du 8 au 31 juillet 2004

Lieu :
Avignon

Le 8 juillet 2004 se sont ouvertes les portes du 58ème Festival d’Avignon

Une aubaine pour les spectateurs avides de voir du spectacle dans tous ses états. Pas moins de 500 compagnies ont pris d’assaut les nombreux théâtres de la ville pour faire vivre ce festival Off.

Sachez que Avignon c’est 70 pour cent de Théâtre, 10 pour cent de Danse, 7 pour cent de Cirque… et 0,0057 pour cent de Magie !

Sébastien MOSSIEREEh oui, on trouve aussi de la magie à Avignon avec comme représentants pour cette année Sébastien MOSSIEREIsaac LANGERI et Otto WESSELY.

Si le spectacle de rue d’un dénommé «Arnaud le magicien» ne nous a pas grandement convaincus, les choses furent toutes autres pour la prestation de Sébastien MOSSIERE.

Invité chez son oncle prestidigitateur, Sébastien jubile à l’idée d’apprendre les grands secrets des magiciens. Hélas, les aléas de l’histoire font qu’il se retrouve seul dans la demeure de son oncle en compagnie d’un parterre d’enfants.

C’est avec la seule participation de ces spectateurs inattendus que Sébastien va devenir magicien…

Vous l’aurez compris, «L’apprenti magicien» est un spectacle jeune public construit autour d’une histoire propre à l’imaginaire des enfants, truffé de gags et bonnes idées.

Et ne vous y trompez pas, si les effets magiques sont souvent pris à la légère dans ce genre de spectacle, Sébastien a su les mettre en valeur pour obtenir l’impact magique souhaité.

C’est le regard rempli de bonnes choses que les enfants quittèrent la maison de l’oncle Horace pour s’empresser de raconter à leurs parents les incroyables tours de Sébastien MOSSIERE l’apprenti magicien.

Le festival continue avec au programme : cirque, danse, spectacles musicaux, théâtre visuel, shows comiques… et le deuxième spectacle de magie !

Ambiance feutrée, éclairage tamisé, bougies, fumée, chandelier… une chose est sûre, nous sommes plongés dans un univers insolite et mystérieux; celui d’Isaac LANGERI, un personnage ambigu qui cultive l’art du «Drôle».

En effet, c’est un drôle de spectacle par le côté incompréhensible de ses expériences (transmission de pensée, divination, hypnose, prédiction), tout en étant un spectacle drôle par la présence de nombreux gags qui reviennent en leitmotiv.

Un contraste intéressant qui laisse les spectateurs dans un univers mystique tout en occultant l’idée de vrais pouvoirs surnaturels.

Après Sébastien MOSSIEREIsaac LANGERI, il nous reste à voir le plus connu des trois… Otto WESSELY bien sûr !

Des bruits de tronçonneuse et des hurlements dans un mégaphone en provenance du parvis du théâtre de l’Oulle ; rien de grave, c’est juste la technique Otto WESSELY pour faire de la pub et ameuter les spectateurs devant l’entrée du théâtre.

Même si deux trois spectateurs ont pris la fuite à la vue d’une véritable tronçonneuse en plein milieu d’une place couverte de restaurants, l’otto-advertising a fonctionné, le théâtre est bien rempli et prêt à accueillir le spectacle.

David DECIRONUn show délirant avec dans le rôle du magicien Otto WESSELY, son assistante Christa WESSELY, le machiniste, Ratsekou, et le Robot fan de Disco, David DECIRON.

Le choix des musiques : Techno trans house.
Public ciblé : en dessous de 6 ans et à partir de 80 ans.
Le genre du spectacle : culture contemporaine et Histoire de l’Art.
Les thèmes abordés : sexe, alcool, drogue, rock’n roll, rêve party… et la poésie !

Et le plus important, l’avis du public : un florilège de numéros comiques liés par une mise en scène déjantée.

On y retrouve les classiques d’Otto : production de cannes, le repas aux lames de rasoir, son numéro au Crazy ; plus les inhabituels : les numéros de sculptures sur ballons et d’automate de David DECIRON (très original), le striptease en lumière noire de Christa (excellente idée), les six cartes version Otto (drôle à souhait), … sans oublier la méga tuff dans le pays du Larzac.

Pour résumer en mots, 49 mots : «Otto WESSELY, magicien fou», c’est une heure quinze de folie orchestrée par quatre artistes atypiques qui vont de délire en délire sans peur de transgresser les tabous magiques et parodier l’image classique et kitsch du personnage du magicien.

Bref, une comédie magique délirante que l’on ne peut pas oublier à moins de ne pas l’avoir vue !

Je vous raconterai avec plaisir les nombreux autres excellents spectacles présents dans la programmation Off, mais le mieux reste d’aller y faire un tour. C’est chaque année pendant trois semaines en juillet et ça vaut vraiment la peine.

>>> Réagissez à cet article sur le forum (mettez comme sujet « [Spectacle] Magie du côté d’Avignon ») !

> Lire également Carnet de route : Magie de rue à Avignon par Paul MAZ

Merci à Michel FONTAINE pour la relecture.

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.