Date :  lundi 12 juin 2017
Lieu : Hôtel FunKey
Rue Artan 116
1030 Schaerbeek
Belgique
Tarif : 20 euros en prévente / 22 euros sur place

Après Mark MASON que tous les participants ont beaucoup appréciés, je suis content de pouvoir vous présenter une autre conférence sur Bruxelles, celle de l’américain Jack CARPENTER.

Pour la première fois en Europe, ne manquez pas son passage…

Jack CARPENTER - photo de Alain Guerant
Jack CARPENTER – photo de Alain Guerant

Présentation

Ce magicien assez « Underground », est un spécialiste de la magie avec les cartes.
Il est sans aucun doute l’une des références mondiale en la matière.

Son travail est très peu publié. Juste quelques vidéos qui sont à chaque fois des Best Sellers.

Jack CARPENTER - photo de Alain Guerant
Jack CARPENTER – photo de Alain Guerant

Pouvoir rencontrer cet artiste en live, juste devant vous est, non seulement une véritable opportunité tant son travail avec un jeu de cartes est d’une finesse incroyable mais également un plaisir pour les yeux.

Jack CARPENTER - photo de Alain Guerant
Jack CARPENTER – photo de Alain Guerant

Alors n’ayez pas peur de venir le voir, vous en reviendrez certainement avec quelque chose.

Jack vous présentera des effets originaux avec une touche bien particulière qui lui a fait une réputation internationale.

Conférence

C’est dans une salle bien remplie que s’est tenue le lundi 12 juin, à Bruxelles, la conférence de Jack CARPENTER.

Christian CHELMAN était chargé de la traduction.

Et c’est avec un air parfaitement décontracté que Maître CARPENTER a démarré la conférence.

Et en effet, vous avez bien lu, j’ai bel et bien utilisé le mot « Maître » pour le désigner.

Car avec un niveau si élevé, que ce soit dans sa technique, ses tours mais aussi sa philosophie, j’ai comme un sentiment que le simple terme de magicien ne lui rend pas assez hommage.

Jack CARPENTER - photo de Alain Guerant
Jack CARPENTER – photo de Alain Guerant

Nous avons clairement assisté à une démonstration de haut vol.

Sa dextérité et sa manière d’amener les mouvements m’ont donné l’impression d’assister à un magnifique ballet de cartes qui semblaient parfois s’animer d’elles-mêmes.

Ses premiers mots furent en français. Il a également glissé quelques mots sympathiques envers Christian CHELMAN nous disant qu’il avait réussi a être bluffé dans le courant de l’après-midi, lors de sa visite au Surnateum.

Jack CARPENTER - photo de Alain Guerant
Jack CARPENTER – photo de Alain Guerant

La première partie était axée sur des tours simples mais efficaces, dans le but de pouvoir directement présenter quelque chose, contrairement à certains tours plus complexes demandant plus d’entraînement.

Il nous a mis en garde que nous ne risquions pas forcément d’être bluffés mais que l’impact envers les profanes était sensationnel.

Il a commencé par un premier tour rapide et très visuel: la production des 4 as en effectuant un éventail.

Il a enchaîné avec les 4 as les faisant disparaître et réapparaître dans l’étui.

Le tour suivant consistait à déposer 4 paquets de cartes sur le tapis. Ensuite ayant les as en main, ils se transforment en dames pour qu’il révèle au final que les 4 as se retrouvent au sommet de chacun des 4 paquets.

Ensuite il nous a raconté une petite histoire où les pickpockets s’entraînent d’abord sur eux-mêmes avant de pratiquer sur le public.

Il met au fur et à mesure les dames dans ses poches pour qu’elles réapparaissent par après au milieu des 4 as qu’il tenait en main. Au final les dames se retrouvent à nouveau dans ses poches.

Jack CARPENTER - photo de Alain Guerant
Jack CARPENTER – photo de Alain Guerant

C’est ensuite dans l’univers de la triche qu’il nous a emmené avec une autre petite histoire où pour gagner au poker il produit systématiquement 5 dames avec un paquet qu’il tient en main.

Malgré le fait de déposer à chaque fois une dame sur le tapis il finit toujours avec 5 dames en main. La fin de l’histoire se clôture avec non pas 5 dames mais 5 as qu’il produit avec les cartes qu’il avait déposées sur le tapis.

Et pour clôturer cette première partie il a produit les 4 as perdus dans le jeu avec une seule main avec une parfaite aisance qui respire les 40 années d’expérience qu’il a derrière lui.

Il nous a laissé la liberté d’expliquer ou pas cette première partie. L’une ou l’autre personne a souhaité avoir les explications. Et il s’est montré parfaitement disponible pour répéter les mouvements mal vus ou mal compris.

Tellement disponible qu’il a souhaité rajouter un tour supplémentaire pour profanes.

Il fait choisir une carte qui est par après mélangée avec quelques autres cartes.

A la manière d’une fleur qu’on dépouille de ses pétales en disant « elle m’aime/elle ne m’aime pas », le but du tour est de garder en main la carte choisie par le spectateur.

L’ayant flashée en la reposant sur le tapis avec les autres le public pense que le tour est raté.

Ce qui n’en est rien car la seule carte qu’il tient en main est en effet celle choisie. Le tour ne s’arrête pas là lorsqu’il révèle que toutes les cartes sur le tapis sont des dames « qui l’aiment ».

Après la pause nous passons à la partie plus complexe avec des mouvements très pointus et des tours d’une grande finesse.

Il commence par nous présenter le tour « O. Henry’s Return » qui est un tour à tel point incroyable que je ne suis pas convaincu de pouvoir le décrire fidèlement.

Disons simplement qu’il s’inspire directement du tour mythique s’intitulant « Slow Motion Aces » de Dai VERNON. Le reste n’est rien de moins qu’un feu d’artifice artistique pour nos yeux écarquillés.

Jack CARPENTER - photo de Alain Guerant
Jack CARPENTER – photo de Alain Guerant

Il passe ensuite à une brillante démonstration du « pop-up move » avec les dames.

Et pour rester dans le domaine des démonstrations il continue sur des mouvements de triche avec d’abord la donne en second qui ne pourrait être plus parfaite que cela.

Jack CARPENTER - photo de Alain Guerant
Jack CARPENTER – photo de Alain Guerant

Ensuite c’est la donne du dessous qui succède à la technique précédente.

Il prend un moment pour nous parler de la philosophie entourant ces 2 techniques.

Il met l’accent sur la nécessité d’axer le mouvement de la manière la plus naturelle possible afin d’obtenir l’action on ne peut plus normale.

Il finit cette partie par un tour où il explique à l’avance qu’il va effectuer un « center deal » (donne du milieu).

Il montre bien qu’il n’y a rien au-dessus et rien en-dessous. Et les cartes sortent finalement du centre du paquet. Ou… l’était-ce vraiment? ;)

Après une seconde pause, où certaines personnes ont été obligées de nous quitter vu l’heure tardive, il nous a offert très généreusement un florilège de tours, mouvements et autres merveilles en tout genre.

Tout cela sans même regarder une seule fois sa montre définissant clairement que c’est l’amour de la magie et sa passion qui l’ont amené jusqu’à nous, pas juste un cachet pour sa prestation.

Cette toute dernière partie de la conférence était vraiment exceptionnelle.
Nous étions tous réunis tout autour de lui, debout ou assis, sans voix devant autant de grâce.

Jack CARPENTER - photo de Alain Guerant
Jack CARPENTER – photo de Alain Guerant

Je viens d’écrire le mot « conférence » mais au fond ne devrions-nous pas carrément parler de « soirée magique en compagnie de Jack CARPENTER » ? ;)

Conclusion

Pour finir ce compte-rendu et sans vouloir parler au nom de toutes les personnes présentes, nous avons vraiment passé un moment d’exception et d’une rare qualité.

Au-delà de ses incroyables talents d’expert aux cartes, Jack est avant tout d’une gentillesse et d’une générosité rarement égalées.
Cette soirée restera sûrement gravée à jamais dans nos mémoires.

Mes derniers mots seront en remerciements chaleureux envers Alain GUERANT sans qui cette soirée n’aurait jamais pu avoir eu lieu, ce qui aurait vraiment été très dommage…

> Découvrez d’autres avis sur cette conférence sur le forum !
​​
Imaginarium​
Imaginarium​
Imaginarium​
Imaginarium​