Avant Propos

Tout ce que je vais aborder dans ce sujet, ne tient qu’à moi et à mon expérience.

Il est donc possible que vous ne soyez pas en accord avec mes propos.

J’ai juste voulu partager mon expérience du FI et plus précisément du barillet afin d’aider les débutants. J’aurais adoré tomber sur cet article à mes débuts.

Barillet (ITR en anglais pour Invisible Thread Reel)

Le barillet est un mécanisme permettant de tendre un fil invisible entre 2 endroits.
Il peut être manuel ou électronique ce qui permet pour le coup d’avoir une tension constante.

Découverte

Été 1996, j’ai environ 16 ans et tombe dans un catalogue d’accessoires de magie sur un effet tueur. Et oui, à l’époque, internet en était à ses débuts et c’était tout un parcours pour se procurer de la documentation et des accessoires ;).

On y voyait un dessin d’un billet posé au sol qui bougeait tout seul à environ 3 mètres du magicien. De mémoire, le catalogue décrivait le tour en expliquant que le billet placé à quelques mètres du magicien revenait tout seul dans la main de celui-ci.

Imaginez mon excitation, j’étais comme fou. Le prix était abordable, j’ai donc commandé ce tour…

La « Mauvaise » Surprise

C’est ainsi que j’ai reçu mon premier ITR.

Celui-ci devait faire environ 15 cm de long avec deux épingles à nourrice dorées pour l’accrocher dans une veste.

Je fus déçu.

Comment un tel objet pouvait-il réaliser ce que j’avais imaginé faire devant mes camarades de classes ?

Après une brève explication du « comment faire », je prends un billet et essaye de le placer à quelques mètres pour le voir revenir magiquement dans ma main.

Et là, c’est le drame.

Je suis à environ 50 cm et le fil casse.

C’est la larme à l’œil que j’essaye de comprendre le pourquoi du comment. Je prends la notice. Je ne vois rien expliquant comment faire et comment réparer.

Je décide donc de le démonter moi-même. Autant vous dire que cela tourna à la catastrophe.

Entre le plastique qui se fissura, l’élastique qui ne reprit jamais sa position d’origine et le manque de fil, j’ai laissé tomber en me disant que cet effet était une arnaque pour les magiciens comme moi…

La « Bonne » Surprise

Été 2006, je travaille dans la restauration aux USA.

Avec le développement d’internet  je récupère une vingtaine de vidéos. Une a retenu mon attention, celle de Mickaël  Ammar  et James George : « Close-Up Animations & Levitations – Vol 1 ».

C’est la première fois que je vois un magicien faire des effets utilisant le FI et plus précisément les ITR. Et en plus, c’est la première fois que je vois autant d’ITR  différents avec des conseils sur leurs spécifications.

Touche d’Espoir

Je décide donc de me racheter un barillet. J’ en prends un de petite taille, plus adapté à mes besoins (pratique et discret).

Je prends aussi le moins cher possible. Et c’est tout. N’étant pas expert je ne m’intéresse à aucun autres détails. Ce qu’il fut, bien sûr, une deuxième erreur avec l’ITR.

Lors de mes essais, le fil cassa rapidement. Ma déception fut grande, une fois de plus. Le seul avantage est que j’avais pris des photos lors de mon démontage pour pouvoir le remonter sans risque d’erreur.

J’ai ainsi donc vraiment compris comment cela marchait et le pourquoi du comment dans mes vaines tentatives. A savoir que la qualité du fil et la qualité de l’élastique sont (selon moi) la priorité.

J’ai donc acheté deux trois sortes de FI et essayé de remplacer le fil de mon ITR bas de gamme. Ce fut un nouvel échec…

La Fin du Tunnel

Hiver 2009, je travaille à Courchevel en tant que maître d’hôtel. Je fais la connaissance de Benjamin CRANE qui lui utilise le barillet.

On devient amis et il me montre des effets comme la carte de visite qui tourbillonne et le jeu de carte hanté (carte choisie qui sort toute seule du jeu posé sur le sol ou sur une table). Il m’expliqua qu’il utilisait un barillet de bonne qualité et que cela changeait tout par rapport à ce que j’avais essayé.

A la même époque je rencontre un autre magicien professionnel Mathieu STEPSON.

Il m’invite à venir le voir en prestation close-up dans des conditions difficiles pour me montrer comment il procède (des images valent mieux qu’un long discours).

Qu’elle fut ma surprise que de le voir exécuter une lévitation de bague empruntée. J’avais vu la vidéo de « Tarentula » mais depuis mes multiples échecs je me méfiais de ce genre de produits.

C’était la première fois que je voyais des magiciens le faire en vrai devant moi et dans des conditions réelles. Cela changea beaucoup de choses. Cet effet est réalisable mais en plus il est réalisable dans des conditions difficiles voir partout…

Mathieu me fit le plaisir de son amitié et me confirma qu’il utilisait  le « Tarentula » de Yigal MESIKA.

Le Vrai Commencement

Après ces rencontres encourageantes, je décide d’acheter un « Tarentula »et un barillet de bonne qualité (cf photo).

Barillet

Quelle agréable surprise de souplesse.

Il ne fait pas trop de bruit. Il est discret, s’accroche rapidement avec sa pince crocodile.

Le fil est suffisamment fin pour rester invisible. Mais pas trop pour garder une certaine solidité.

Apporte une bonne quantité de fil avant de devoir en racheter un.

Au début (la première semaine), le fil casse régulièrement. J’y vais un peu trop brutalement.

Mais j’arrive à faire mes premiers effets sans trop de difficulté.

L’avantage est que tout est mécanique mais c’est aussi son problème. Il peut arriver que si le fil casse et qu’il se prenne dans l’élastique. Et là, une seule solution, retirer une extrémité délicatement. Le but est de retirer la partie du fil pris dans l’élastique en la coupant tout en évitant que l’élastique ne sorte du son support et que la charge de fil reste centrée….

Lorsque cela vous arrivera vous comprendrez ce dont je parle….

Tarentula

Alors, le coup de la bague qui atterrit sur le doigt de la spectatrice ce n’est pas pour moi. Je le voulais pour faire la bague ou la pièce en lévitation.

Franchement bel outil. Prise en main rapide. Si le fil casse c’est facile est rapide à recharger.

L’avantage c’est sa technologie, mais c’est aussi son défaut.

Le fait d’avoir un bouton pour gérer le rembobinage du fil vous permet d’apporter plus de dimension à vos effets de lévitations.

Mais il faut changer de pile régulièrement (un budget non négligeable), le moteur fatigue au fur à mesure.

Ce moteur peut aussi faire beaucoup de bruit selon la série que vous aviez reçu. Vous avez une main « inerte ».

L’Expérience

Par la suite, j’ai continué à essayer plusieurs types de barillets avec des fils de différentes textures.

J’ai aussi acheté plusieurs « Tarentula ».

J’ai fini par avoir mes préférences et mes habitudes qui font que je suis à l’aise et décontracté au moment de passer à l’acte.

En devenant professionnel, j’ai favorisé le barillet et mis de côté le « Tarentula ».

Cela est du au fait que je n’effectue que trois effets (la carte fantôme, la carte tourbillonnante et la pièce ou bague en lévitation).

Conseils (ENFIN !)

Avant d’acheter un ITR, demandez vous ce vous ce que vous cherchez  à effectuer comme effets, dans quelles conditions, à quelle fréquence, à usage professionnel, sur scène ou en close-up ?

Grâce à Virtual Magie et internet en général, je suis sûr que vous trouverez l’ITR adapté à vos besoins selon les différents avis et ou critiques.

N’hésitez pas à mettre le prix et à les acheter en double. Car si l’un tombe en panne vous avez l’autre pour vous aider à le réparer. Si le fil casse en prestation, l’autre ITR prendra le relais.

Ne vous découragez pas trop vite. Au début le fil casse rapidement et souvent. C’est normal. Il faut du temps pour ressentir la tension et connaître le point de rupture.

Essayer de rencontrer d’autres magiciens qui utilise un ITR et si possible en condition réelle. Ils vous donneront plein de bons conseils.

Si votre ITR ne vous convient pas, essayez-en un autre. Ce qui correspond à quelqu’un ne correspond peut être pas à un autre.

Résumé

Il m’aura fallu du temps pour pouvoir connaître les joies de l’ITR ainsi que les effets qui peuvent laisser un souvenir incroyable dans la tête du spectateur.

A force de persévérance j’ai réussi à maîtriser l’accessoire ainsi qu’à trouver L’ITR qui me convenait (cf photo).

L’avantage de celui-ci est que je le trouve facilement et aussi son rapport qualité prix

Ne sous-estimez pas les ITR en général. Ils peuvent vous faire réaliser des miracles.

Il existe en plus plein de sortes d’ITR.

Sans compter les nouvelles sorties comme Venom, Tarentula 2, Watch IT 2.0 (en bon plan sur VM), (soit dit en passant la première version ne m’avait pas convenue. Je ne connais pas la seconde).

J’ai aussi croisé Romaric HOFFMAN il y a peu.

Il m’a montré un prototype créé par l’un de ses amis…

Fin

Voilà, j’espère vous avoir aidé à surmonter l’angoisse de L’ITR.

Enjoy !

> Découvrez d’autres avis sur les barillets sur le forum !
​​
Imaginarium​
Imaginarium​
Imaginarium​
Imaginarium​
Article précédentEncore 10 autres Book Tests en langue française
Article suivantPhilippe | les VMistes ont la parole !

C’est en 1996 que j’ai eu comme cadeau d’anniversaire  » Claude rix et ses 52 partenaires ».
Après un an de pratique acharnée, j’ai eu la chance de rencontrer Claude qui me fit le plaisir de son amitié .
Par la suite, j’ai continué à entretenir ma passion tout en travaillant dans la restauration en tant que maître d’hôtel en France et à l’étranger.
C’est en 2012 que je décide de devenir magicien professionnel.
Depuis je travaille autant dans l’événementiel que dans le privé . Je suis régulièrement en relation pour l’élaboration de nouveaux spectacles avec Romaric , Mathieu Stepson, Baptisto et Thibault Surest.