Dates : du jeudi 3 au dimanche 6 septembre 2015
6e Congrès Européen des Collectionneurs, Histoire & Collection
Lieu : Conservatoire National d’Art Dramatique
Paris. 9ème

Les origines de la magie des cartes par William KALUSH.
Mais quand donc trouverons-nous vraiment l’origine des cartes ?

William KALUSH est un historien qui a co-écrit le livre The Secret Life of Houdini, publié en 2007. Fondateur et directeur d’un Centre de recherche des Arts Magiques à New York, fondé en 2003.

Bill KALUSH par Thomas THIEBAUT Pour Virutal Magie
Bill KALUSH par Thomas THIEBAUT Pour Virutal Magie

Après avoir cité la date de l’apparition des cartes à jouer en Europe (1371), Bill KALUSH évoque le document déniché par Thierry DEPAULIS, l’historien des cartes à jouer. Il s’agit d’une lettre de rémission, une condamnation prononcée sur l’action de tricheurs qui avaient volé des exploitants agricoles en 1408.

NDR : Plus tard, à la fin de l’exposé, au moment des questions, Daniel Rhod précise que la référence est déjà citée dans le livre d’Henry René d’Allemagne en 1906, c’est-à-dire avant Thierry Depaulis.

Daniel RHOD par Thomas THIEBAUT pour Virtual Magie
Daniel RHOD par Thomas THIEBAUT pour Virtual Magie

Vous pouvez lire ce document (la fameuse lettre de rémission) sur Internet avec son interprétation immédiatement ici : http://www.arcane-magazine.com/Archives/LeBonneteau/LeBonneteau.html

Donc autour de 1408 nous avons la preuve et des récits de tricheurs de cartes le prouvent d’une sorte de bonneteau où un trio de cartes est proposé et on doit en choisir une.

Il existe un texte que seuls les spécialistes peuvent interpréter, à la cote 3129 de la bibliothèque du Vatican : le « manuscrit de Pérouse » de Luca Pacioli. Il ne parle pas de triche mais il contient les premiers tours de cartes reposants sur des principes mathématiques

1478 : Le franciscain et mathématicien Luca PACIOLI décrit le concept pour retrouver la carte manquante d’un jeu, bien avant Harry Lorayne (livre dont le titre en sachant cela fait sourire : Principe nouveau de découverte d’une carte. Éd. Technique du Spectacle. Strasbourg. Traduction de Richard Vollmer en 1981).

1550 : Un  autre mathématicien, Jérôme CARDAN de Milan expose le concept de la carte clef dans son livre De Subtilitate.
NDR :  J. Cardan joueur impénitent, décrit dans un de ses livres différents systèmes de marquage des cartes, la donne du dessous, les collusions entre joueurs, les préarrangements des cartes, la mémorisation des cartes, et l’utilisation d’un miroir caché dans une bague pour connaitre le nom des cartes quand elles sont distribuées.
Il a appris ces techniques à ses dépens, en perdant de grosses sommes en jouant au primero, un ancêtre du poker.
Il est une des premières sources écrites de tricheries au poker.
Réf : page 21 du livre 52 méthodes pour tricher au poker. Traduit par J. J. Sanvert.

1593 : Horatio Galasso. Giochi di Carte, la source la plus reculée du chapelet et description de vingt-et-un tours de cartes.

3e VM Day

1678 : Dans un livret allemand dédié à la cartomagie, intitulé (accrochez-vous) Kurtzweilige neu-erfundene Kahrten-Kunste / jetzo zum dritten Mahl vermehret und verbessert herauss gegeben, on trouve la notion de levée double et la carte au plafond (NDR : qui, elle, avait déjà été décrite en français en 1654).

1716 : La description de la levée double par Richard Neve dans son livre The Merry Companion.

1802 : Les misteres(sic) du pharaon dévoilés.
NDR : Théoriquement, devrait se trouver dans ce livre la description du saut de coupe attribué à Charlier, mais je n’ai pas ce livre. Donc, à vérifier.
NDR : Plick en parle dans l’article consacré à l’histoire du saut-de-coupe dans le livre du Magic History Day à paraître avant la fin de l’année

1550 : Olivier Gouyn de Poitiers. Le méspris et contennement de tous jeux de sort. Explication du filage, terme technique de la donne seconde à l’époque

1674 : The Compleat Gamester par Charle Cotton. Description de l’inversion de la coupe. Londres.

Conférence de mentalisme

Mais jusqu’à cette date on ne trouve rien de très explicite

1731 : Histoire du Chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut par l’Abbé Prévost. On y parle de volte-face.
(NDR : la volte est l’ancien mot pour le saut de coupe), de retirer la carte du haut du jeu, de filage, d’échange de la carte du haut avec celle du bas

1768 : Der Falsche Spieler. Description du Shift.

Bill KALUSH présente à l’écran la photographie d’un tableau représentant le portrait de Scot qui publia en 1584 The Discoverie of Witchcraft où est décrit le principe de la saillie interne.

The Discoverie of Witchcraft
The Discoverie of Witchcraft

Dans le livre Jog Shuffle de Paul Gordon est décrite la probabilité de 8 que multiplie 10 puissance 64 si on mélange un jeu de cartes.

1794 : Annexe d’un livre notion de marquage et de donne de la carte suivante.

NDR : Mais il est impossible de noter toutes les références données à toute vitesse par Bill Kalush.
Nous recommandons deux livres, la Bibliographie des ouvrages de tricheurs aux cartes de Daniel Rhod, 2005.
Et la revue Imagik, spécial triche. Le thème de la triche a été abordé au cours du dernier Jean Merlin Magic Day.

Notes de Pierre Guedin et Philippe Billot

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.