L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat.

Sun Tzu 

Avant Propos

L’idée est de proposer des routines simples mais avec un bon impact, dans un contexte historique. Le tout avec un matériel pas cher, un peu de récupération ou de création personnelle, bref faire de la magie sans le dernier tour à la mode avec un matériel personnalisé.

« La bataille des trois royaumes » tout comme « Armorial » et « L’Or du Capitaine » s’inscrit dans ce registre.
Rien de révolutionnaire, des principes anciens, simples, adaptés pour raconter une histoire dans un univers particulier. L’idée c’est que la technique s’efface devant la narration, que le magicien puisse se concentrer sur la présentation.

La légende des trois armées s’inspire d’un contexte historique réel de la chine ancienne, de légendes de plusieurs civilisations, mais ce n’est qu’un conte…
Par ailleurs la peur des éléphants envers les rats et les souris est une légende et une idée reçue cependant bien ancrée mais dénuée de tous fondements zoologiques sérieux… mais c’est si drôle et cela parlera aux spectateurs.

Batailles des 3 Armées de Darlone
Batailles des 3 Armées de Darlone

La légende de la bataille des trois royaumes

En des temps immémoriaux trois royaumes se partageaient la chine. Trois Souverains se livraient alors une lutte sans merci pour la conquête du vaste Empire.

Cao Cao, le roi Rouge, dominait la moitié Nord, autour du fleuve Jaune ; Sun Quan, le roi Blanc occupait la basse vallée du Yangzi ; Liu Bei, le roi Noir était établi au Sichuan.

Leurs armées se rencontrèrent pour la énième fois dans ce que l’on nomma la bataille des trois royaumes.

Las des guerres et des morts, devant la complainte de leurs armées respectives, les souverains décidèrent d’un bien étrange combat pour sceller le sort de la bataille. Chaque roi se verrait attribuer au hasard un animal. Les animaux combattraient dans l’arène en lieu et place des soldats.

Trois animaux furent choisis, le féroce Tigre de chine méridionale par Cao Cao l’Éléphant sauvage de Jinghong par Sun Quan et enfin le malin Liu Bei choisit lui le modeste Rat, signe astrologique chinois au bon présage.

Les champions des trois rois furent choisis aléatoirement et les combats commencèrent.

3e VM Day

L’éléphant terrassa le tigre. Le tigre terrassa le rat. Mais plus étrangement le rat terrassa l’éléphant, car la légende connue de Liu Beil seul, énonçait que l’éléphant aurait peur du rat parce qu’il pourrait se coincer dans sa trompe…

Les souverains se séparèrent donc sans vainqueurs, chacun des champions ayant été défaits, mais à la plus grande joie des soldats pour une fois épargnés….

La Bataille des 3 Armées de Darlone
La Bataille des 3 Armées de Darlone

Effet : le combat des rois

En contant la légende, le magicien sort trois figurines représentant les 3 rois. Puis il place devant chaque figurine un jeton (ou une carte) face cachée représentant un animal (Rat, Tigre, Éléphant) et rappelle bien la règle de la nature :

Le tigre triomphe toujours du rat. L’éléphant triomphe toujours du Tigre. Mais le rat triomphe toujours de l’éléphant terrifié !

Le magicien déclare avant d’engager la bataille : « je vais écrire une prédiction que vous allez conserver, car l’art de la guerre comme le disait Sun Tzu s’est aussi d’influencer le cours de la bataille » (On peut placer la prédiction dans un bel étui à parchemin par exemple.)

Conférence de Michael AMMAR

Puis il demande au spectateur de mélanger les trois figurines rois en les inversant deux à deux autant de fois qu’il le souhaite.

Une fois les échanges effectués il demande au spectateur de faire la même chose avec les marqueurs des animaux face cachés.

Éventuellement le magicien ou d’autres spectateurs peuvent aussi mélanger à la fois les figurines puis les marqueurs.

Le hasard a maintenant décidé comme jadis dans la bataille quel animal serait le champion de quel roi… Le combat peut commencer.

Une fois le choix définitif effectué le magicien fait remarquer que le spectateur aurait pu tout aussi bien faire un autre choix en inversant deux marqueurs (il le fait bien noter au spectateur, pour que l’on se souvienne de cette inversion qui aurait pu avoir lieu….).

On retourne les marqueurs animaux afin qu’un animal soit attribué à chaque roi. Le spectateur lit la prédiction ; le magicien avait prédit avec certitude l’issu de la bataille !

Le magicien fait remarquer que si le choix du spectateur avait été différent (retour sur l’exemple de l’inversion) le sort de la bataille aurait bien été différent… Cette étape est importante pour faire ôter l’idée d’un principe mathématique, le spectateur doit se dire effectivement j’aurais pu faire un autre déplacement et la prédiction aurait été fausse. Le magicien en maître de guerre peut donc influencer le résultat de la bataille et choix du spectateur !

Matériel

Contenu restreint / Membres uniquement

lock

Découvrez la suite de ce contenu

Seuls les VMistes peuvent lire l'intégralité de cet article.

Pour devenir VMiste, rendez-vous dans votre Profil et complétez la section "Statut VMiste.
ou .
Puis allez dans votre Profil et complétez TOUS les champs notamment ceux de la section "Statut VMiste".

Découvre plus d’avis sur ce tour de magie sur le forum !

Abonne-toi !

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens déjà abonnés.