes choisies  après une découpe aux ciseaux d’une feuille de journal avec le plus qui change tout.

Les points découpés  de la seconde carte ne correspondent pas à la carte choisie ! Catastrophe ?

Que nenni…

Le magicien transforme ces points magiquement et tout rentre dans l’ordre, mais là encore Duraty vous en donne plus, il replie la feuille découpée et instantanément elle redevient intacte comme au premier moment.

Pour refaire la chose il vous faudra lire les dix pages (avec 27 dessins) qui détaillent la routine.

Comme le fait remarquer l’auteur, si la préparation requiert de la minutie, la présentation n’offre pas de difficulté majeure.

Duraty
Duraty par Benjamin LEGRAND

Pépite numéro 3 : MERCI KINOA

Ici Duraty détaille sa façon d’utiliser un verre trompeur proposé par Kaino HARDBOTTLE. Ce verre à la propriété de dissimuler une ou plusieurs pièces de monnaie dans sa base.

A mon sens  ce verre va faire partie des « utility props » de tout piéçomane qui se respecte.

Pour l’heure, Duraty nous propose une routine où trois pièces voyagent sans coquille  et sans pièce supplémentaire.

Cinq pages et dix illustrations occuperont quelques soirées de votre automne.

Pépite numéro 4 : TROIS AS SUR QUATRE

Un jeu mélangé, d’une main souple et ferme que le magicien coupe en quatre paquets. Le magicien  regarde son public et annonce fièrement : « Les as ! ».

Hélas les spectateurs ricanent sauvagement. Le magicien s’aperçoit alors que seuls trois AS sont sur le dessus des paquets, le dernier paquet présente une carte quelconque.

Mais c’est mal connaître la redoutable habileté de l’émule de Bébel, hop le classique change au tiroir de papa rétablit la situation.

Et cerise sur le gâteau  vous n’avez pas besoin d’être un super manipulateur pour réussir cette impressionnante prouesse, et cerise numéro deux si vous êtes porté sur la comédie vous déclencherez les rires de l’assistance (je les ai entendu j’y étais !) avec un gag final.

Pépite numéro cinq : LES INSÉPARABLES 

Une pièce de cuivre et une pièce d’argent voyagent magiquement ce qui donne cours à un chassé-croisé très bluffant.

Par contre, il nous  faudra un peu de matos, en l’occurrence une pièce double face cuivre/argent et les pièces normales correspondantes : soit un penny cuivre, un demi dollar argent pour une double face penny/demi dollar.

La présentation permet de « travailler » de façon impromptue, debout, sans table, et de terminer « clean » puisqu’on laisse les pièces dans les mains des spectateurs.

Les manipulations sont à la portée de tous, une de celles-ci est superbe quoique assez facile et permet la disparition de la pièce de cuivre.

Toutes les passes sont bien décrites. Je pense que cette routine répondra au besoin de ceux qui veulent prouver au débotté qu’ils sont magiciens.

Pépite numéro six : IDENTICO

C’est une jolie expérience de mentalisme qui a pour but de prédire quelle sera la carte qui se trouve au rang désigné par le jet de deux dés à jouer même pas truqués !

En cinq pages on apprendra comment construire une enveloppe à échange d’une simplicité telle qu’on se demande pourquoi on ne l’a pas inventé soi-même.

Elle ne nécessite aucun découpage, il faut une enveloppe commerciale et cinq minutes de travail et quand je dis cinq c’est vraiment parce que ma main tremble un peu !

Pour le reste si la préparation est un peu longue la première fois, après avoir fabriqué un gimmick vous aurez besoin de vous entraîner un peu avant de présenter cette expérience qui m’avait laissé perplexe.

Pépite numéro sept : HARA KIRI

C’est une carte retrouvée au couteau. Le jeu avec la carte choisie est inséré dans une enveloppe normale.

C’est plus logique que de le replacer dans son étui avant de le fourrer dans un sac en papier comme le fait remarquer à juste titre Duraty.

Lui  utilise une carte gimmick très simple que j’ai fabriqué en trois minutes avec un cutter. Bref une très bonne idée.

Partisan de l’ancienne méthode : faites un essai et après c’est vous qui verrez.

Pépite numéro huit : MANDRAGORE

4 cartes, ici les dames, disparaissent une à une entre les mains du magicien.
Pendant la conférence, je me suis gratté la tête en me demandant si Duraty avait pris des leçons chez Bebel… eh non il utilise un gimmick aussi subtil que facile à fabriquer.

Il faut aussi quelques empalmages mais comme la routine est construite ça devient très facile. Mettez ce tour à votre répertoire, comme on dit dans la revue The linking Ring : « fortement recommandé »

Pourquoi mandragore ? Et pourquoi pas car c’est l’affabulation de l’auteur, libre à vous de créer la vôtre, ça  s’appelle être créatif !

Pépite numéro neuf : LE CHEVAL DE TROIE

En quatre pages délectables pour qui est cartomane,  Duraty détaille comment il a amélioré un tour décrit dans un précédent ouvrage.

Une carte choisie et retrouvée (au moyen d’un élastique sur le dos de la main) permet de s’emparer des 4 as alors que le jeu a été mélangé par un innocent spectateur et coupé par un second moldu comme dirait Eric Antoine que j’embrasse au passage !

Soit dit en passant, on relèvera un contrôle original et pour ceux qui ne connaîtraient pas la carte à l’élastique sur la main : une bonne description.

Pépite numéro dix : BI-COKE

Eh oui on n’empêchera jamais Duraty de faire des jeux de mots pouraves  (d’ailleurs il le reconnaît dans son texte) mais ça ne l’empêchera pas d’avoir réuni dans un inventaire à la Prévert : une vraie bouteille de coca, la même en version latex Norm Nielsen, deux foulards dont un avec une carte sérigraphiée – (c’est vot’ marchands d’trucs qui va se frotter les mains !) puis ajoutez un sac d’épicerie en papier kraft et votre cher jeu de cartes Bicycle.

Et tout ça pourquoi faire ? Ben c’est  évident !

Pour retrouver dans « la » bouteille coup sur coup deux cartes (forcées-on vous donne la méthode -very easy indeed-) pour une expérience à présenter en scène ou en salon.

Pépite numéro onze L’HYPNOTRON

Un tour de scène ou de salon  que l’auteur affectionne en particulier car il est prétexte à un sketch drolatique.

A l’aide de l’hypnotron à manivelle vous allez suggérer à distance, mes bons amis, quatre spectateurs qui vont annoncer chacun la carte que vous leur envoyez par le truchement de cet appareil bizarroïde dont la construction est à la portée de toute personne normalement constituée.

Qui plus est  les cartes librement pensées, sous influence, se révéleront avoir été prévues dans la sempiternelle enveloppe  placée en vue depuis le début du spectacle.

Pas de change d’enveloppe, pas de forçage, pas de complice.Mais comment fonctionne ce fantastique bidule, lisez le bouquin ça vaut son pesant de pépites et en plus ça marche !

Pépite numéro douze DISCORDE

Tour d’entrée avec du matériel léger : un morceau de corde et un bracelet en plastique (10 cm de diamètre).

Cette jolie routine vous permettra d’enchaîner – si j’ose dire – des classiques de la magie des cordes dont le nœud impossible de G. Hunter mais avec un plus… le nœud baladeur, les deux cordes qui se fondent en une seule, histoire de pouvoir enclaver et désenclaver dans ses boucles le bracelet

La routine se termine en  donnant l’illusion d’avoir coupé la corde et de l’avoir restaurée pour la donner avec l’anneau à examiner.

Conclusion

Une bonne conférence qui devrait alerter les présidents de clubs de province.

Les moins

  • Peu de choses à reprocher si ce n’est l’utilisation de cartes à jouer dans 9 pépites sur douze,
  • Un danger : reprendre à votre compte les astuces verbales de Duraty, elles lui conviennent parfaitement, trouvez les vôtres.

Les plus

  • Des routines bien construites avec des passes décrites en détail,
  • La description d’astuces peu connues voir relativement nouvelles.

Un contenu facilement utilisable et comme on dit : si vous ne faites qu’un seul tour du livre il est remboursé !

Pour ma part j’en ai assimilé déjà deux… mais comme on sait je suis génial !

> Découvrez plus d’avis sur ce livre sur le forum !

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 15 000 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.