49e Congrès Français de l’Illusion
Championnat de France de Magie FFAP
Dates
: du jeudi 1er au dimanche 4 octobre 2015
Lieu : Kursaal
2 place du Théâtre
Besançon

Compte rendu de la conférence de Jeff Mc BRIDE, l’invité d’honneur du congrès, par Pierre Guedin et Philippe Billot.

À la fin de sa conférence, il obtiendra une ovation debout de dix minutes et en sera particulièrement ému.

Jeff Mc BRIDE au 49e Congrès FFAP à Bessançon - Photo de Eric HOCHARD
Boris WILD & Jeff Mc BRIDE au 49e Congrès FFAP à Besançon – Photo de Eric HOCHARD

Il a été disponible, bienveillant et souriant pendant toute la durée du congrès.

Il porte en lui un grand capital de sympathie et une expérience de la scène inégalée après quarante-sept ans de pratique et vingt-cinq ans d’enseignement avec Eugène BURGER dans la célèbre Mystery School.

Pendant trente ans il s’est produit au Caesars Palace de Las Vegas.

NDR : à 20 heures, le samedi 7 septembre 1996, nous étions en famille au Caesars Magical Empire, dans un magnifique amphithéâtre, pour voir les numéros de John Carney, Tom MULLICA et Jeff Mc BRIDE.
Ce dernier terminait le spectacle avec le numéro des masques, les manipulations de cartes avec double boomerang rattrapé des deux mains, et ricochets de cartes sur la scène encore jamais vus à l’époque, pour finir avec sa fameuse et poétique chasse aux pièces.
Ce jour là aussi les spectateurs l’ont ovationné debout de longues minutes. 

À Besançon, il nous donne le conseil de ne pas faire le noir complet dans la salle de façon à garder un contact visuel avec les spectateurs.

Il nous propose pour commencer le noeud sur le foulard qui se défait tout seul (tour expliqué à partir des années 20).

Deux méthodes sont expliquées, celle de Cardini avec un fil noir et celle avec un barillet.

Jeff Mc BRIDE au 49e Congrès FFAP à Bessançon - Photo de Eric HOCHARD
Jeff Mc BRIDE au 49e Congrès FFAP à Besançon – Photo de Eric HOCHARD

Puis il nous montre une amélioration technique d’un tour de Pavel créé en 1960, le foulard à trous (Knots-off-Silk).

Cette amélioration est due à John BLACK qui a modifié la façon de réaliser le faux nœud.

Jeff Mc BRIDE précise également la position des trous sur le foulard pour ne pas qu’ils soient visibles avant l’effet final (Voir le tour BEKOS).

Ensuite vient la production d’un foulard au bout des doigts : Pop Silk.

Puis viennent les simplifications pour les manipulations de cartes.

Elles sont terriblement efficaces et peuvent s’apprendre en quelques minutes :

  • productions depuis l’empalmage arrière (back palm)
  • disparition de carte transformée en foulard
  • version à deux mains et à une main

Avec un air espiègle, il présente son faux mélange de cartes préféré, en tapant simplement un demi-jeu en main gauche et en regardant le public.

Jeff Mc BRIDE au 49e Congrès FFAP à Bessançon - Photo de Eric HOCHARD
Jeff Mc BRIDE au 49e Congrès FFAP à Besançon – Photo de Eric HOCHARD

La sortie des cartes depuis la bouche

Fioriture expliquée au tout début du XXe siècle.

Ellis Stanyon semble être le premier à avoir décrit succinctement cette fioriture dans sa revue Magic, Vol 3, no 3 de décembre 1902 en faisant le compte rendu d’un artiste qui se produisait à l’Alhambra Theatre de Londres mais il ne dit pas son nom. Encore un génie méconnu !

Sa technique de cartes boomerang

Elles sont projetées très loin grâce à un petit faux pouce.

La houlette Jeff Mc BRIDE, Kundalini Rising

Un tour commercialisé en 1997, est issue d’un brainstorming avec Vadini.

Une carte choisie est replacée dans un demi-jeu et le tout est mis dans l’étui tenu fermement par le spectateur, et lorsque celui-ci se détend, il diminue la pression et la carte sort magiquement du jeu.

Jeff Mc BRIDE au 49e Congrès FFAP à Bessançon - Photo de Eric HOCHARD
Jeff Mc BRIDE & Boris WILD au 49e Congrès FFAP à Besançon – Photo de Eric HOCHARD

La routine de bol de BENSON en trois séquences (expliquée dans la revue The Phoenix no 156 de 1948).

Il s’agit d’une simplification des Coussinets de la Princesse ou Jeu des tomates de Medjid Kahn Rezvani (livre publié en 1950).

NDR : En 1992 avec certains d’entre vous,  j’ai pu voir exécuté de main de maitre le « Jeu des tomates » par le grand artiste Pierre Étaix, lors du Gala du congrès AFAP de Clermont-Ferrand.
Son livre biographique est vendu à l’occasion du Congrès de Besançon chez Georges Proust avec un magnifique dessin de l’artiste (en 300 exemplaires). Éd. Ségier et Arte EDITIONS ; Diffusion harmonia Mundi. Parution en octobre 2015.

Quatre balles éponges, une baguette magique, un bol en métal, deux spectateurs complices et un squeeker

Maintenant les squeekers sont électroniques mais qui peut nous dire le nom de ce petit appareil que l’on plaçait dans la bouche et déjà évoqué dans un livre en 1655 d’après Jeff ?), lui permettent de terminer sa conférence et d’obtenir un triomphe.

>>> Réagissez à cet article sur le forum !

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.