Les Cartes Déchirées et Reconstituées est encore un sujet abordé sur pas mal de forums (qu’ils soient francophones, anglophones ou tout autre d’ailleurs…).

Et puis comme en ce moment je suis dans les petits récapitulatifs, je me suis dis que ça ne ferait de mal a personne (enfin j’espère…) de parler de ce large sujet…

Pas mal de versions des Cartes Déchirées puis Reconstituées sont sorties…mais quelles sont-elles ? Où peut-on les trouver ? Comment sont-elles ? Autant de questions qui méritent des réponses…

Voici donc les principales :

– La version de Darwin ORTIZ est disponible dans «Cardshark», elle est nommée «The Marker». Le plus de cette version ? La présentation est rendue logique : Pourquoi déchirer la carte ? Pourquoi réunir les bouts déchirés «en arrière» ?

– La version de Craig ALAN (www.craigalan.com). Routine simple et peut se faire avec n’importe quelle carte. Une fois la carte restaurée tout va dans les mains du spectateur. Beaucoup plus facile que les HOLLINGWORTH / LOVICK.

– Celle de J C WAGNER, que vous pouvez trouver dans «Seven Secret» et «Magic Video Notebook #1 – The Queens Debate». La routine se nomme «One tear at a time». Egalement Torn ‘n Restored dans les vidéos Commercial Magic Volume 1 et 2.

Paul HARRIS en a faite une lui aussi, assez facile à réaliser. Vous pouvez la trouvez dans le Volume 1 de «Art of Astonishment», elle se nomme «Ultimate Ripoff». A noter que la carte est choisie librement.

Roy WALTSONS lui aussi s’y est collé : «I’d give my right hand». C’est propre, drôle, rapide et visuel !

– Celle de Tommy WONDER est disponible dans «Tommy Wonder Lecture Video». Merveilleuse restauration de carte mais cette version n’est pas facile à faire.

– Il y a aussi la version d’Alexander de COVA décrite par Jon RACHERBAUMER dans Magic magazine, il y a déjà plusieurs années. Elle a été récemment commercialisée par Joe STEVENS. Cette version est aussi disponible sur la Vidéo d’Alexander de COVA : «Treasures Volume 1». Très visuelle, mais vous ne finissez pas propre (Mais il y a quand même une façon quelque peu efficace pour finir «propre» expliquée sur la bande vidéo). Cette version est très visuelle et vraiment fraîche.

David ACER a lui aussi sorti une version : «Natural Selections II». C’est une variation de la version de Paul HARRIS.

– La carte déchirée / reconstituée de Jay SANKEY est disponible sur l’une de ses premières vidéos. On peut aussi (je crois) la trouver (si on cherche bien…) sous forme manuscrite. Il y a aussi une version avec un ticket de cinéma dans cette vidéo de 1986 : «Memorable Image» et celle d’un paquet de sucre dans ses notes de conférences de 2001 «Sankadelic Magic Book».

– L’une des plus célèbres, celle de Guy HOLLINGWORTH, on peut dire que c’est une des versions-mères (Avec celle de David REGAL & Chris KENNER) : Difficile, mais pas non plus infaisable. Le temps investi en vaut la chandelle. Explications complètes, sur une trentaine de pages, dans son livre «Drawin Room Deceptions». On peut aussi la voir sans les explications dans les vidéos «Routines» et «Séminaire».

John LOVICK a une carte déchirée / reconstituée, nommée «The Reparation», disponible en vidéo (de qualité bien supérieure au livret du même nom : «Reformation» ). Assez dur tout de même.

– Celle de Wesly JAMES, nommée «Pristine», est fortement déconseillée (une daube paraît-il…)

John F. MENDOZA en a aussi sorti une, mais impossible de vous dire quelque chose de bien précis sur elle… publiée dans le volume 2 de John Mendoza Live.

Yves DOUMERGUE a sorti en DVD (« Ripped & Restored ») sa routine de carte déchirée / reconstituée qui se nomme : « Pièce de Résistance ». Elle a été aussi publiée dans un numéro d’Arcane qui lui a été spécialement dédié (numéro 102) mais également sur ses notes de conférences… Cette version est très interactive avec le public : la carte (en plus du magicien) est signée par 3 spectateurs !

– Celle de Maxime MONTIER : aucun forçage, déchirée en 4 et à la fin en T-shirt les paumes des mains sont montrées ouvertes et la carte restaurée est tenue entre les ongles ! Grandiose ! Elle a été publiée (en anglais) dans la revue « Channel One » n°1 de Septembre 1999 et dans son DVD Brain Damage.

– Il existe aussi deux versions impromptues de Kenton KNEPPER qui est très rapide et peut être faite avec n’importe quelle carte publiée dans la vidéo Klose-Up and Unpublished.

Arnaud DEBAISIEUX a créé aussi un effet sur le sujet : Prométhée. L’effet : une carte est librement choisie, une gommette signée qui est aposée sur la carte, déchirée en 2, puis en 4 par le magicien et la personne. Le tout est ensuite resoudé instantanément dans un éclair de feu. Le tout est expliqué dans l’Arcane n° 106, page 13.

– «Torched and Restored» de Brent BRAUN. La carte est déchirée en 4 et avec un briquet les morceaux sont ressoudés.

– «Free Formation» de Chris KENWORTHY. Une carte jouante est LIBREMENT nommée. La carte retiére du jeu, signée par le spectateur, puis déchirée en quatre pièces. L’auteur reconstitue visuellement la carte, un morceau à la fois.

– «Hookwink» de Ben HARRIS. Une carte choisie est signé et déchirée en deux puis instantément reconstitueé.

– Dans «Klose-Up and Unpublished» de Kenton KNEPPER, l’auteur effecture une routine très simple avec une carte empruntée, prétendumment déchirée en deux et reconstituée instantanémment.

Et pour conclure, la revue «The Melvin Secret Letter», dans sa dernière édition (la 2 donc) a traité de ce sujet. L’auteur a fait un tableau des versions les plus connues en les comparant (sur le nombre de bouts déchirés, préparées ou non).
L’article est d’ailleurs publié sur VM ! :)

Evidemment je n’ai pas la science infuse, voici donc toutes les personnes qui m’ont aidé a faire cet article : Sébastien CLERGUE, Atlante, Karl, Rich MORRELL, Mark ENNIS, Ronnie, Olivier CORPUZ, Ed OSCHMANN, Pete McCABE, Andi GLADWIN, Thomas THIEBAUT et Yves DOUMERGUE.

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.