Il y a peu, un jeune lecteur de Vitual Magie, Frédéric Ablitzer, m’a adressé une série de questions suite à sa fréquentation des pages de « trucs du métier ».

Si la première question concerne d’avantage les lycéens (et qui pourrait recevoir des commentaires et expériences de lycéens ou étudiants magiciens qui fréquentent ce forum au moins autant que les salles de cours ;-)), les 3 autres parties devraient rendre service à tous.

A quelle occasion présenter un tour pour la première fois au lycée – ou : « je me sens encore débutant mais je meure d’envie de brûler les planches ».

Question piège. Trop tôt ou trop souvent, tu risques de saouler tes camarades, passer pour le « bouffon » de service… le mieux est encore d’attendre qu’ils soient demandeurs et là ça peut durer. Donc il faut provoquer des occasions sans en avoir l’air (d’ailleurs c’est valable pour tous les magiciens « amateurs »).

Il se trouve qu’un des brillants jeunes magiciens actuels est en classe de 1ère dans le lycée où je travaille. Sur sa petite fiche de rentrée, il a noté : loisirs « magie » et projet « devenir magicien ». Tu parles qu’il n’y a pas un prof qui ne fasse pas de remarque et qui ne m’en parle par la suite.

Et là, forcément ça interpelle les autres élèves et les demandes fusent. Reste à savoir gérer pour ne pas être submergé. Le mieux quand même est d’attendre les heures de permanence. Mais le très grand danger est que le public sera toujours le même et ton répertoire va y passer en 2 jours. Si la demande existe, pourquoi ne pas proposer un rendez-vous régulier aux plus assidus du genre : « le tour de la semaine ».

De toutes façons, si ça se sait, tu ne passeras pas à côté de l’obligation de présenter des tours à un moment ou à un autre. A toi de savoir te faire rare pour maintenir l’intérêt.

Si tu ne te sens pas prêt, réserve tes talents pour tes amis proches qui seront plus tolérants et t’aideront à te perfectionner en t’apportant des critiques constructives. Il est nécessaire de se confronter rapidement et fréquemment au public mais c’est en même temps dangereux.

Ces séances seront peut être aussi l’occasion de rencontrer d’autres élèves magiciens et de faire quelque chose ensemble ainsi que de partager la vedette pour s’éclipser plus facilement.

Je reprends des conseils déjà donnés : perfectionne toi sur quelques tours que tu devras maîtriser parfaitement et jette-toi à l’eau. Puis soit humble et honnête avec tes camarades et explique leur que tu es en train de préparer d’autres tours mais que tu veux leur réserver une bonne surprise et que tu t’entraînes « à mort ». Cependant, n’y reviens pas avec seulement une seule nouvelle routine… sois patient.

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.

Article précédentLa protection de vos oeuvres
Article suivant48e Congrès de Blackpool
Localisation : Villiers sur Marne (94) Profession : officiellement, prof d'automatismes. Mais aussi, devinez ! Spécialités : magie de cabaret, de salon. Membre de l'amicale Afap de Seine et Marne Magicien depuis... longtemps. D'abord passionné par la scène, puis par les cartes, maintenant par tout ce qui est simple, efficace, drôle en mettant un point d'honneur à reléguer la technique au second plan dès que c'est possible. Se produit principalement lors des arbres de noël, galas d'entreprises et soirées cabarets en restaurants. Pas de grandes références mais bientôt la publication de plusieurs tours dans la revue de l'Afap. Fan de Tamariz, Bloom et des écrits de Merlin. Et patati et patata.