Date : 26 novembre 2016
Lieu : Centre Culturel Op-Weule
Sint-Lambertusstraat 91
Woluwe-Saint-Lambert, Bruxelles
Belgique

Le 26 novembre 2016, Lawrence HASS est venu exceptionnellement pour une journée complète de magie à Bruxelles (conférence, atelier et spectacle public !).

Avant de vous faire un retour sur chacune des parties de la journée, laissez-moi vous dire que cette journée a vraiment été magique !

Lawrence est un professeur expérimenté et généreux.

Lawrence HASS - photo de Eva Firion
Lawrence HASS – photo de Eva Barbara

Il sait transmettre son savoir, être attentif à ce que tout le monde comprenne et évaluer le niveau de fatigue des participants. Il n’a pas non plus été avare de conseils ou d’idées par rapport à ce que chaque participant attendait, n’hésitant pas à guider la réflexion tout en répondant aux questions posées.

Lawrence HASS - photo de Eva Firion
Lawrence HASS (gauche) – photo de Eva Barbara

Le spectacle public a représenté le point culminant de la journée. Quel plaisir de voir un bon artiste travailler !

Et quel plaisir d’étudier les réactions du public par rapport aux enseignements donnés dans la journée ! Car oui, Lawrence nous a enseigné quelques routines de son répertoire professionnel qu’il a réalisées le soir même !..

Lawrence HASS - photo de Eva Firion
Lawrence HASS (droite) – photo de Eva Barbara

Plusieurs magiciens ont d’ailleurs considéré cette journée comme une de leur meilleure expérience magique (certains ayant entre 15 et 30 ans de magie professionnelle derrière eux, et autant de conférences magiques !).

D’autres l’ont considérée comme un véritable masterclass, rien de moins !

Lawrence HASS - photo de Eva Firion
Lawrence HASS – photo de Eva Barbara

Passons désormais à ce que Lawrence a partagé durant la journée !

Conférence : donner plus d’impact à ses performances magiques.

Cette conférence reprend en grande partie les écrits du dernier livre de Lawrence : Inspirations, Performing Magic with Excellence.

Lawrence HASS - photo de Eva Firion
Lawrence HASS – photo de Eva Barbara

Cependant, loin de faire de la redite du livre, Lawrence va plus loin : il nous démontre que les numéros qu’il nous enseigne sont en fait des utilitaires pour notre propre magie, démonstrations (au pluriel) à l’appui !

Lawrence a ouvert le bal avec la production d’une ampoule allumée (le symbole parfait pour un philosophe !)

Il nous a ensuite présenté sa version de « How to find your other half » de Woody Aragón (où il a éliminé le comptage mathématique), son jeu invisible sans jeu truqué, puis son « One-million card mystery ».

Lawrence HASS - photo de Eva Firion
Lawrence HASS – photo de Eva Barbara

Pour ce dernier, je dois avouer que j’avais précédemment lu cette routine dans son livre. Je n’en avais retenu que l’histoire à l’origine de cette performance. (Note : je vous laisse le soin de découvrir cette anecdote dans le livre de Lawrence. Sachez juste qu’il y a bien eu 1 million de dollars en jeu !)

Cependant, l’effet m’était complètement passé à côté… Ce qui m’a permis de prendre une grosse claque tellement cette performance est incroyable !

Lawrence nous a aussi démontré et appris plusieurs de ses merveilles avec un jeu de cartes emprunté (en anglais : borrowed card stunners) tout au long de cette conférence. De quoi utiliser lors de soirées entre amis !

Lawrence HASS - photo de Eva Firion
Lawrence HASS – photo de Eva Barbara

La générosité de Lawrence a aussi permis de faire dériver les conversations sur des thèmes tels que le storytelling, l’esthétique, les a priori du public envers la magie, la manière de se promouvoir ou la manière d’enfouir ses méthodes et techniques pour les rendre invisibles.

Atelier : construire de meilleurs spectacles de magie.

Après une matinée bien remplie et un déjeuner nécessaire, nous passons au plat de résistance : un des sujets sur lequel Lawrence est expert et qu’il enseigne à chaque masterclass à la McBride Magic & Mystery School.

Lawrence commence l’atelier par une performance de mentalisme dévastatrice !

Lawrence HASS - photo de Eva Firion
Lawrence HASS (centre) et les étudiants de la journée – photo de Eva Barbara

Lawrence a pu démontrer la synchronisation des pensées entre lui et trois personnes différentes dans les conditions les plus impossibles : mélanges par les participants, aucune emprise sur les cartes par Lawrence voire aucune carte utilisée… (Note : des pistes d’explication sont dans son livre « Deep Mental Mysteries« ).

L’atelier s’est ensuite décomposé en deux grandes parties : la structure d’un bon spectacle de magie et les ingrédients fondamentaux d’un bon spectacle.

Lawrence HASS - photo de Eva Firion
Lawrence HASS – photo de Eva Barbara

Pour la structure, Lawrence s’est appuyé sur l’étude de nombreux spectacles de maîtres magiciens : David Copperfield, Penn & Teller, Mac King, Jeff McBride, Ricky Jay et Juan Tamariz entre autres.

Il a partagé, avec nous, plusieurs exemples de ces spectacles fabuleux pour chaque élément de structure et nous a chacun fait réfléchir sur notre propre répertoire et comment il servait (ou desservait…) nos spectacles.

Il a aussi fait le lien entre chacun de ces spectacles et la courbe d’intérêt de l’audience de Juan Tamariz.

Bien que j’eusse déjà lu son long chapitre sur ce sujet dans « Inspirations », cela n’a rien à voir avec le fait de passer quelques heures sur le sujet avec le maître !

Lawrence HASS - photo de Eva Firion
Lawrence HASS – photo de Eva Barbara

Après cette session intense, une pause s’impose, tant pour le corps que pour l’esprit ! Anecdote amusante : lors de cette pause, plusieurs d’entre nous ont été en recherche frénétique de papier pour continuer à prendre des notes. C’est rare d’être à court de papier lors d’une conférence !

L’atelier s’est poursuivi avec les ingrédients fondamentaux d’un bon spectacle : voix, respiration, mouvements, personnage, écriture, jeu d’acteur, interactivité et conception soignée.

Lawrence a exploré chacun de ces ingrédients avec nous, insistant que la magie est un art performatoire et que nous devions donc absolument connaître des bases théâtrales (mais inutile d’être un acteur accompli !).

Pour chacune de ces explorations, nous sommes d’ailleurs passé à la pratique en sortant de nos chaises confortables et en passant chacun notre tour sur la scène afin de mettre la théorie en pratique.

Lawrence HASS - photo de Eva Firion
Lawrence HASS (droite) – photo de Eva Barbara

Spectacle public

Le temps de prendre le dîner et c’est reparti pour le feu d’artifice final : le spectacle public de Lawrence.

Près de 120 personnes sont au rendez-vous, prêtes à vivre avec nous, magiciens de la journée, la magie de Lawrence. Et quelle magie !

Lawrence maîtrise parfaitement la courbe d’intérêt de Tamariz et le concept de texture d’Eugene Burger.

Il enchaîne effets magiques rapides, poésie, réflexions scientifiques et philosophiques, interactivité et histoires d’une manière extrêmement fluide. Lawrence est aussi très avenant et sympathique avec son public, qui le lui rend merveilleusement bien !

Quelle leçon également de voir mis en pratique tous les enseignements de la journée !
A différents moments de la journée, Lawrence évoquait quelles seraient les réactions de l’audience à tel ou tel moment.

Lawrence HASS - photo de Eva Firion
Photo de Eva Barbara

J’étais parmi les plus sceptiques pour certains aspects.

Mais Lawrence connaît son spectacle et son public sur le bout des doigts. Les réactions prévues ont bien eu lieu ! Ceci m’impressionne encore aujourd’hui et continue de me poser la question : qu’est-ce qui fait que cette phrase a générée telle réaction ?

A l’issue du spectacle, et après une courte pause, nous avons eu le privilège d’assister à une interview de Lawrence sur sa vision de la magie et sur sa carrière.

Preuve que le public s’est passionné pour le spectacle : les questions venant de non-magiciens ont plu ! Sur le monde de la magie, sur la gestion de sa carrière en magie, sur la philosophie et l’histoire de la magie. Quel plaisir de voir des profanes se passionner pour notre art autre qu’en cherchant un truc !

Lawrence HASS - photo de Eva Firion
Lawrence HASS (premier plan) – photo de Eva Barbara

Conclusion

Le retour à la réalité est dur. Une chose est sûre, Lawrence a mis des étoiles dans les yeux de chacun, magicien ou non-magicien.

La motivation d’avancer un peu plus dans notre art est en tous cas forte !

Pour ceux qui voudraient ressentir un peu l’ambiance de cette journée, vous trouverez de magnifiques photos de l’évènement sur www.alex-si.com

> Profitez d’un bon plan sur le livre Transformations – Creating Magic Out of Tricks de Lawrence HASS > Découvrez plus d’avis sur la conférence de Lawrence HASS
​​
Imaginarium​
Imaginarium​
Imaginarium​
Imaginarium​