Dates : du jeudi 3 au dimanche 6 septembre 2015
6e Congrès Européen des Collectionneurs, Histoire & Collection
Lieu : Conservatoire National d’Art Dramatique
Paris. 9ème

Leslie VILLIAUME est diplômée d’études universitaires supérieures de mathématiques, d’astrophysique et d’histoire de l’art.

Leslie VILLIAUME - Photographe - Thomas THIEBAUT pour www.virtualmagie.com
Leslie VILLIAUME – Photographe – Thomas THIEBAUT

Elle s’est orientée vers les sciences humaines à l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine (Sorbonne / ENS Ulm / CNRS) et elle est aujourd’hui en cinquième année de doctorat pour une thèse d’histoire des sciences portant sur la prestidigitation au XIXème siècle, tout en pratiquant le Close-Up depuis l’enfance.

Les démonstrations de physique amusante fascinent les spectateurs dès le XVIIIème.

Soit dans des institutions officielles, soit de ville en ville, la science est proposée sous forme de spectacles.

Leslie VILLIAUME - Photographe - Thomas THIEBAUT pour www.virtualmagie.com
Leslie VILLIAUME – Photographe – Thomas THIEBAUT

Au XIXème siècle le lien entre sciences et magie devient très étroit.

La Science Amusante - Tom Tit
La Science Amusante – Tom Tit

1889 : le livre Tom Tit (Arthur Good) en trois tomes, « La Science Amusante », propose à la fois de distraire et d’instruire.

La vulgarisation des sciences est très prisée et utilise les moyens de communication de l’époque : La presse, les conférences, les musées, les expositions universelles.

Les programmes des prestidigitateurs sont eux assez semblables. Ils comprennent des expériences de physique amusante, des manipulations pures, des automates, des éléments scientifiques d’optique, des spectacles de fantasmagorie, et des projections de lanterne magique.

En 1862, Robin, présente des démonstrations de physique amusante et dévoile le fonctionnement des tours de magie (dont ceux de Robert-Houdin, qui lui reproche !)

Robert-Houdin qui voulait au départ proposer un cabinet de curiosité, ouvre finalement un théâtre où il présente certaines expériences électriques et électromagnétiques sans en dévoiler le secret.

Au XIXème siècle la magie se sédentarise dans les théâtres. La prestidigitation devient un art complexe mais dans tous les cas la crédulité des spectateurs reste primordiale.

CONCLUSION: Ce qui différencie les magiciens des médiums, c’est l’honnêteté !

Notes de Pierre Guedin et Philippe Billot

>>> Réagissez à cet article sur le forum !

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.