Pour être bien accepté, un logotype doit présenter des qualités : il doit s’adapter au style de personnage et du spectacle (comique, mentalisme…).

Cette illustration doit être originale pour éviter toute confusion avec la concurrence, être facilement mémorisable, de préférence être évocatrice de sensations agréables et magiques. Les associations d’idées favorables qu’elle fait naître doivent être en rapport avec la qualité de votre prestation. Pour le client, c’est votre identité.

Si vous n’avez pas d’idées pour la création de votre logo, ou bien à l’inverse si vous débordez d’idées mais que vous êtes dans l’incapacité de le créer, vous pouvez faire appel à des écoles d’art graphique, d’aérographie ou de publicité. Des étudiants peuvent pour des sommes relativement raisonnables accomplir des dessins sur le thème de la prestidigitation.

Ce travail est toujours très bien vu par l’étudiant car il doit obligatoirement réaliser durant ses études divers travaux, celui-ci à l’avantage d’être original et lucratif. Moi-même, j’ai souvent fait appel à leurs services en leurs donnant simplement comme thème : la magie, l’illusion. Dans ce cas l’étudiant-artiste va délirer autour du thème et imaginer des situations magiques incroyables.

Je dois avouer que souvent je ne m’en suis pas servi comme logo, mais simplement comme décoration.

Les logos peuvent être créés selon différentes formes : celle d’un ustensile (carte, baguette, chapeau haut de forme…), la caricature de l’artiste, le nom patronymique, le pseudonyme…

A la place d’un dessin ou d’un graphisme certains utilisent directement une photo de leur spectacle.

Rappelons que l’esthétique est l’art du beau dans une civilisation donnée, que l’image du beau se confond avec l’image du bien, que depuis les philosophes grecs il est admis que le beau est supérieur à la réalité, il est rythme, harmonie, mesure, ordre…

L’esthétique est une conciliation entre esprit, nature, matière, forme, le beau étant la vie, une réalité revue et corrigée par l’homme.

En conséquence, un beau logotype sera apprécié et recherché puisqu’il satisfera aussi le besoin esthétique du client ; il se vendra bien, aura une bonne image qui rejaillira sur vous-même et inconsciemment sur votre prestation.

D’après le philosophe allemand Emmanuel Kant « un objet, un graphisme, n’est pas beau en soi, il l’est par rapport à l’homme, à son goût qui est la faculté de juger un objet ou une représentation par la satisfaction ou le déplaisir d’une façon désintéressée. On appelle beau l’objet, le graphisme de cette satisfaction ».

D’autres magiciens utilisent un bref slogan destiné à retenir l’attention par son caractère imagé, par son originalité, etc. ainsi les formules peuvent être les suivantes :

  • Géo-Georges « L’illusionniste qui amuse en s’amusant »,
  • Clark Keith « L’homme aux 1000 surprises »,
  • Manita Carrington « La femme au cerveau étrange ».

Article paru dans la revue de la prestidigitation AFAP sous le nom « un coup de pouce ? »
N° 509 Janvier – Février 1999 – 31p.

Abonne-toi à la newsletter

Chaque semaine, je partage tous les bons plans et actualités sur l'univers de la magie et du mentalisme.
Rejoins les 16 761 magiciens recevant tout cela et bien plus encore.