Sans jouer les pépés, il est vrai que la “magie des années soixante” est passée.

Les prix se sont effondrés, les conditions de travail ont changés et les clients de close-up commencent à en avoir assez de voir arriver des faiseurs de tours de cartes -pour eux le jeu radio où le change d’Hofszinzer c’est pareil !-

Après il n’y a que le talent qui fasse la différence.

Je vois avec le sourire que l’envie de réfléchir notre art apparaît nécessaire à beaucoup, je suis un historien de la magie. Grâce à Georges PROUST ou Christian FECHNER j’ai la possibilité de faire des recherches en archives ou à la Nationale.

Chaque époque à eu ses crises, ses inimitiés et je trouve stérile que des “torchons” comme le crapaud aient droit de cité chez vous, parce que la calomnie ne mène à rien.

Divisi ut regnare ? Mais régner sur quoi ? Un empire morcelé , il n’y a plus de différence de savoir entre pro et amateurs puisque tout est à la portée de qui veut chercher, il n’y a plus pour faire la différence que le talent et le culot…

Cependant je suis étonné par le peu de savoir magique -je ne parle pas même de technique.

Je viens de donner une conférence -disons un exposé- sur l’histoire de la magie.

J’ai cru bon parler de Robert-Houdin, pensant que cela était immédiatement accessible à de jeunes magiciens -les Amis de la Magie- pour ne pas citer Pierre JACQUES. Je suis je crois largement passé au dessus de la tête de beaucoup.

3e VM Day

Alors que j’essayais de retracer un moment précis du XIXème siècle, en expliquant comment à la différence de maintenant, on ne pouvait pas, sous Napoléon III faire ce qu’on voulait en public, mais VOISIN, le marchand de truc ou ROUJOL était largement inconnus de nos jeunes amis, encore bien plus MOREAU SAINTI ou MANICARDI

Ce n’est pas grave en soi, mais ce qui est grave c’était le désintérêt quasi général pour un passé riche d’enseignement.

Tous attendaient la démonstration de tours, espérant entasser un quelconque secret supplémentaire !

Le temps n’a pas changé pour beaucoup le comportement est le même qu’il y a des années quand je débutais !

Je pense que notre Art se cherche, que la figure du Magicien doit quitter celle du gentil jeune homme à la cartounette, il y en a un et c’est bien, mais pas de Clone SVP !

Que ceux qui râlent créent, après on causera. Ca y est je tombe dans le dogme, pardonnez-moi.

Je crois que l’on peut s’interroger, proposer mais pas, surtout pas se poser en détenteur de la Vérité : elle est trop multiple ou n’existe pas !

A votre bibliothèque !

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.