Sorti à grand renfort de publicité et de félicitations de nombreux mentalistes, ce deuxième livre de l’auteur après «7 Deceptions» propose des effets directs mélangeant subtilités magiques avec psychologie et suggestions de présentation.

Année : 2003
Pages : 162
Format : ?
Langue : Anglais
Prix : 41 €
Commandez :
Building Block de Luke JERMAY
Du même auteur :

 

  Ce livre se présente en deux parties

La première porte sur des conseils, théories et techniques et met des outils à votre disposition pour rendre vos présentations plus mystérieuses et plus directes. Des techniques de suggestion et la manière de coacher vos spectateurs sont décrites.

A la lecture, il est difficile de se rendre compte de l’efficacité de chacune d’elles.

Seule une utilisation concrète peut permettre de juger la crédibilité des idées avancées.

Dans la seconde partie, l’auteur nous propose des effets qui, justement, mettent en évidence ces théories. Des exemples précis sont expliqués.

Rien de vraiment original dans les effets, seules quelques méthodes et surtout les présentations font la nouveauté. Attention, ces tours sont plutôt pour des petits comités.

De plus, il est nécessaire d’installer une atmosphère «mystérieuse». En aucun cas, ce ne sont des tours de fin de repas ou de table en table.

Pour les amateurs de magie aimant le concret, le tour facile à faire et faisable de suite, ce livre n’est pas pour vous. De même pour les allergiques aux techniques théoriques et aux idées pour le moins fumeuses.
Pour les mentalistes magiciens, on est loin des tours classiques habituellement utilisés, ils seront sûrement déstabilisés.

Pour les amateurs de bizarre magie, les mentalistes recherchant des effets différents, ce live sera sûrement un plaisir à lire avec une orientation très importante sur la présentation et l’atmosphère donnée aux effets.

Mais il sera difficile de présenter ces tours aussitôt après lecture. Ils demandent une bonne compréhension, une maîtrise de soi. Certains ne sont pas sûrs à 100%. De plus l’étude se base sur le comportement d’un public sûrement moins cartésien que le public français.

Du matériel brut qu’il faut polisser longtemps avant d’en récolter les fruits. Il faut voir si l’impact vaut ce long investissement car prédire le choix du spectateur parmi 3 ou 5 objets, même de façon directe, n’impressionne pas plus le public que la prédiction d’une carte parmi 52.

Au Sommaire

   Section 1 à 9 : Définitions, explications de techniques de suggestion, méthodologie.

   Section 10 : Effets

   Divided by hate : le mentaliste montre une rose qui va se faner en quelques secondes devant le spectateur

   Stigmata to go please : après avoir montré ses deux mains vides, le mentaliste lit un passage d’un livre sur les phénomènes de stigmates sur les mains et il apparaît sur ses mains effectivement des stigmates.

   The kats kradle : deux spectateurs désignés au hasard vont servir de cobaye pour une expérience où l’un écrit quelque chose sur un papier, et l’autre ressent et voit apparaître sur son bras le même dessin que sur le morceau de papier

   The ernie ball book test : le spectateur choisit au hasard une page d’un livre ainsi qu’un mot. Le mentaliste le devine.

   The ice man cometh : Une bague empruntée à un autre spectateur disparaît pour réapparaître emprisonnée dans un morceau de glace dans une boite montrée vide auparavant et tenue par un autre spectateur depuis le début du tour.

   Stuck in a moment : le mentaliste parle du temps qui quelquefois peut s’écouler de manière très lente. Il en fait la démonstration avec la montre d’un spectateur.

   A remote castle : Le mentaliste demande à un spectateur de faire s’écrouler le château de cartes qu’il vient de faire et de penser à une carte parmi celles visibles dans le tas sur la table. Le mentaliste devine la carte pensée.

   Blind sentence : le mentaliste peut lire à travers ses doigts les yeux bandés. D’un livre librement choisi, d’une page déterminée au hasard, il passe sa main de façon à cacher le texte de la page. Au stop du spectateur, il ne bouge plus ses doigts et peut lire les mots inscrits à cet endroit.

   Projected personality : le mentaliste devine une couleur pensée librement par un spectateur, une prédiction dans une enveloppe le confirme.

   A safe anchor : trois cartes de visites avec deux smiley souriants et un représentant le mal sont mélangés sur la table face en bas. Une a une, elles sont choisies par le spectateur qui devine à chaque fois le smiley qui se cache.

   Out of this world : 6 cartes (3 rouges et 3 noires) sont mélangées et posées sur la table. Le spectateur doit choisir trois cartes de la même couleur. Il réussit cette expérience incroyable. Version de l’auteur du tour de Paul CURRY avec seulement 6 cartes (l’auteur affirme le faire avec beaucoup plus ?). Présenté comme le tour du livre, une version qui n’apporte rien de plus. Dans l’originale, les cartes retrouvées sont beaucoup plus nombreuses que 6 et l’impact en est d’autant plus grand.

   A presentation : la présentation du classique «pensez à un chiffre entre 1 et 10». Une présentation assurant un taux de réussite important.

   A strange garden : le mentaliste devine une forme pensée par le spectateur.

 Judgement day : Un effet avec des cartes ESP. Un enchaînement de forçage psychologique et verbal. Le spectateur a devant lui 5 cartes ESP différentes. Il met de côté les cartes, une à une. A chaque fois le magicien prédit son choix en posant la même carte.
Construction intelligente d’une routine faite uniquement de subtilités.

>>> Réagissez à cet article sur le forum (mettez comme sujet « [Lecture] Livre Building Blocks de Luke JERMAY ») ! Merci à Michel FONTAINE pour la relecture.

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.