Comptes-Rendus

Retour à la page COMPTES-RENDUS

Conférence de Kostya KIMLAT

Mardi 30 Octobre 2007

Organisateur : "Rendez-Vous Magique"
Lieu : L'Hotel de l'Europe (Grenoble)
Horaire : 20h30
Prix : 15€ (public) , 10€ (Membre Amicale Robert Houdin de Grenoble), 10€ (Membres "Rendez-Vous Magique")

   Petit Compte Rendu de la visite et de la conférence de Kostya KIMLAT quelque part en France

ou : "Comment donner des regrets à ceux qui ne sont pas venus…"

29/10/07 :

   Monsieur KIMLAT arrive en gare de notre ville vers 20h00. Nous allons l'accueillir, un ami magicien et moi. Nous attendons face au quai, mon pote fait quelques passes avec un lacet, je fais tinter mes pièces, comme ça, si on ne le reconnaît pas, il repérera les magicos… Un instant d'inquiétude : nous ne voyons personne qui lui ressemble arriver par la porte principale... Une voix derrière nous : "Hi ! I'm Kostya KIMLAT, are you magician ?" Ce sera la première fois d'une longue série où il débarquera d'où je ne l'attends pas…

   Il nous fait une très bonne impression : jeune, chaleureux, enjoué… Nous l'amenons  à l'hôtel, lui remettons quelques éléments lui permettant de se sentir mieux dans la ville (plan, adresses de quelques membres du club et du magasin de magie de notre ville, au cas où, ticket de bus, etc.) et bien sûr nos téléphones, afin que demain il ne se sente pas trop paumé. Une de ses premières questions à l'hôtel (je traduis)  : "ai-je reçu un paquet ?". La réponse étant négative, sa mine déconfite fait peine à voir. Il s'avère que ces CD de notes de conf' ont été perdus, ensuite retrouvés, ouf, mais pas de pot... ils ont été  bloqués en douanes.

   Enfin "libérés", il s'est débrouillé pour qu'on les lui envoie, mais d'hôtel en hôtel, ça foire, ses à"-%%%^$$££ de CD arrivent toujours un jour trop tard… Il est très malheureux, parce qu'il n'a quasiment rien à vendre, et que, de surcroît, il s'est engagé à les envoyer à ceux qui les voulaient et qui les ont payés d'avance, et il tient à respecter sa parole… Nous le laissons pour la soirée, il est un peu crevé, nous prenons congé, je lui précise qu'il ne doit pas hésiter à m'appeler demain s'il a besoin d'aide… Ce sera ma perte pour les 36 heures à venir...

30/10/07 : 11h30.

   Je range un peu dans le magasin de magie où, entre autre, je bosse... Il est fermé au public le matin, donc je suis cool. Coup de fil de Kostya : "Je suis à 10 minutes du magasin, peut-on se voir ?". Pas de problème, au contraire. On se donne rendez-vous à un carrefour facile à trouver pour lui depuis son hôtel. Après 20 minutes où je poireaute à la dite intersection, re-coup de fil : "je suis devant le magasin, c'est fermé…". Aucune idée par où il est passé, je ne l'ai pas vu… bref, c'est un Kostya tout ragaillardi qui arrive : il a reçu ses paquets ! Il a ses DVD et CD ! Il n'a dès lors plus qu'une idée en tête : les envoyer à ceux qui les ont commandés (en France, Londres, Belgique et Autriche). Il en a une trentaine à poster. Nous visitons le magasin, il apprécie sa décoration, c'est vrai qu'elle est un peu atypique.

   Petite fierté de ma part, excusez-moi... Il en profite pour regarder ses mails sur l'ordi du mag', d'où je vous écris actuellement. Nous imprimons la liste des adresses de  ses commandes, nous regardons ensemble sur Youtube un ventriloque qu'il ne connaissait pas, et qui le fait bien marrer (vous trouverez le lien à la fin du CR).

   Nous allons nous renseigner sur les coûts d'envois à la Poste, je fais le traducteur. Nous tombons sur une sorte de mammouth femelle à cheveux choucrouteux qui se lance dans un salmigondis effroyable à la moindre de mes questions où il est question de poids, de prêt à poster, d'enveloppe à bulles, de suivi des envois, d'Australie (?), de réduction à partir de deux si on en envoie plus de six, je comprends rien, Kostya le vois bien, pouffe, se retourne vers moi et me sors : "Don't worry, she scared me to…". Bref, je réussis à avoir les infos nécessaires, je les transmets à Kostya, lui indique les coûts, il trouve ça cher, mais bon... Il a promis, alors ça lui va… Du coup, on va chercher des enveloppes, on se pose dans un café, on fait les adresses et les paquets.

   Mais on se fait aussi des pauses : il sort son jeu, me fait quelques tours. Je regarde, l'observe, quand il a fini, un peu goguenard, je lui dis : "ouais, pas mal…". Eh, oh, ça va faire trente cinq ans que je fais de la magie, alors des conférenciers, j'en ai vus, hein, et pas des plus minables : VALLARINO, BLOOM, DUVIVIER, STONE, MERLIN, etc. Je lui présente mes excuses, c'est trivial, mais je dois aller aux toilettes...

   Arrivée dans les chiottes, j'éclate en sanglots, me frappe la tête aux murs, me coupe une veine et écris avec mon sang sur le sol que je jure de ne plus toucher une carte de ma vie après ce que je viens de voir, d'ailleurs j'abandonne la magie, je me mets derechef à la danse classique déguisé en huitre japonaise, c'est clair que telle est dorénavant ma voie, pour le reste de ma vie…

   En fait, je me ressaisis, me mouille un peu le visage, suis plus qu'aux anges par rapport à ce que je viens de voir, car...j'avais un peu peur, personnellement, de tomber sur un cartomane obsédé de l'esbroufe et des mouvements à la "t'as vu comme je me la pête ?", j'étais fatigué d'avance de voir des tours du style "alors votre carte n'est plus en 24éme position mais à rejoint les rois qui sont devenus des as parce que la septième carte du dessus du paquet est devenue rouge et si on l'épelle on retrouve la carte du 2éme spectateur qui, elle, est toujours entre les dames parce que etc.". Ben non. Non non non… pas du tout. Oh bah alors vraiment pas du tout... Les hasards de la vie et de mon parcours magique viennent de me faire rencontrer un surdoué...

   Kostya ne donne pas un instant l'impression de "manipuler", ses gestes sont "normaux", fluides, j'allais dire "tranquilles". Et ses tours sont un plaisir à suivre. Il refera la plupart de ses tours à la conférence, j'en parlerai plus loin. Mais j'ai droit à quelques exclusivité, hein hein hein…(rire mauvais et sardonique, et pas que ta mère...). Entre autres : il me fait choisir une carte (mettons, le huit de cœur). Ho hop hop, élastique autour du jeu, élastique autour de la main, il retourne la main, il lâche le jeu sur la table, paf, la carte apparaît à vue entre l'élastique et le dos de la main. Bon, déjà vu, me direz-vous. Certes. Sauf que. Il retourne la main : entre sa paume et l'élastique : les trois autres huit ! Bing, prends toi ça dans ta g… Et le tout avec beaucoup d'humour, sans une once de prétention…Je ne comprends pas : j'aime les cartes, j'allais dire "entre autres", car je ne suis pas un cartomane aguerri.

   Je les travaille, comme je travaille les pièces, les balles mousses, le jeu d'acteur, la psychologie. Et là, avec tout mon bagage, je me retrouve à l'age de sept ans, quand un magicien m'avait fait "Monte Carlo 74"... Séché, ébloui et charmé...

   Bref, désolé pour ce passage nostalgie, c'est la faute à Monsieur KIMLAT, on finit les paquets, on retourne au magasin pour tamponner l'adresse du dit mag' au dos en cas de retour (et oui, il y a pensé... Il a vraiment du respect pour ceux à qui il a vendu), on retourne à l'hôtel poser les paquets (il les enverra demain matin, vu l'heure de la levée postale, je lui explique que ça ne changera rien), il veut se balader… On va se faire les particularités de la ville… Je l'emmène dans des trucs un peu atypiques, comme en possède toute ville de province...Son appareil photo a carburé tout l'après midi, vous l'auriez vu à la moindre attraction un peu pittoresque... Un vrai môme. Ce garçon dégage une joie de vivre et un positivisme contagieux…

   Je lui présente mes excuses pour le temps pourri : "Au contraire ! C'est génial ! On n'a pas ça en Floride, je trouve ce temps super romantique, ça me fera un super souvenir !". Ensuite, nous allons à la chasse aux M et M'S, tout en se promenant… Il trouve tout fantastique : la ville, le tramway, les montagnes, les filles sont toutes belles… On parle de magie, de magiciens, j'apprends qu'il habite à 10 minutes de Michael AMMAR, il me parle de son pote Joshua… Il me dit qu'il adore le chocolat, je l'emmène à Léonidas, il regarde tout, trouve tout très beau, hume l'odeur particulière de la boutique, pose des questions… et achète UN chocolat (oui, UN ! mort de rire..). Chocolat à la Ganache... il veut savoir ce que c'est, la ganache,  va-t-en expliquer "ganache" avec mes deux pauvres mots d'anglais (d'autant plus que je ne sais pas ce que c'est, la ganache…).

   On retourne au magasin rejoindre le proprio du dit-mag, plus un pote qu'un boss, d'ailleurs. (Note : la dernière fois que j'avais marché autant, c'était pour les manifs' anti-Le Pen au 2éme tour de la présidentielle.. ça doit être normal : Kostya n'aime pas Bush non plus…). Nous allons manger au Bistrot Romain où nous serons rejoints par quelques amis du Club. A l'inverse de son pote Joshua, Kostya ne s'interdit pas le bon vin, le whisky, une clope de temps à autre… et bien qu'il ait depuis trois ans une "girl friend", ben, mon Dieu, il est à l'étranger, il est loin, il est seul, alors… je n'en dirai pas plus. Kostya KIMLAT est un bon vivant… Paraît qu'hier soir, avec une petite serveuse, ça a bien marché, mais cela neunou…regardeupa…

20h50.

   Début de la conférence. Nous sommes une bonne vingtaine, ce qui me réjouis, vu que nous sommes en période de vacances, que l'on a eu Sanders y a pas longtemps, etc. Quelques amis de la FFAP, quelques "extérieurs", et bien sûr les potes assez nombreux du club. Bien que ce soit les vacances, que l'on soit une 'tite ville de province, que l'on ait eu Sanders il y a quinze jours... On est une bonne trentaine... J'avais peur que l'on soit moins, mon coeur de magicos se réjouis et est une fois de plus fier de vivre dans cette ville magique...

   Ne vous attendez pas à un récit exhaustif de la conférence… Mon cerveau à trois neurones n'a pas la capacité de mémoriser l'ensemble d'une soirée aussi riche en effets magiques… mais au moins cela vous donnera une idée…

   Après une très courte présentation où le président parle, à la surprise générale, de ce sport magnifique qu'est le Curling (quasiment personne n'a compris cette vanne…moi, ça m'a fait rire...), c'est parti.

   Kostya commence par un peu de "théorie" : les ressorts, le rythme, la manière, l'esprit ne sont pas les mêmes selon que l'on fait des tours juste à sa famille ou ses potes, à d'autres magiciens (lors d'un congrès par exemple), ou en situation professionnelle. Il va tâcher de nous donner des "tours" pour chacune de ses catégories…

- un bel effet en entrée : un spectateur choisit une carte à l'effeuillage ; un deuxième spectateur choisit une deuxième carte. Le jeu en main gauche, hop, éjection d'une carte récupérée en main droite : c'est la carte du premier spectateur. Question au deuxième spectateur : "vous n'avez pas choisi la même ?" Réponse négative. La main droite se retourne : la première carte s'est changée en la carte du deuxième spectateur… Simple, beau, efficace.
- Autre tour : 4 rois sont posés à cheval sur l'étui vide qui est sur la table. Du jeu : sortie de 4 dames. Trois spectateurs font choisir une carte. L'histoire :il s'agit d'une fête, d'une fiesta, d'une nouba… les rois, c'est des flics, les dames, ben… c'est les filles, les cartes sont les invités, sauf les cartes des spectateurs : l'un doit aller "dans le jeu" chercher de la musique, l'autre doit aller chercher de l'alcool (dans le jeu), le dernier doit surveiller les flics (idem, dans le jeu)… or, le dernier spectateur a surtout regardé les filles, en effet, les "flics" ont disparu… Ils sont dans le jeu, ils ont "arrêté" les trois cartes des spectateurs : un roi, une carte choisie, un roi, une carte choisie, un roi, une carte choisie, un roi…Les rois faces en l'air, les cartes choisies face en bas, pour plus de lisibilité. Une histoire rigolote, un effet "flash"…
Kostya KIMLAT va ensuite nous faire son magnifique Triomphe, et parler assez longuement du "cull", nous montrant de très différentes et très nombreuses applications de cette technique. Superbe… tout simplement superbe… Les mots me manquent...
- Un tour de cartes où la carte choisie apparaît à vue sur le dessus du jeu mais disparaît aussi vite, ce n'était qu'une illusion… très joli, mais gare aux angles…
- Un tour avec des cacahuètes (oui, des cacahuètes !). Deux cacahuètes de bar dans la main. Une est prise et mangée. La main se rouvre : il y en a toujours deux. Répétition de l'effet. Troisième fois : la main s'ouvre : il n'y a plus dans la main qu'une cacahuète… dans sa coque fermée ! Rigolo, original, et rien de tel pour se faire payer des canons dans un bar…
- un tour avec des M et M'S : un paquet ouvert tenu les mains dans le dos. Prédiction des couleurs sorties alors que les mains sont toujours dans le dos. A la fin, le paquet est remis sur la table. Un spectateur choisit une couleur : tous les M et M's restant dans le paquet sont de cette couleur. Amusant. Switch de paquet phénoménal
- Tour de cartes: un spectateur choisit une carte. Un autre PENSE à une carte. Deux cartes sont posées sur la table : ce sont les jumelles des cartes choisies et pensées.
-  Un tour avec une bouteille de bière et une pièce de un cent signée : la pièce passe "magiquement" dans la bouteille..
-  Un tour en rupture TOTALE D'AMBIANCE avec le reste : 5 cartes de visites. Une spectatrice marque le nom d'une personne morte sur une carte de visite, de personnes vivantes sur les quatre autres pendant que Kostya ne regarde pas. Les cartes sont posées en étoiles sur la table, une petite bougie d'anniversaire est posée et allumée sur chaque carte. La lumière est éteinte. La spectatrice souffle les bougies. Une seule se rallume : c'est celle de la carte de la personne morte… Brrrrr… Kostya a montré ici son "pouvoir" d'acteur : ça rigolait pas, je peux vous jurer qu'on n'entendait pas même un bruit de respiration dans la salle… On sent qu'il a passé, il y a quelques jours, une soirée avec Chelmann...

   Le tout, émaillé de considération sur l'approche des spectateurs, sur "l'avant", "le pendant" et "l'après" show, etc. De plus, j'ai certainement oublié des tours et des effets… C'est incroyable comme ce garçon "donne"…

   D'ailleurs, après la conf', après les ventes (il a pas mal vendu, il était content…), nous sommes allés boire un coup avec une bonne demi-douzaine de potes du club (et pourtant, c'était déjà une heure !). Et là, rebelote : il nous a ENCORE fait de superbes tours. Le dernier nous a carrément "scotchés", chacun pourra en témoigner… Le climax : 4 cartes choisies se retrouvent à l'envers dans le jeu. Dit comme ça… Mais il faut voir les conditions HYPER CLEAN dans lesquelles il fait choisir les cartes, les remélange, et les révèle… On est tous restés comme deux ronds de flan… magnifique. Fin de la soirée. Je lui dis qu'il peut m'appeler demain s'il a besoin. Nous nous séparons (j'apprendrai plus tard qu'il est encore resté une bonne heure en tête à tête avec un membre éminent du club, à parler magie… Increvable c't'homme là…)

31/10/07 : 9h15

   Le téléphone "Hello ! On peut se rejoindre devant la Poste ?". No problem… Comme d'hab', il me fait le coup : je l'attends à gauche, il arrive à droite… J'ai l'impression qu'entre son hôtel et nos lieux de rendez-vous, il a trouvé le moyen de ne JAMAIS prendre le même chemin… Il a autant le sens de l'orientation que moi… Il m'a aussi raconté moult anecdotes où il avait raté train, avion, bagages égarés, etc. Y'a un petit côté "Pilou" chez cet homme là…

   Bref, on retourne à La Poste envoyer les DVD promis… Je tombe sur l'antithèse de la dinde périmée d'hier, du coup elle comprend et agit au mieux, je suis rassuré sur les prix, ça me paraissait bien cher hier, et Kostya s'en tire pour moitié moins cher que ce qu'il croyait, il est content. On va boire un café, il se prend un croissant avec des mines gourmandes d'enfant dévorant LA sucrerie de sa vie. Et paf, encore quelques tours, quelques conseils sur des techniques comme le Heinstein Shuffle, quelques techniques à lui qu'il me demande de ne pas révéler (et vous pouvez me torturer, je ne dirai rien…mais je me suis pris encore deux trois bonnes baffes dans la tronche…). Nous sommes allés ensuite chercher deux bouteilles de "bon vin", pour ses amis, quand il rentrera… Enfin, le but, c'est de leur offrir à boire du chouette pinard quand ses potes viennent à la maison… "Comme ça, je peux le boire aussi !" me dit-il en français dans un grand éclat de rire ! Nous allons chercher les bagages à l'hôtel, je l'attends dehors en fumant une cloppe, il me refait une dernière fois le coup de sortir de chais pas où, et on part à la gare.

   Sa valise, avec les DVD reçus, fait approximativement quinze tonnes... Là- bas, on se débrouille pour que ses voyages en train lui coûtent moins cher (une carte jeune à 49 Euros, et bing ! Tout à 50%… vu qu'il doit encore aller dans plusieurs villes en France,  il rentabilise grave…). Je lui explique tout ça, il est tout heureux… Ah ! Un détail : en attendant notre tour au guichet, vu qu'il y avait la queue, ben… Il m'a refait quelques tours, après tout, ça faisait bien une heure que je ne m’étais pas pris quelques taloches… Kostya est TRES RESPECTUEUX de ses sources, citant toujours l'auteur ou le créateur quand il fait quelque chose, même dans le cas "d'améliorations" : "ça, je crois que c'est mieux comme ça, mais c'est pas de moi, c'est Untel qui l'a trouvé". Bref, beaucoup de scrupules et de respect des autres magiciens.

   C'est presque l'heure, son train va arriver. Kostya me sort de sa poche le livret en anglais sur le tour des bougies, son DVD "Trans-Atlantic lecture tour", son CD "Card Work" et me les tend : "It's for you, for your help…". Je suis très touché. Il a même pensé à dédicacer à mon nom le DVD… Tu parles, Charles, que je méritais pas ça… Tout le temps que l'on a été ensemble, il n'a pas arrêté de me faire de super tours, de me donner des conseils sur la manière d'effectuer telle ou telle passe, et il se sent redevable…

   Il est TRES CONTENT de son séjour ici, des gens qu'il a vus, du bon temps qu'il a passé… C'est, bien évidemment, grâce aussi aux gens et au bon esprit qui règne ici, à l'accueil que chacun lui a réservé. Et tout le temps que je l'ai accompagné, je l'ai fait en temps que Président de mon club. Donc il me semble normal et juste que ce "booklet" et ces DVD rejoignent la bibliothèque du Club, qui s'enrichit encore un peu plus… Les "Futures generacheun" du club auront de la matière, et on leur expliquera qui était ce monsieur KIMLAT...

   Voili voilo le compte rendu de la visite de Kostya KIMLAT dans notre ville… Je pense pour ma part avoir rencontré un futur TRES GRAND de la magie des cartes. Kostya est encore jeune, mais il a déjà un tel niveau technique, une telle fluidité, une telle humilité, un tel plaisir à pratiquer, une telle psychologie et un tel "recul", que je ne doute pas dans l'avenir qu'il sera l'égal d'un Larry JENNINGS, d'un Ricky JAY, d'un Tamariz… Un futur TRES TRES GRAND MONSIEUR, je vous le prédis… Et vous serez, comme moi, fier et heureux de l'avoir rencontré.

P.S. : Le lien vers le ventriloque... marrez-vous bien :
http://youtube.com/watch?v=MugQDD2FcKQ 

Merci à Michel FONTAINE pour la relecture et Philippe COMTE pour la mise en page.

>>> N'hésitez pas à réagir à cet article sur le forum !

Retour au Début de la Page

Retour à la page COMPTES-RENDUS